Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Le massif de Kondyor forme, vu de l’espace, un cratère parfaitement circulaire de 8 km. de diamètre, dont la couronne périphérique culmine entre 1200 et 1400 mètres, et surplombe de quelques centaine de mètres le Bouclier d’Aldan, dans l’extrême Est de la Sibérie, à proximité de la mer d’Okhotsk. Une rivière coule du côté nord du massif , alimentée par les eaux de pluies collectées au sein de la couronne ; elle coupe le massif par un canal présent avant les prémices de son écoulement, phénomène qualifié de "topographie surimposée".

Le massif de Kondyor - doc. Credit: Jesse Allen. Data courtesy of GSFC/METI/ERSDAC/JAROS and the U.S./Japan Aster Science Team

Le massif de Kondyor - doc. Credit: Jesse Allen. Data courtesy of GSFC/METI/ERSDAC/JAROS and the U.S./Japan Aster Science Team

Le massif de Kondyor - image Landsat

Le massif de Kondyor - image Landsat

Il ne s’agit pourtant ni d’une caldeira volcanique, ni d’un cratère d’impact !

Sa couronne résulte de l’érosion d’un dôme de roches sédimentaires métamorphisées à haute température, l’apex d’un diapir mantellique qui aurait traversé la lithosphère pour atteindre la surface terrestre. Une campagne de terrain, organisée par l’équipe de Jean-Pierre Burg en association entre l’INSU et l’ETH-Zürich a confirmé ce diapirisme translithosphérique.

Sa composition minéralogique évolue d’un coeur composé de dunites, roches riches en olivine dominantes dans le manteau supérieur, jusqu’à une auréole de roches où domine le pyroxène.

Le massif de Kondyor, vu d'hélicoptère  - photo Mcvld at ru.wikipedia

Le massif de Kondyor, vu d'hélicoptère - photo Mcvld at ru.wikipedia

Carte géologique et coupe du massif de Kondyor – d’après Orlova (1992) ), Zemlyanukhin & Prikhodko (1997) et Burg & al (2008)

Carte géologique et coupe du massif de Kondyor – d’après Orlova (1992) ), Zemlyanukhin & Prikhodko (1997) et Burg & al (2008)

Ce paysage naturel surprenant se révèle être source de platine et d’or, exploitée par les compagnies minières russes. De gros cristaux d’un alliage Pt-Fe, recouverts d’or, constituent une caractéristique des dépôts.

De plus, la présence de Kondérite, un minéral contenant du cuivre, du platine, de l’iridium, du rhodium, du soufre et du plomb, a permis aux géologues d’en déduire les processus de formation.

Kondyor massif -  Pépite de platine - photo Alchemist-hp

Kondyor massif - Pépite de platine - photo Alchemist-hp

L’analyse des cristaux de zircons permet une datation témoignant d’une longue évolution des dunites porteuses de platine, entre 2.477 Ma et 143 Ma. L’âge des zircons anciens indique une époque de métamorphisme à la limite de l’Archéen et du Protérozoïque (environ 2,5 Ga). L’âge des zircons plus jeunes est à relier à l’époque d’activation tectonico-magmatique du bouclier d’Aldan.

Cette structure ne serait pas une simple curiosité de la nature, selon l'étude du CNRS, mais le témoin d'un processus plus général, peut-être en relation avec l'initiation de la rupture des continents.

 

Sources :

- Nasa Jet Propulsion Laboratory - Photojournal - Kondyor massif Russia

- Journal of Petrology - Translithospheric Mantle Diapirism: Geological Evidence and Numerical Modelling of the Kondyor Zoned Ultramafic Complex (Russian Far-East)  - par J-P. Burg & al.

- CNRS - Quand le manteau remonte à fleur de Terre en Sibérie

 - The age of Kondyor massif dunites (Aldan Province, Russia): First U-Pb isotopic data – par K.N.Malitch & al

 

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog