Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

L’île de Faial, un pentagone irrégulier de 21 km. sur 14, constitue une étape bien connue des marins traversant l’atlantique, qui viennent mouiller et se ravitailler dans le port d’Horta la capitale. Le Peter’s bar est le repère favori des équipages assoiffés.

Découverte dans la première moitié du 15° siècle, elle fut désignée comme Ilha da Ventura / l’île de l’aventure, avant de s’appeler Ilha de São Luís / île de Saint Louis.

Le nom actuel Faial lui vient du Portugais Faia, désignant un arbuste abondant originellement, le Myrica faya (Firetree).

Elle est surnommée " l’île bleue ", à cause des hortensias omniprésents, dopés par le climat humide et tempéré.

Les hortensias de Faial - photo naturalland treakearth

Les hortensias de Faial - photo naturalland treakearth

Carte de l'île de Faial et ses différents volcans

Carte de l'île de Faial et ses différents volcans

D’un point de vue géologique, l’île concentre les formations volcaniques différentes :

- un volcan-bouclier, le volcan de Riberinha, à l’extrême nord-est, qui est à l’origine de la proto-île de Faial. Depuis, il a été largement détruit par l’érosion et les forces tectoniques, à l’origine du graben de Pedro-Miguel.

-  un stratovolcan, avec le volcan de la Caldeira, avec une position centrale.

Cet édifice polygénique a connu depuis 15.000 ans, 14 éruptions subpliniennes, dont deux très violentes, datées de l’an 340-350 et de l’an 800-810, sont à l’origine des dépôts ignimbritiques affleurant sur le flanc nord.

L’actuelle caldeira, aux parois abruptes, mesure 2.000 mètres de diamètre sur 400 m de profondeur. Classée en réserve naturelle, la descente dans la caldeira est interdite. Son plancher plat abrite de petits édifices, dont le Capelo, d’un diamètre de 150 mètres et une hauteur de 30. Elle abrite de petits lacs temporaires.

Faial / Açores - le volcan de la Caldeira, et le Capelo, un cône post-caldeira au centre de la photo - photo Geoparque Açores.

Faial / Açores - le volcan de la Caldeira, et le Capelo, un cône post-caldeira au centre de la photo - photo Geoparque Açores.

Faial / Açores - le volcan de la Caldeira - photo Geoparque Açores.

Faial / Açores - le volcan de la Caldeira - photo Geoparque Açores.

- des volcans monogénétiques, d’origine basaltique, dispersés sur la plate-forme de Horta et la péninsule de Capelo.

La plate-forme Horta abrite le Monte das Moças, le Monte Queimado et le Monte da Guia.

Ce dernier, d’origine sous-marine, est formé d’un cône de tuff surtseyen, ouvert sur la mer par deux cratères jumeaux ; le cône est relié par un isthme dunaire au Monte Queimado.

Faial / Açores - le Monte da Guia  - les deux cratères jumeaux vus du sommet du cône de tuff - photo Geoparque açores.

Faial / Açores - le Monte da Guia - les deux cratères jumeaux vus du sommet du cône de tuff - photo Geoparque açores.

Faial / Açores - à droite, le Monte da Guia - à gauche, le port d'Horta - photo océans-évasion

Faial / Açores - à droite, le Monte da Guia - à gauche, le port d'Horta - photo océans-évasion

La péninsule de Capelo est formée d’une chaîne linéaire de volcans basaltiques, siège des éruptions majeures au cours des temps historiques : au Cabeço do Fogo, en 1672-73, et au Cabeço dos Capelinhos, en 1957-58.

Nous verrons cette dernière en détails.

 

Faial / Açores - la péninsule de Capelo - photo Geoparque Açores

Faial / Açores - la péninsule de Capelo - photo Geoparque Açores

Au sud-ouest de l’île, le Morro do Castelo Branco est un dôme de trachyte, recouvert par des pyroclastes  du volcan de la Caldeira.

Son nom, Branco / blanc, dérive de dépôts d’argile de couleur claire présents à sa partie supérieure. La forte érosion marine a laissé de hautes falaises.

Faial / Açores - le Morro do Castelo Branco - photo Geoparque Açores

Faial / Açores - le Morro do Castelo Branco - photo Geoparque Açores

Sources :

- Geoparque Açores - Geossitios Faial - link

- AGU - American geophysical union : "Azores hotspot deep signature"
- ATA  - Association turismo Açores.

Commenter cet article

Mario Ferland 17/07/2014 00:54

Sublime. Merci!

Articles récents

Hébergé par Overblog