Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

La circulation de l’obsidienne en Amérique du nord a surtout été étudiée à partir des années 50.

La localisation des sites à obsidienne se confond dans l’aire de répartition des volcans le long de la côte ouest du continent nord-américain, et dans la zone de volcanisme intra-plaque englobant la Snake river plain et le Yellowstone.

Les traces d’activité humaine remontent entre 15.000 et 16.000 ans, et le commerce le plus ancien de l’obsidienne à 10.000 ans, au départ du Mont Edziza, situé au Canada, dans l’actuelle Colombie Britannique. Le verre volcanique a été échangé, de tribu en tribu, contre des coquillages, des bijoux, des turquoises, jusqu’en Alaska et le nord de l’Alberta.

Couteau d'obsidienne du Mt Edziza - retrouvé dans la zone de la Stikine river, présumé daté de 2.000 ans - Royal British Columbia museum

Couteau d'obsidienne du Mt Edziza - retrouvé dans la zone de la Stikine river, présumé daté de 2.000 ans - Royal British Columbia museum

Quelques grands sites à obsidienne aux USA - carte Marler

Quelques grands sites à obsidienne aux USA - carte Marler

De nombreux sites à obsidienne sont trouvés de l’Oregon à la Californie. Il serait fastidieux de les énumérer en détail, certains sites étant peu productifs. Les grandes coulées d’obsidienne, telles que celles de Little Glass Mountain / volcan-bouclier de Medicine Lake en Californie, de Big Obsidian Flow / Volcan Newberry en Oregon, et d’Obsidian Cliff / Yellowstone Nat. Park au Wyoming, sont exceptionnelles.

La distribution de l’obsidienne, avec quelques exemples :

Au départ de Big Southern Butte (294-309.000 ans), dans la Snake river plain, les tribus Shoshone et Bannock, qui ont utilisé l’obsidienne pour leurs pointes de flèches et de lances depuis environ 10.000 ans, l’ont commercée en Idaho, Montana, Utah, et jusqu’en Californie.

Big Southern Butte / dans la Snake river Plain - photo Bernard Duyck

Big Southern Butte / dans la Snake river Plain - photo Bernard Duyck

Détail d'un panneau explicatif à Big Southern Butte / dans la Snake river Plain - photo Bernard Duyck

Détail d'un panneau explicatif à Big Southern Butte / dans la Snake river Plain - photo Bernard Duyck

L’obsidienne d’Obsidian Cliff, dans le Yellowstone National Park, est utilisée depuis 12.000 ans par les Amérindiens, pour la fabrication d’armes, et la confection d’objets cérémoniels ; elle a servi de monnaie d’échange jusqu’au Misissipi, la vallée de la rivière Ohio, et le Mexique, témoignant des déplacements des tribus non seulement dans, mais autour du Yellowstone au paléolithique (NPS/ National Park Service).

En plus de cette source principale, divers sites plus petits sont rencontrés au Yellowstone (Cougar creek, Reas pass, Huckleberry ridge, Warm creek, Lava creek) et dans le parc du Grand Teton, plus au sud (Conant creek, Teton pass)

Obsidian Cliff / Yellowstone N.P. - photo William S.Keller

Obsidian Cliff / Yellowstone N.P. - photo William S.Keller

Détail d'un bloc d'obsidienne d'Obsidian Cliff / Yellowstone N.P. - photo Bernard Duyck

Détail d'un bloc d'obsidienne d'Obsidian Cliff / Yellowstone N.P. - photo Bernard Duyck

Dans la chaîne des Cascades, la caldeira de Newberry fut fréquentée par les peuples natifs au cours des derniers 10.000 ans, soit de façon contemporaine aux émissions d'obsidienne. Bien antérieures à la coulée Big Obsidian Flow, datée de seulement 1300 ans, d’autres coulées d’obsidienne ont été exploitées : Soutrh obsidian flow est émise dans le sud de la caldeira voici 12.000 ans ; Interlake obsidian flow et Gama Hut flow sont datées d’environ 7.300 ans, la première aux dépens de Central Pumice cone, entre Pumice et East lake. La coulée rhyolitiques East Lake ont été émises de fissures parallèles à la paroi interne de la caldeira, il y a 3.500 ans.

Des artefacts provenant de cette source ont été retrouvés dans tout l’Oregon et l’état de Washington, jusqu’en Colombie Britannique (IAOS). L’abondance de ces obsidiennes a vraiment drainé comme un aimant les peuples natifs vers Newberry depuis leurs camps d’hiver situés le long de la Deschutes river … ce n’est plus l’objet qui se déplace dans ce cas, mais l’utilisateur.

Les différentes coulées d'obsidienne de la caldeira de Newberry - doc.IAOS

Les différentes coulées d'obsidienne de la caldeira de Newberry - doc.IAOS

Bloc d'obsidienne - Newberry caldera - photo JM.Mestdagh

Bloc d'obsidienne - Newberry caldera - photo JM.Mestdagh

Obsidienne de l'Oregon - à gauche, obsidienne de Little Glass Butte / photo Geochemical research - à droite, obsidienne et cristobalite / photo Carion minéraux.Obsidienne de l'Oregon - à gauche, obsidienne de Little Glass Butte / photo Geochemical research - à droite, obsidienne et cristobalite / photo Carion minéraux.

Obsidienne de l'Oregon - à gauche, obsidienne de Little Glass Butte / photo Geochemical research - à droite, obsidienne et cristobalite / photo Carion minéraux.

Obsidienne et légende Apache :

Les larmes d’Apache sont de petits noyaux d’obsidienne noyés dans une matrice de perlite, de couleur blanc-gris. Cette structure particulière se met en place en milieu lacustre. On les trouve dans le sud de l’Arizona.

" Après que le Apaches aient mené une série de raids contre des campements en Arizona, les soldats aidés de quelques miliciens, suivirent la trace des troupeaux volés et attendirent l'aube pour attaquer les Apaches.
Les Apaches se sentant en sécurité dans leur montagne furent attaqués par surprise et surpassés en nombre. Cinquante guerriers sur soixante quinze furent massacrés, et les survivants s'enfuirent en suivant une falaise; arrivés au bord de celle-ci, ils préférèrent se jeter dans le vide que de mourir aux mains des hommes blancs !
Pendant des années, ceux qui s'aventuraient dans la montagne "Big Pacacho" pouvaient voir des os et des squelettes blanchis coincés dans les crevasses de ces falaises. Les mères, femmes et fiancées de ces hommes s'établirent près des falaises et pendant une lune entière, pleurèrent leurs disparus. Leur tristesse était si grande que le Grand Esprit transforma leurs larmes en pierres noires transparentes, ces obsidiennes  qui lorsqu'elles sont regardées au travers de la lumière, révèlent la pureté des pleurs des femmes apaches.
"

Larmes d'Apache - Arizona - photo Carion minéraux

Larmes d'Apache - Arizona - photo Carion minéraux

De nombreux facteurs ont eu une influence sur les échanges d’obsidienne.

Craig Skinner a étudié la distribution de " l’obsidienne archéologique " et les variables qui l’ont influencé au cours du temps. On retrouve principalement :

- l’amélioration des routes d’accès aux sources d’obsidienne

– la modification des modes de transport, évoluant du transport pédestre à celui par voies navigables

– l’augmentation des populations dans les zones intermédiaires

– l’épuisement local de la ressource

– une efficacité augmentée de systèmes de commerce

– l’évolution de l’organisation socio-politique et son influence au sein d’un groupe ou entre les groupes sur le réseau d’échanges.

L’utilisation de l’obsidienne pour la reconstruction des contacts préhistoriques et les systèmes d’échanges est plus fiable en termes de populations stables, comme celles qui ont existé en Oregon et en Californie. Des groupes transhumants, tels qu’existants dans le Grand bassin des Etats-Unis voient leurs échanges liés à leur déplacements saisonniers.

 

Sources :

- IAOS - International Association for Obsidian Studies - World obsidian sources catalog - link

- Obsidian lab - United States and Canada Obsidian and FGV source maps - link

- Obsidian studies in Oregon - by Graig Skinner

- The obsidian Cliff plateau prehistoric lithic source, Yellowstone Nat.Park. Wyoming

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog