Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
Les sommets du Vogelsberg - avec la tour de communication du Hoherodskopf sur le second plus haut sommet, à 763 m - photo Bernard Duyck 05.2014

Les sommets du Vogelsberg - avec la tour de communication du Hoherodskopf sur le second plus haut sommet, à 763 m - photo Bernard Duyck 05.2014

Avec son diamètre de 60 km de large, le Vogelsberg constitue aujourd'hui le plus grand massif basaltique fermé de l'Europe continentale. Bien que connu comme un grand volcan central , le Vogelsberg  est constitué de plusieurs centres éruptifs.

Actifs à la fin du tertiaire, entre 19 et 10 Ma, leurs laves ont couvert 2.500 km².

Dans le centre du volcan-bouclier qui en a résulté, l’épaisseur de lave atteint environ 700 mètres (forage de recherche en 1996, qui n’a pas atteint le sous-sol des roches volcaniques). Sur la bordure ouest la couche est plus mince, d’environ 150 mètres, contre 400 mètres sur la bordure orientale.

Représentation schématique des composants de la croûte et du manteau sous le Vogelsberg - d'après Boggard et Wörner - référence en sources.    1, Upwelling asthenosphere (EAR - European Asthenospheric Reservoir - signature); 2, lower lithospheric mantle (depleted); 2a, metasomatized regions of the TBL (anhydrous); 3, hydrous mineral bearing veins (∼70 Ma?); 4, upper lithospheric mantle (depleted); 4a, metasomatized regions of the MBL (Hercynian, hydrous); 5, veins related to Tertiary volcanism; 6, lower crust; 7, Tertiary intrusions (alkalic and/or tholeiitic); 8, middle and upper crust; 9, magma chamber (alkaline differentiates); 10, Vogelsberg.

Représentation schématique des composants de la croûte et du manteau sous le Vogelsberg - d'après Boggard et Wörner - référence en sources. 1, Upwelling asthenosphere (EAR - European Asthenospheric Reservoir - signature); 2, lower lithospheric mantle (depleted); 2a, metasomatized regions of the TBL (anhydrous); 3, hydrous mineral bearing veins (∼70 Ma?); 4, upper lithospheric mantle (depleted); 4a, metasomatized regions of the MBL (Hercynian, hydrous); 5, veins related to Tertiary volcanism; 6, lower crust; 7, Tertiary intrusions (alkalic and/or tholeiitic); 8, middle and upper crust; 9, magma chamber (alkaline differentiates); 10, Vogelsberg.

Le volcanisme du Vogelsberg a été principalement effusif, avec des éruptions de rift. Néanmoins, des épisodes plus explosifs, de type strombolien, avec des émissions de bombes et de cendres, et des éruptions phréatomagmatiques encore plus violentes ont également marqué le massif.

A la cessation de l’activité volcanique, il y a 9 à 10 Ma, l’action de la dernière glaciation et l’érosion par les intempéries ont changé la topographie. Les basaltes, plus durs, sont demeurés presque intacts. Les tuffs de scories ont été érodés, sauf dans les zones de recouvrement par les roches basaltiques. Les oxydes d’aluminium, de fer et de titane se sont accumulés par endroits … et la dégradation, en climat tropical à l’époque, a laissé de la latérite et de la bauxite.

Sur les sols basaltiques, des feuillus se sont établis, et de belles futaies de hêtres s’y sont développées sur les hauteurs. Les zones plus basses sont caractérisées par un paysage agricole et des haies.

La région était connue par les Romains en tant que " buchonia " … ce nom a qualifié la région de Fulda jusqu’au moyen-âge.

Amoeneburg, bâti sur une butte basaltique, au nord du Vogelsberg - Staedte fotos.

Amoeneburg, bâti sur une butte basaltique, au nord du Vogelsberg - Staedte fotos.

Avant d’examiner quelques spots volcaniques, à la recherche du basalte et du tuff, voyons les avantages qu’a laissé ce massif volcanique aux habitants de la région.

Des villages et des villes se sont établies sur les évents volcaniques : Amoeneburg, Herbstein, Ulrichstein. Ces monticules constituaient auparavant autant de points stratégiques.

Vogelsberg / Michelnau : grange au sous-bassement en basalte. - photo Bernard Duyck 05.2014

Vogelsberg / Michelnau : grange au sous-bassement en basalte. - photo Bernard Duyck 05.2014

Le basalte a été exploité comme matériau de construction. De nombreux villages possédaient jadis leur propre petite carrière, produisant les moellons pour les châteaux, le sous-bassement des maisons et fermes, les murets et les ponts. Actuellement, elles délivrent des pavés et des graviers.

Le minerai de fer y a été extrait jusqu’au 20° siècle, et enrichi divers villages. Les rares entreprises encore actives aujourd’hui importent leurs matières premières.

L’eau est abondante dans le Haut Vogelsberg et le basalte agit comme filtre et réservoir : l’eau de pluie s’infiltre par les fractures et se stocke au-dessus des couches imperméables, pour alimenter ensuite des sources, qui distribuent l’eau potable dans toutes les directions.

La faune et la flore en bénéficie également. Durant des siècles, des mains courageuses ont récolté et posé sur les lignes de propriété des blocs de basalte, établissant des murets permettant à la flore de s'y développer et donnant un abri à la faune. Sur les champs de blocs, on relève pas moins de 14 espèces de mousses rares.

Vogelsberg / Grebenhain : des mousses recouvrent les blocs de basanite de la "Bonifatiuskanzel" - photo Bernard Duyck 05.2014

Vogelsberg / Grebenhain : des mousses recouvrent les blocs de basanite de la "Bonifatiuskanzel" - photo Bernard Duyck 05.2014

Sources :

- Petrogenesis of basanitic to tholeiitic volcanic rocks from the Miocene Vogelsberg, Central Germany - by P.J.F. Bogaard & G. Wörner / Journal of Petrology.

- Der Vogelsberg - Geotope im grössten vulkangebiet mitteleuropas - Th. Reischmann & Ad. Schraft.

- DVG - Deutsche Vulkanologische Gesselschaft - Das vulkangebiet Vogelsberg - link

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog