Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Suite à l’effondrement de la Maison des Gladiateurs en novembre 2010, le Figaro titrait " La seconde mort de Pompéi ". Depuis trois ans, Pompéi a été le théâtre de nombreux incidents, comme la chute d'un pilier d'une pergola extérieure de la maison de Loreius Tiburtinus en décembre 2011, précédée par de spectaculaires effondrements de pans de murs dans la Maison des Gladiateurs et celle du Moraliste. En septembre 2012, c'est une poutre de soutien du toit en tuiles qui avait cédé dans la fameuse Villa dei Misteri.

"Pompéi, l'histoire tombe en ruines" - article et photo Libération.fr

"Pompéi, l'histoire tombe en ruines" - article et photo Libération.fr

Vidéo Figaro Magazine 2010.

Surveillance insuffisante, dégradations par les touristes, constructions illégales, érosion, Pompéï, victime de l’éruption du Vésuve en l’an 79 puis protégé durant des siècles par ses cendres, va-t-elle voir son histoire tomber en ruines une nouvelle fois ?

Le Grand Projet Pompéï, doté de 105 millions d’euros, dont une partie fournie par l’Union Européenne, doit remédier à l’incurie dont pâtit le site, pourtant classé depuis 1997 au patrimoine mondial de l’Humanité.

Pourtant, il y a de l’argent pour Pompéï : outre les fonds régionaux (toujours en retard) et européens, les recettes fournies par les entrées payées par plus de deux millions de visiteurs annuels « ont alimenté la mafia du béton au détriment de la préservation du site », déclare Mr. A.Orlando, directeur de l’ONG Observatoire du Patrimoine Culturel.

Pompéi, la Villa dei Misteri  - photo Musei Italiani.

Pompéi, la Villa dei Misteri - photo Musei Italiani.

Pompéï avait été placé en 2008 sous la responsabilité de la Protection Civile, organisme en charge des catastrophes naturelles. La nomination du commissaire extraordinaire M.Fiori pour la gestion du site a dépossédé la surintendance et permis de déroger aux procédures des marchés publics. Le parquet de Naples vient d‘inculper le 5 février l’ancien commissaire Fiori pour corruption, abus répétés de pouvoir, fraude, factures gonflées et escroquerie au dépens de l’Etat. En point d’orgue, les travaux lancés en 2010 pour restaurer le théâtre antique de Pompéï pour accueillir des spectacles… en faisant couler du ciment sur les antiques gradins, défigurant ainsi ce lieu pour un coût 400 fois plus élevé que le devis initial. A cela s’ajoutent la construction de hangars en béton, jamais utilisés, ou les galeries encadrant une porte d’entrée, n’ayant jamais servi.

Et c’est sans compter sur la bureaucratie envahissante, la valse des dirigeants, le détournement des fonds affectés à l’entretien au profit d’une politique de promotion de diverses instances !

Pompéi, le Grand théatre - photo Sylvhem 2011.

Pompéi, le Grand théatre - photo Sylvhem 2011.

Herculanum, décoration de maison romaine - photo Antony Van Eeten

Herculanum, décoration de maison romaine - photo Antony Van Eeten

A la différence de ce qui se passe à Herculanum, où grâce au mécénat de David W.Packard, un américain passionné d’archéologie, trois millions de dollars sont investis annuellement depuis 2004, avec expertise et intelligence. La remise en état de canaux souterrains obstrués par les cendres ont permis à cette ville encaissée de ne plus être inondée par les eaux pluviales, et aux vestiges d’être préservés.

Le Grand Projet Pompéï va-t-il résister aux manigances de la Camora ?

 

Sources:

- Médias : Figaro Magazine, Libération,L'Express, Le Monde culturel

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog