Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Les scientifiques de l’IMO & Futurvolc rapportent que les observations faites par le Coast Guard Dash 9 dans l’après-midi du 23.08 ne révèlent pas de signes cohérents avec une éruption, et concluent que l’éruption sub-glaciaire n’a donc pas eu lieu … l’augmentation de la fréquence du trémor observée doit avoir une autre explication.

Image radar du Bárðarbunga le 23.08.2014 - doc. Futurvolc

Image radar du Bárðarbunga le 23.08.2014 - doc. Futurvolc

Le 24.08, l’activité sismique est signalée augmenter en magnitude, avec une secousse près du Bárðarbunga, de M4,9 à 20h39. Deux hypothèses, soit la teneur du dyke en éléments volatils est plus importante, soit les roches rencontrées par son avancée sont plus résistantes.

Intensité et position des séismes le 25.08.2014 à 5h15 - les séismes de M>3 sont signalés par des étoiles vertes - Doc. IMO
Intensité et position des séismes le 25.08.2014 à 5h15 - les séismes de M>3 sont signalés par des étoiles vertes - Doc. IMO

Intensité et position des séismes le 25.08.2014 à 5h15 - les séismes de M>3 sont signalés par des étoiles vertes - Doc. IMO

Le dyke a parcouru environ 35 km, et son extrémité nord se trouve, le 25.08 au matin, à 5 km. du bord du Dyngjujökull, l’outlet-glacier situé au NE du Vatnajökull. Vers 19 heures, les séismes se focalisent à 6-7 km au nord du Dyngjujökull. La modélisation des données GPS indique qu’il contient un volume de 300 millions de mètres cubes de magma.

Sur le segment le plus au nord du dyke, plus de 20 séismes de M3-4, sur les 1.200 de la journée, ont été enregistré, à une profondeur de 5 à 12 km. Pas de signe de trémor volcanique de basse fréquence.

Quel sera le comportement de l' intrusion, maintenant qu'elle n'est plus soumise au poids du glacier ?

L'éruption pourrait déboucher sur l'un des trois scenarrii possibles :

- une  éruption effusive et peu explosive en surface, si le magma peut traverser la couche de roches qui surmonte le dyke, sans doute positionnée à l'extrémité N du dyke.

- une éruption sous-glaciaire, avec jökulhlaup, et composante explosive phréatomagmatique.

- un arrêt de la migration du magma et une réduction de l’activité sismique, sans expression de cette intrusion en surface.

A noter que les séismes se rapprochent d’un essaim de fissures appartenant au système volcanique de l’Askja.

Affaire à suivre … le suspense demeure entier !

 

Position des séismes du 16 au 24.08.2014 ( pour un total de plus de 8.000 séismes sur cette période selon l'IMO) les points rouges représente l'activité sismique la plus récente, les points bleus la plus ancienne - et progression du dyke vers le N - doc.mbl.is / IMO

Position des séismes du 16 au 24.08.2014 ( pour un total de plus de 8.000 séismes sur cette période selon l'IMO) les points rouges représente l'activité sismique la plus récente, les points bleus la plus ancienne - et progression du dyke vers le N - doc.mbl.is / IMO

Image radar du Dyngjujökull le 23.08.2014 - doc. Futurvolc

Image radar du Dyngjujökull le 23.08.2014 - doc. Futurvolc

Sources =

- IMO - Bárðarbunga updated information - link

- Institute of Earth Sciences - Futurvolc - link

- Mbl.is

- Iceland review

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog