Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
Réserve Kronotsky : à gauche, le volcan Kronotsky, à droite le Krasheninnikov. - photo Vera Ponomareva / KSCNET

Réserve Kronotsky : à gauche, le volcan Kronotsky, à droite le Krasheninnikov. - photo Vera Ponomareva / KSCNET

Un peu oublié parmi les vedettes de le Réserve Kronotsky, le volcan Krasheninnikov est un hybride formé de deux stratovolcans qui se recouvrent, et sont construits dans une caldeira du Pléistocène, de 9 sur 11 km.

Une série de dykes orientés nord-sud, parallèlement au champ volcanique Est, en relation avec une zone d’extension en sub-surface, coupe le bord de la caldeira en direction du Maly semiachik, en traversant au passage la caldeira d’Uzon, et le Bolshoi Semiachik. Ces dykes ont alimenté les évents monogénétiques de la zone nord, qui s’étendent sur 15-20 km au-delà de la caldeira.

Les vues aériennes dévoilent sa beauté intérieure, et deux cratères larges de 800 mètres.

Les volcans de la Réserve Kronotsky

Les volcans de la Réserve Kronotsky

Les sommets du Krasheninnikov , avec en arrière-plan, le volcan Kikhpinych - photo Michael Melford / National Geographic

Les sommets du Krasheninnikov , avec en arrière-plan, le volcan Kikhpinych - photo Michael Melford / National Geographic

Le tuff de ponce blanche de la caldeira du Pléistocène (au-delà du bord NO du Krasheninnikov) est surmonté de dépôts glaciaires (brun clair) et de dépôts pyroclastique et sol datés de l’Holocène (brun foncé). - photo Andrei Nechaev / KSCNET

Le tuff de ponce blanche de la caldeira du Pléistocène (au-delà du bord NO du Krasheninnikov) est surmonté de dépôts glaciaires (brun clair) et de dépôts pyroclastique et sol datés de l’Holocène (brun foncé). - photo Andrei Nechaev / KSCNET

Le cône Sud s’est édifié en premier, à partir de 8.050 avant JC ; ses dernières éruptions, vers 5.450 avant JC, furent suivies par une période de repos dans la caldeira de 900 ans.

Puis l’activité s’est déplacé deux km. plus au nord, et l’édification du cône nord a débuté sur les pentes de l’ancien cône vers 4.450 avant JC, le magma ayant trouvé un chemin plus facile au travers de dykes nouvellement formés plutôt que d’utiliser l’ancien conduit. Le cône nord est couronné d’une caldeira, contenant un petit stratovolcan, dont le cratère abrite un petit cône … à la façon des matryoshka. La  dernière éruption du Krasheninnikov se sont produites, il y a seulement 460 ans, avec la formation du petit cône de lave Paul, dans le cratère sommital du cône Nord, et une coulée de lave au niveau d’un évent situé sur le flanc supérieur sud-ouest du cône sud.

Le Krasheninnikov , avec en arrière-plan, la silhouette parfaite du Kronotsky - photo E.Shpilenok / live journal

Le Krasheninnikov , avec en arrière-plan, la silhouette parfaite du Kronotsky - photo E.Shpilenok / live journal

Le cône sud du Krasheninnikov, contenant le petit cône Paul - photo E.Shpilenok / Wildlife photo Russia

Le cône sud du Krasheninnikov, contenant le petit cône Paul - photo E.Shpilenok / Wildlife photo Russia

Le volcan doit son nom à Stepan Petrovich Krasheninnikov (1711-1755), explorateur Russe, naturaliste et géographe, qui a fait la première description complète du Kamchatka au début du 18° siècle.

 

Sources :

- KSCNET - Kamchatka Holocene Volcanoes - link

- Global Volcanism Program - Krasheninnikov

Commenter cet article

Lecouteur Michel 11/05/2014 07:11

Bernard,
tu as toujours des images à couper le souffle
Michel

Articles récents

Hébergé par Overblog