Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Au moment où le beau temps semble se réinstaller dans le nord, allez savoir pourquoi je repense aux Açores !

La géodiversité de l’archipel Açorien est le résultat de l’installation géotectonique de la micro-plaque qui le supporte, au point de triple jonction des Açores, entre les plaques nord-américaine, eurasienne et africaine.

Cette diversité géologique se décline sous des formes diverses : des cônes de scories, des mars, des pit crater, des caldeiras, des dômes et coulées trachytiques, des orgues volcaniques, des champs fumeroliens, des champs de lave pahoehoe, appelés "lajidos" , des delta de laves, nommés lava “fajãs”, des tunnels de lave, des pillow lavas, de l’obsidienne, des necks et dykes … tout le vocabulaire qualificatif y passe !

Schéma géotectonique de l'archipel des Açores - doc.adapté de Nunes & al. 2006

Schéma géotectonique de l'archipel des Açores - doc.adapté de Nunes & al. 2006

Dans ce contexte, l’île la plus au sud de l’archipel, Santa Maria, occupe une place particulière :

Elle possède en effet les roches les plus anciennes de l’ensemble d’îles. 

De nombreux affleurements de roches sédimentaires, y compris du calcaire, des conglomérats et des grès, caractérisés par la présence de nombreux fossiles en sont une autre caractériqtique.

C’est également la seule île où l’on peut voir de grands affleurements de pillow lavas, en sus de différentes structures volcaniques, dont certaines font partie des géosites classés aux Açores.

L'île de Santa Maria - ses deux entités morphologiques et les principales baies

L'île de Santa Maria - ses deux entités morphologiques et les principales baies

Santa Maria / Açores  - Baía de São Lourenço  - photo Siaram.azores.gov

Santa Maria / Açores - Baía de São Lourenço - photo Siaram.azores.gov

Tectonique de la micro-plaque des Açores :

Le plancher surélevé du plateau des Açores est interprété comme étant le résultat de l'interaction entre un panache mantellique (point chaud des Açores) et la dorsale de l'atlantique nord - MAR : Mid Atlantic Ridge, qui a eu lieu il y a 85 millions d'années. Cette interaction a migré vers le nord le long de l'axe de faille suite aux mouvements de la plaque africaine vers le SSE, suivant une direction grossièrement parallèle à l'axe du MAR.
La formation du plateau des Açores aurait débutée il y a 20 Ma, pour se finaliser il y a 7 Ma environ.
L'ensemble du plateau, après la diminution de l'activité volcanique, a subi les effets du rifting de la dorsale médio-atlantique.

Le cas de Santa Maria :

La plus ancienne île de l’archipel, avec des formations datées de 8,12 Ma, est caractérisée par un substrat de basalte, déformé par une série de fractures orientées NO-SE.

La présence de calcaires et dépôts fossilifères, associés à des formations marines, attestent d’une activité surtseyenne passée, et de diverses périodes de submersion avant la sortie définitive au-dessus du niveau marin .

Les sols de la région ouest sont constitués principalement d’argile rouge, conséquence d’une altération de dépôts pyroclastiques en climat chaud et humide au Paléocène, moment où le niveau marin était de 100 mètres plus bas que le niveau actuel.

Santa Maria / Açores - Barreiro da Faneca, également connu sous le nom de « désert rouge », à cause de la couleur de l’argile formée par des pyroclastes. - photo Carlos Luis MC da Cruz

Santa Maria / Açores - Barreiro da Faneca, également connu sous le nom de « désert rouge », à cause de la couleur de l’argile formée par des pyroclastes. - photo Carlos Luis MC da Cruz

Santa Maria / Açores - le Pico Alto - photo Ruben J C Furtado

Santa Maria / Açores - le Pico Alto - photo Ruben J C Furtado

La formation du complexe volcanique Facho-Pico Alto est caractérisé par une intense activité volcanique, et des éruptions sous-marines débutant il y a 5 Ma, et production de pillow lavas extensives. On retrouve ces laves en coussins, à une altitude de 180 mètres au-dessus du niveau marin actuel ; elles sont responsables de l’agrandissement de l’île jusqu’à sa taille actuelle. Le retour sous le niveau marin a résulté en une période de volcanisme subaérien entre 5 et 3 Ma.

Deux principales régions à la morphologie différente se distinguent :

Une plaine argileuse sèche occupe les deux-tiers ouest de Santa Maria. L’imperméabilité des sols rend la région aride.

Le tiers Est se compose de collines et montagnes érodées, entrecoupées de vallées, et couvertes par place par une épaisse végétation, ou des pâturages. Les points culminants sont le Pico Alto, avec 590 m, Cavacas, avec 491 m, et Caldeira, avec 481 m. Cette région est plus humide, avec des vents importants, des précipitations et du brouillard, favorisant une végétation riche en endémiques.

Les côtes sont bordées de falaises, dont les plus hautes font 340 m, à Rocha Alta. Elles sont entrecoupées de baies et plages de sable protégées, ou gardées par des îlets rocheux.

Santa Maria / Açores - La cascade d’Aveiro, sur la côte sud-est de Santa Maria  a dévoilé par son érosion diverses séries de pillow lavas.- photo visitazores

Santa Maria / Açores - La cascade d’Aveiro, sur la côte sud-est de Santa Maria a dévoilé par son érosion diverses séries de pillow lavas.- photo visitazores

Santa Maria / Açores - Le port de Calhau da Roupa – photo Carlos Luis MC da Cruz

Santa Maria / Açores - Le port de Calhau da Roupa – photo Carlos Luis MC da Cruz

Demain, le site de Ribeira do Maloás.

 

Sources :

- Os Açores, ilhas de geodiversidade : o contributo da ilha de Santa Maria - João Carlos Nunes & al.

- The marine fossils from Santa Maria island - Patrícia Madeira & al.

-  " Interaction between the Mid Atlantic ridge and the Azores hot spot during the last 85 Myr. Emplacement and rifting of the hot spot-derived plateaus " par P.Gente & al. - CNRS 2003 in G³ electronic journal of the earth science.

- AGU - American geophysical union : "Azores hotspot deep signature"
- ATA  - Association turismo Açores.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog