Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Sentinel-1 A, le premier d’une série de satellites formant le système de surveillance Copernicus, a été lancé avec succès par l’agence spatiale Européenne le 3 avril 2014 de la base de Kourou en Guyane.

Ce nouveau système va comporter six satellites de surveillance du changement climatique, des désastres environnementaux et des catastrophes naturelles, dont les inondations, les séismes et les éruptions volcaniques.

La part qui nous intéresse concerne la relation entre déformation du sol et potentiel éruptif des volcans. Sentinel-1 va permettre un test détaillé et l’éventuel développement d’un système de prévision des éruptions volcaniques, même pour les volcans reculés et inaccessibles.

Le lancement de Sentinel-1 - photo ESA 03.04.2014

Le lancement de Sentinel-1 - photo ESA 03.04.2014

Le satellite Sentinel-1 A - image d'artiste - doc. ESA

Le satellite Sentinel-1 A - image d'artiste - doc. ESA

Une étude a été produite par le Dr J.Biggs et ses collègues de l’Ecole des Sciences de la Terre / Université de Bristol, en collaboration avec les universités de Cornell, Oxford et la Southern Methodist University, sur les données satellites concernant 500 volcans répartis mondialement, et une durée de 18 ans. Quarante-six % des volcans présentant une déformation sont entrés en éruption.

Le Dr Biggs considère que les radars embarqués (InSAR) peuvent donner des cartes en haute résolution des déformations, en particulier l’inflation causée par des mouvements magmatiques ou une montée en pression du sous-sol, et sont un outil parfait pour identifier de l’instabilité volcanique pour ensuite cibler un monitoring au sol.

Auparavant, les images radar de la majorité des volcans été acquises seulement quelques fois l’an ; avec le nouveau système de surveillance par satellite, ce sera possible tous les 6 à 12 jours … ce qui pourra permettre une meilleure surveillance des volcans à cycles éruptifs courts, et particulièrement des volcans situés dans les pays en voie de développement.

 Image InSAR montrant la déformation du volcan Longonot / rift est-Africain, entre 2004 e 2006, par Envisat AutoC2

Image InSAR montrant la déformation du volcan Longonot / rift est-Africain, entre 2004 e 2006, par Envisat AutoC2

Les satellites font le lien entre déformation et éruption - doc. Université de Bristol

Sources :

- European Space Agency - ESA - Sentinel-1 - link

- ESA events - Sentinel-1 launch campaign - link

- eOPortal - Copernicus : Sentinel-1 - the SAR imaging constellation for land and ocean services. - link

- Eurekalert - UN.de Bristol - A satellite vieuw of volcanoes finds the link between ground deformation and eruption - link

 

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog