Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
Le volcan Kronotsky dominant la réserve du même nom - photo Russian travelling

Le volcan Kronotsky dominant la réserve du même nom - photo Russian travelling

Phare de la Réserve Kronotsky, le stratovolcan symétrique Kronotsky, est situé entre l’océan Pacifique et le plus grand lac du Kamchatka.

Haut de 3528 mètres, il est découpé par des vallées radiales profondes de plus de 200 mètres. Il porte un glacier sommital, dont des lobes descendent jusqu’à 900 mètres d’altitude. Il est de composition essentiellement basaltique, à l’exception d’un neck basalto-andésitique qui bouchonne le cratère sommital, et d’une coulée de flanc.

Des cônes de cendres ponctuent les flancs.

De faibles éruptions phréatiques ont été signalées par des chasseurs en 1922 et 1923, confirmées par le GVP, et suivies d’activité fumerollienne.

Le Kronotsky, vu de la caldeira Krasheninnikov - photo I.Shpilenok

Le Kronotsky, vu de la caldeira Krasheninnikov - photo I.Shpilenok

Au centre en bordure du Pacifique, le symétrique volcan Kronotsky et le lac du même nom, et à gauche, le Krasheninnikov - photo Nasa / ISS expedition 25 crew

Au centre en bordure du Pacifique, le symétrique volcan Kronotsky et le lac du même nom, et à gauche, le Krasheninnikov - photo Nasa / ISS expedition 25 crew

Le lac Kronotsky doit sa formation, entre la fin du Pléistocène et le début de l’Holocène, aux barrages constitués sur la rivière Listvenichnaya par des coulées de lave sur le côté sud du volcan Kronotsky.

Ce lac a une surface de 242 km² et un bassin versant de 330 km², ce qui en fait le plus important lac du Kamchatka. Il possède aussi une impressionnante population de nerkas, avec 30 millions de ces saumons rouges.

Dans la partie Est du lac, on compte 11 îles dépassant le niveau d’une trentaine de mètres, dont certaines abritent des centaines de couples nicheurs de Goéland du Pacifique. Des balbuzards pêcheurs et des pygargues de Steller nichent dans les mélèzes entourant le lac.

Le volcan Kikhpinych - à l'avant-plan, le cône Savich et de récentes coulées. - photo I.Shpilenok

Le volcan Kikhpinych - à l'avant-plan, le cône Savich et de récentes coulées. - photo I.Shpilenok

Le volcan Kikhpinych est le nom collectif pour plusieurs édifices d’âges différents.

Trois structures se sont formées sur une dorsale orientée ouest-est :

- Le Zapadnyi (« Ouest ») s’est édifié entre 2200 et 2100 avant JC (radiocarbone).

- Le cône Savich, 1552 m, a commencé à se former il y a 1.450 ans,

- et le dôme de lave Crab et ses coulées, il y a quelques centaines d’années sur le flanc Est du Savich.

Ces structures de l’Holocène s’accompagnent des ruines de l’Old Kikhpinich, ou Mt Peak, datant du Milieu du Pléistocène, et, au sud, du Mt. Zheltaya (« Yellow »), datant de la fin du Pléistocène.

 

Sources :

- KSCNET - Kamchatka Holocene volcanoes - link

- Global Volcanism Program - Kronotsky

- Global Volcanism Program - Kikhpinych

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog