Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
Io-Torishima Volcano, vue du SE.- l'Io-dake en haut à droite de la photo - le Gusuku au centre, et la Mae-dake formant la pointe de l'île à gauche - photo H.Seo / Geological Survey of Japan

Io-Torishima Volcano, vue du SE.- l'Io-dake en haut à droite de la photo - le Gusuku au centre, et la Mae-dake formant la pointe de l'île à gauche - photo H.Seo / Geological Survey of Japan

Io-Torishima (Iwo Torishima) est une minuscule île, la plus au sud du groupe des îles Nansei, inhabitée de 2.700 m sur 1.000.

Pour ne pas la confondre avec d’autres, Torishima, ou île aux oiseaux, étant un nom communément utilisé pour désigner des îles japonaises au large (comme dans l’arc Izu, plus au nord-est), il vaut mieux l’appeler Okinawa-Torishima.

Io-Torishima - à gauche, carte bathymétrique / JCG - à droite, carte géologique / doc. GSJ - S.Nakano - un clic pour agrandirIo-Torishima - à gauche, carte bathymétrique / JCG - à droite, carte géologique / doc. GSJ - S.Nakano - un clic pour agrandir

Io-Torishima - à gauche, carte bathymétrique / JCG - à droite, carte géologique / doc. GSJ - S.Nakano - un clic pour agrandir

Elle est formée de deux, ou trois selon les sources, volcans andésitiques qui se recouvrent.

L’Io-dake (Iwo-dake, Sulfur peak) forme le côté nord-ouest de l’île ; il contient un petit lac, des solfatares et des dépôts soufrés exploités dans le passé.

Le Gusuku, un dôme de lave occupe le centre de deux sommas nichées, côté sud-est, dont le point haut, Mae-dake, est situé à la pointe SE de l’île.

Io-Torishima - le crater Io-dake vu du sud - photo H.Seo / Geological Survey of Japan

Io-Torishima - le crater Io-dake vu du sud - photo H.Seo / Geological Survey of Japan

Io-Torishima - le crater Io-dake : son lac acide et l'activité fumerollienne - photo S.Nakano 2007 / Geological Survey of Japan

Io-Torishima - le crater Io-dake : son lac acide et l'activité fumerollienne - photo S.Nakano 2007 / Geological Survey of Japan

Io-Torishima - évent fumerollien soufré dans le cratère Io-dake - photo S.Nakano / Geological Survey of Japan

Io-Torishima - évent fumerollien soufré dans le cratère Io-dake - photo S.Nakano / Geological Survey of Japan

Io-Tori-shima  -  à droite, le Mae-dake, à gauche, un dyke vertical qui a aidé à canaliser les flux pyroclastiques du volcan Gusuku, fortement érodé en arrière-plan. - photo GSJ  by S.Nakano 2007.

Io-Tori-shima - à droite, le Mae-dake, à gauche, un dyke vertical qui a aidé à canaliser les flux pyroclastiques du volcan Gusuku, fortement érodé en arrière-plan. - photo GSJ by S.Nakano 2007.

L'activité postérieure à 1664 est qualifiée "d'activité explosive moyenne à modérée" par le GVP; les éruptions principales eurent lieu en 1664, 1796, 1829, 1855, 1868, 1903, 1959, 1967, et 1968, année de la dernière activité officielle. (les dates soulignées furent de VEI 2).

Une possible petite éruption a été signalée le 7 juillet 2013 par un pilote au VAAC Tokyo, qui n’a par contre pas détecté de panache de cendres sur les images satellites.

Io-torishima - le "vieux" Mae-dake vu de la pinte sud de l'île  - photo S.Nakano 2007 / Geological Survey of Japan

Io-torishima - le "vieux" Mae-dake vu de la pinte sud de l'île - photo S.Nakano 2007 / Geological Survey of Japan

Sources :

- Geological Survey of Japan - Io-Tori-shima

- Global Volcanism Program - Io-Torishima

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog