Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Trois ans après le séisme de Tohoku / Japon, de magnitude 9, et du tsunami qui en a suivi, causant la catastrophe nucléaire de Fukushima, le pays s’apprête à sortir du " zéro nucléaire ".

Les réacteurs nippons font l’objet d’examens avancés de la part de la NRA – Nuclear Regulation Authority – depuis 2013. C’est la première fois que le danger posé par le volcanisme est pris en compte : les nouveaux standards exigent de considérer l’influence des volcans situés dans un rayon de 160 km. autour des centrales.

Les réacteurs 1 et 2 de la centrale de Sendaï, sur l’île de Kyushu, pourraient être les premières à redémarrer. Kyushu Electric a ainsi examiné l’effet des éruptions de 39 volcans … et conclue qu’il suffit de prendre des mesures basées sur l’hypothèse que les cendres du Sakurajima proche s’accumuleraient dans l’enceinte de la centrale de Sendaï sur une hauteur de 15 cm. Des générateurs sont prévus pour le cas où les lignes électriques seraient endommagées par le poids des cendres. Qu’en sera-t-il si l’apport d’eau de refroidissement est entravé, plongeant les réacteurs dans une situation similaire à celle qu’on a connu à Fukushima ?

Les réacteurs de la centrale nucléaire de Sendaï, sur l'île de Kyushu - photo 20 minutes.fr

Les réacteurs de la centrale nucléaire de Sendaï, sur l'île de Kyushu - photo 20 minutes.fr

Le panache éruptif du Sakurajima le 18 août 2013 - photo Kyodo news

Le panache éruptif du Sakurajima le 18 août 2013 - photo Kyodo news

Sans tomber dans le catastrophisme, il faut rappeler l’activité actuellement en hausse au Sakurajima. L’éruption du 11 mai s’est accompagnée d’un panache montant à 4.500 mètres. Bien que les fréquentes éruptions de ce volcan aient surtout des effets sur l’île de Kagoshima, il ne faut pas sous-estimer la possibilité d’un épisode plus important.

La centrale de Sendaï est en effet cernée par plusieurs caldeiras, formées par effondrement lors d’éruptions catastrophiques antérieures.

La tectonique devrait être aussi prise en considération : Kyushu est recoupée par de grandes failles dont la MTL – la Median Tectonic Line - qui court depuis le nord de Honshu. Le centre de l’île est constituée par une aire de subsidence, le graben de Beppu-Shimabara.

Carte de situation des volcans de Kyushu - doc. GSI.

Carte de situation des volcans de Kyushu - doc. GSI.

Ligne tectonique et grabens (tracés approximatifs) de Kyushu - d'après la carte tectonique sud-Japon / Wikipedia.  Beppu-Shimabara graben : entre les pointillés verts -  Kagoshima graben : entre les pointillés violets

Ligne tectonique et grabens (tracés approximatifs) de Kyushu - d'après la carte tectonique sud-Japon / Wikipedia. Beppu-Shimabara graben : entre les pointillés verts - Kagoshima graben : entre les pointillés violets

Sources :

- Asahi Shimbun - 11.05.2014 - Threat posed by volcanic eruptions to nuclear plants must be carefully examined

- Asahi s-Shimbun - 17.03.2014 - Nuclear safety requires a multilayered defense system // Demonstrators turn out in force in Kagishima to oppose Sendai palnt restart.

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog