Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Poas - les couleurs du cratère et du panache s'accordent à celles du ciel au lever du soleil - webcam RSN 11.02.2019 / 5h58

Poas - les couleurs du cratère et du panache s'accordent à celles du ciel au lever du soleil - webcam RSN 11.02.2019 / 5h58

Poas- forte lueur  au niveau des bouches fumerolliennes le 11.02.2019 / 05h17 Poas - webcam Ovsicori

Poas- forte lueur au niveau des bouches fumerolliennes le 11.02.2019 / 05h17 Poas - webcam Ovsicori

La phase éruptive, débutée le 11 février 2019 à 01h50 locale au Poas , continue ces 12 et 13 février ; un panache de gaz et cendres s'élève entre 200 et 600 mètres au dessus du cratère.

La forte lumière lueur observée à l'aube du 11 et 12 février dans le cratère du Poás est due à la combustion spontanée ou auto-inflammation d'une grande quantité de soufre élémentaire en poudre finement divisée (ce qui catalyse l'auto-inflammation) accumulée dans les Bouches fumerolliennes ; ce soufre se mélange avec oxygène de l'air ambiant à des températures entre 200 et 400 degrés Celsius, provoquant des réactions exothermiques explosives qui génèrent une quantité importante de chaleur et donc une forte lumière visible. L'observation est conforme aux propriétés du soufre élémentaire sous forme de poudre très fine en présence d'oxygène et d'un environnement hautement oxydant comme l'est la bouche A (ancien dôme) actuellement. " (Maria Martinez - Ovsicori)

Poas - panache de cendres du 12.02.2019, respectivement à 7h56, 9h14, avant un changement de direction du vent ,vers 11h17, avec des projections sur la webcam - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir
Poas - panache de cendres du 12.02.2019, respectivement à 7h56, 9h14, avant un changement de direction du vent ,vers 11h17, avec des projections sur la webcam - webcam Ovsicori - un clic pour agrandirPoas - panache de cendres du 12.02.2019, respectivement à 7h56, 9h14, avant un changement de direction du vent ,vers 11h17, avec des projections sur la webcam - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir

Poas - panache de cendres du 12.02.2019, respectivement à 7h56, 9h14, avant un changement de direction du vent ,vers 11h17, avec des projections sur la webcam - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir

Les cendres se sont dispersées vers le sud-ouest le 12 février, suite à un changement de direction des vents, affectant divers villages (voir carte ci-dessous) et la webcam, un moment obscurcie par les projections.

La journée du 13 février est marquée par des émissions de cendres continues, avec quelques impulsions de soufre en plus grande concentration, jaunissant la base du panache.

Les autorités maintiennent la fermeture du Parc National du Poas jusqu'à nouvel avis.

 

Sources : Ovsicori, RSN, Q Costa Rica

Poas - villages affectés par les retombées de cendres le 12.02.2019 - Carte Ovsicori

Poas - villages affectés par les retombées de cendres le 12.02.2019 - Carte Ovsicori

Poas - panache de cendres du 13.02.2019, respectivement à 7h56, 9h40 et 17h17 - webcam Ovsicori - un clic pour agrandirPoas - panache de cendres du 13.02.2019, respectivement à 7h56, 9h40 et 17h17 - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir
Poas - panache de cendres du 13.02.2019, respectivement à 7h56, 9h40 et 17h17 - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir

Poas - panache de cendres du 13.02.2019, respectivement à 7h56, 9h40 et 17h17 - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir

Le Kerinci, sur l'île de Sumatra, a produit ce 12 février une émission de cendres brunâtres observée à 400 mètres au dessus du sommet, se dispersant ensuite vers le nord-est.

Un VONA orange a été émis par le VAAC Darwin ; le flightradar signale que l'émission continue à 13h09 locale / 6h09 UTC.

Le Kerinci est en niveau d'activité 2 / waspada depuis le 9 septembre 2007 ; le 19 janvier 2019, une colonne de cendres épaisse et grise, a été observée à 200 mètres au dessus du sommet

 

Sources : GVO, CVGHM et VAAC Darwin

Kerinci - photo archives GVP /  Luke Mackin 09.06.2016 /  Flickr , CC BY-NC-SA 2.0.

Kerinci - photo archives GVP / Luke Mackin 09.06.2016 / Flickr , CC BY-NC-SA 2.0.

Une éruption s'est produite à l'Agung, sur l'île de Bali, ce 14 février à 4h34 WITA. La hauteur du panache n'a pu être déterminée, et de petites retombées de cendres sont rapportées dans plusieurs villages proches du volcan.

Sources : PVMBG, BPBD

Depuis la fin du mois de janvier 2019, une inflation (gonflement) de la base et du sommet de l’édifice du Piton de la Fournaise est de nouveau observée par le réseau de déformation de l’OVPF. Cette reprise de l’inflation de l’édifice est synonyme d’une pressurisation du réservoir magmatique superficiel.

Piton de La Fournaise - Localisation de la source (meilleur modèle issu d’une modélisation de type « Mogi ») à l’origine des déplacements enregistrés au cours du dernier mois sur les stations GPS de la base et du sommet du cône terminal du Piton de la Fournaise. (© OVPF-IPGP, © F. Beauducel IPGP/IRD)

Piton de La Fournaise - Localisation de la source (meilleur modèle issu d’une modélisation de type « Mogi ») à l’origine des déplacements enregistrés au cours du dernier mois sur les stations GPS de la base et du sommet du cône terminal du Piton de la Fournaise. (© OVPF-IPGP, © F. Beauducel IPGP/IRD)

Cette reprise de l’inflation est accompagnée d’une augmentation des concentrations en CO2 dans le sol en champ lointain (secteurs Plaine des Cafres et Plaine des Palmistes) depuis fin janvier. Les concentrations en CO2 dans le sol en champ proche dans le secteur du gîte du volcan sont également en augmentation depuis décembre 2018. Ces concentrations en CO2 sont en accord avec une remontée profonde de magma vers le réservoir superficiel.

A noter que ce processus de recharge du réservoir superficiel peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant que le toit du réservoir ne se fragilise et ne se rompe, donnant ainsi lieu à une injection de magma vers la surface et à une éruption ; il peut également s’arrêter sans donner lieu à brève échéance à une éruption.

Pour la journée du 13.02, huit éboulements sont signalés dans les zones de l'Enclos et du cône sommital, ainsi que cinq séismes volcano-tectoniques au cône sommital.

 

Source : OVPF

Retrouvez l’ensemble des informations relatives à l’activité du Piton de la Fournaise sur les différents médias de l'OVPF-IPGP:

- le site internet (http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/actualites-ovpf),

- le compte Twitter (https://twitter.com/obsfournaise?lang=fr),

- et le compte facebook (https://www.facebook.com/ObsVolcanoPitonFournaise/)

 

Ambrym - zones de danger et d'eclusion permanente  au 14.02.2019 - VGO

Ambrym - zones de danger et d'eclusion permanente au 14.02.2019 - VGO

L'activité volcanique actuelle du volcan d'Ambrym est conforme à l'alerte volcanique rabaissée au niveau 2.

Cette activité en déclin et la présence de failles actives dans la partie sud-est d'Ambrym contribuent au changement des zones de danger actuelles. Les zones dangereuses de la caldera sont maintenant réduites à 1 km autour de Benbow et à 2 km autour des cratères de Marum, notamment Maben-Mbwelesu, Niri-Mbwelesu et Mbwelesu). La zone de danger pour la sécurité des personnes est maintenant limitée dans la zone d’exclusion permanente de Benbow et dans la zone de danger A de Marum.

Une zone de risque supplémentaire au sud-est d’Ambrym est désormais identifiée à moins de 1 km des fissures majeures.

Les dernières images satellitaires et observations sur le terrain du 03 au 09 février 2019 confirment la présence de fissures ouvertes et de failles actives dans le village de Paamal et ses environs, ainsi que le soulèvement sur la zone côtière du sud-est d'Ambrym. Ces fractures sont orientées dans la direction WSW-ENE. Les observations de la surface des fissures confirment qu'il n'y a pas de vapeur, pas de coulées de lave, pas même d'odeur de gaz volcanique dans les fissures. Les fissures et le soulèvement dans le sud-est d’Ambrym pourraient être dus à la présence d’un éventuel dike qui pourrait se former du fait du drainage des principaux cratères de Benbow et de Marum au sommet et la migration du magma sous la partie orientale de l’île en décembre 2018. L’activité a remodelé la forme de l’île et peut influer sur les zones d’impact potentiellement dangereuses des futurs risques volcaniques.

Carte de sécurité pour Ambrym sud-est au 14.02.2019 - Doc.VMGD

Carte de sécurité pour Ambrym sud-est au 14.02.2019 - Doc.VMGD

Les observations actuelles et l'analyse des données sismiques enregistrées à partir du réseau de surveillance confirment une sismicité en cours. Ceci est lié à l'éruption actuelle du volcan. Cette sismicité pourrait continuer d’affecter les fissures existantes, en particulier dans le sud-est d’Ambrym. Les dernières analyses d'imagerie satellitaire confirment qu'il n'y a pas de déformation continue des terres sur l'île d'Ambrym.

 

Sources : Vanuatu Geohazards Observatory, VMGD

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog