Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

Joseph Wright de Derby, né en 1734 à Derby et mort en 1797 dans la même ville, est un peintre paysagiste et portraitiste britannique.

Il a été reconnu comme le premier peintre professionnel majeur à construite sa carrière en dehors de la capitale.

Il est célèbre pour sa technique du clair-obscur, qui accentue les contrastes entre les parties claires et sombres, et pour ses scènes éclairées à la bougie, influencé dans ce domaine par van Honthorst et Rembrandt van Rijn.

Ses tableaux illustrent les débuts de la science, l'alchimie, des scènes d'expériences, de nouvelles machines et les dirigeants de la révolution industrielle. Ils constituent des archives importantes sur le "Siècle des Lumières", période où la science affronte l'obscurantisme et les valeurs religieuses.

"Le Vésuve en éruption, avec vue sur les îles de la baie de Naples" -  oeuvre de Joseph Wright of Derby  1734 - 1797 - un clic pour agrandir - doc. TATE

"Le Vésuve en éruption, avec vue sur les îles de la baie de Naples" - oeuvre de Joseph Wright of Derby 1734 - 1797 - un clic pour agrandir - doc. TATE

Nous ne nous intéresserons qu'à une petite période de sa vie professionnelle, de 1773 à 1777, durant laquelle il visite l'Italie et a été marqué par les éruptions du Vésuve, comprenant comment son intérêt pour les sources de lumière pouvait se combiner avec la peinture de paysages.

Il peignit trente toiles du volcan, combinant une observation précise de la nature, y compris les formations rocheuses ou les effets de lumière de l'atmosphère, sans sacrifier la composition, la poésie, la beauté ou encore le drame.

 

"Le Vésuve en éruption, avec vue sur les îles de la baie de Naples" n'illustre pas une éruption particulièrement forte, mais le peintre a réussi à capturer l'ambiance vécue après une ascension nocturne, à la pleine lune, en débouchant sur la Somma qui forme l'arrière-plan du cône actif sur lequel retombent les roches incandescentes qui alimentent la coulée de lave plus bas.

"Le Vésuve, de Portici" - oeuvre de Joseph Wright de Derby - un clic pour agrandir -  doc.Wikicommons

"Le Vésuve, de Portici" - oeuvre de Joseph Wright de Derby - un clic pour agrandir - doc.Wikicommons

"Le Vésuve, de Portici" reprend le halo entourant le siège de l'éruption du tableau précédent, tout en faisant régner une atmosphère différente, avec l'avant-plan plus large et mieux éclairé par l'activité du volcan.

Le Global Volcanism Program signale l'éruption du 15 février 1770, avec une fin présumée en octobre 1779, sur base d'observations historiques. De VEI 3, elle a concerné le sommet et les flancs nord et est du Vésuve.

A la même époque, le Vésuve fut le sujet d'autres peintres, dont Pierre-Jacques Volaire, ou Pietro Fabris, mandaté par Lord Hamilton.

 

Sources :

- Global Volcanism Program – Vesuvius – link

- Totaly History – Joseph wright of Derby – link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog