Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

La Province volcanique Tharsis couvre une zone correspondant à 25% de la surface martienne, d’un diamètre de 8.000 km environ. Elle est caractérisée par un volcanisme extensif et de l’activité tectonique.

Diverses hypothèses pour sa formation et son évolution :

- Un soulèvement de la lithosphère, causé dans le manteau ou la croûte de Mars par une anomalie thermique, chimique, ou dynamique, aurait conduit à une fracturation de la lithosphère et plus tard à la mise en place du volcanisme, et de volcans-boucliers géants.

- La topographie de la Province Tharsis pourrait avoir été produite par construction, plutôt que par soulèvement dans une autre hypothèse. Une lithosphère élastique et hétérogène a été sujette à fracturation, et à un volcanisme concentré sur cette zone.

Quoiqu’il en soit, le volcanisme y a été actif jusqu’il y a 100 à 250 Ma, ce qui est récent sur l’échelle géologique de la planète, estimée à 4,6 milliards d’années.

La Province volcanique Tharsis / MARS  - doc. ESA / DLR / FU Berlin (G. Neukum) - Original image data by NASA

La Province volcanique Tharsis / MARS - doc. ESA / DLR / FU Berlin (G. Neukum) - Original image data by NASA

Les monts Tharsis forment une chaîne de volcans, situés sur le renflement de Tharsis. Les trois principaux sommet des Monts Tharsis sont Acraeus Mons, 18.225 m., Pavonis Mons, 14.058 m. et Arsia Mons, 17.761 m.

Ascraeus Mons est le second sommet le plus élevé de Mars, après Olympus Mons, le volcan de tous les superlatifs, avec 21.229 m., situé au nord-ouest des Monts Tharsis.

Partout la densité élevée des volcans correspond à une composition basaltique, en concordance avec celle des météorites martiennes tombées sur Terre. De nouvelles données révèlent une changement de densité au cours de l’édification des volcans de la chaîne. Au début, on a affaire à de la lave andésitique, plus légère, et liée à la présence d’eau, puis à de la lave basaltique, plus lourde.

L’âge des volcans va d’Arsia Mons, le plus vieux, à Pavonis Mons et finallement à Acraeus Mons, le plus jeune. (M.Beuthe / Observatoire Royal de Belgique/ Journal of Geophysical Research)

Les Monts Tharsis, le 22 février 1980. De bas en haut, les monts Arsia, Pavonis et Ascraeus - Image reconstituée à partie d'une mozaïque d'images capturées par la sonde Viking I.

Les Monts Tharsis, le 22 février 1980. De bas en haut, les monts Arsia, Pavonis et Ascraeus - Image reconstituée à partie d'une mozaïque d'images capturées par la sonde Viking I.

Arsia Mons - photo NASA - JPL-Caltech - Arizona State University

Arsia Mons - photo NASA - JPL-Caltech - Arizona State University

Vue en perspective d'Arsia Mons - doc. reconstitué par combinaison d'images de la sonde Viking et de données d'élévation / Planetary remote sensing, Martian landscapes.

Vue en perspective d'Arsia Mons - doc. reconstitué par combinaison d'images de la sonde Viking et de données d'élévation / Planetary remote sensing, Martian landscapes.

Arsia Mons est un volcan-bouclier important : 460 km de large, avec une caldeira de 110 km. de diamètre, surplombant le renflement de Tharsis de 9 à 11.000 mètres.  Il culmine à 17.761 mètres, par rapport au niveau de référence martien. Ses flancs présentent une inclinaison moyenne de 5°, avec des lobes latéraux inclinés de 1 à 4°.

Topographie des coulées dans Daedalia Planum - Doc ESA - http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/Mars_Express/Lava_flows_in_Daedalia_Planum

Topographie des coulées dans Daedalia Planum - Doc ESA - http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/Mars_Express/Lava_flows_in_Daedalia_Planum

Ses coulées sont à la même échelle : une publication de l’ESA concernant des images prises par la sonde Mars express le 28 novembre 2013 révèle l’existence de deux coulées distinctes qui ont inondé de lave une zone de Daedalia Planum, à environ 1.000 km. au sud-est du volcan.

Daedalia Planum, une plaine au SE d'Arsia Mons - doc. ESA

Daedalia Planum, une plaine au SE d'Arsia Mons - doc. ESA

Daedalia Planum et coulées en perspective - doc. ESA

Daedalia Planum et coulées en perspective - doc. ESA

Ces coulées sont d’âge différents, comme le montre les cratères d’impacts. La plus ancienne, fracturée, contient plus de cratères d’impact, et plus grands que la plus jeune. La coulée la plus récente présente diverses caractéristiques, dont des dorsales de pression (pressure ridges)  et un chenal de lave. Une coulée plus ancienne présente dans sa partie basse une surface plus douce, due à l’accumulation de sédiments. Des cratères d’impacts montrent des signes de modification, dont le plus grand non affecté par la coulée de lave, mais dont les éjectas formés durant l’impact sont partiellement recouverts de lave.

 

Sources :

- Evolution of the Tharsis volcanic Province - by Sean C.Solomon - MIT - link

- ESA - Space sciences - Lava flows in Daedalia Planum - link

Commenter cet article

Mario Ferland 13/03/2014 00:16

Le diamètre moyen de mars est de 6800 kilomètres. Je ne sais pas si ça change la donne de l'histoire éruptive de cette zone. Un géo-physicien nous le dirait... ;-)

Bernard Duyck 13/03/2014 08:39

Le diamètre de 8.000 km vise le diamètre d'une surface au sol, ce qui ne me semble pas incompatible.

Articles récents

Hébergé par Overblog