Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

L’île Jarvis, proche du nouveau seamount découvert en août 2014 / link, fait partie des Line islands, aussi appelées Sporades équatoriales, une chaîne de seamounts , d’atolls et d’îles volcaniques, s’étendant sur 4.800 km dans le bassin central du pacifique, et entourés de fond marins de plus de 5.000 mètres.

Jarvis island - l'île coralienne et son récif frangeant - à noter le plateau océanique peu profond sur la droite - photo Nasa 2005

Jarvis island - l'île coralienne et son récif frangeant - à noter le plateau océanique peu profond sur la droite - photo Nasa 2005

Seuls douze volcans sous-marins atteignent le niveau de la mer pour former des îles basses et des atolls, actuellement bordés de récifs frangeants étroits et ne s’étendant que sur 1,5 km. maximum.

Certains seamounts forment des atolls, possédant des lagons avec une ouverture (une passe) ouvrant sur l’océan, comme les îles Fanning, Palmyre et Caroline. D’autres forment des îles basses et plates, comme Jarvis, Vostok, Flint … les îles Christmas et Johnston, les plus hautes, ne possèdent que des dunes atteignant 12 m.

Position des Line islands parmi les chaînes d'îles du Pacifique. - Doc. Tulane University

Position des Line islands parmi les chaînes d'îles du Pacifique. - Doc. Tulane University

Les îles Line font partie du groupe United States Minor Outlying Islands, et du groupe Kiribati. Géographiquement, elles sont divisées en Northern, Central, et Southern Line Islands. Sur dix îles et atolls, seuls trois sont actuellement habitées : Christmas, Tabueran et Teraina, pour un total de 9.000 habitants environ.

Carte de Jarvis island.- un clic pour agrandir.Carte de Jarvis island.- un clic pour agrandir.

Carte de Jarvis island.- un clic pour agrandir.

Jarvis island - bathymétrie multibeam 3D - doc.PIBHMC / Univ. d'Hawaii Manoa.

Jarvis island - bathymétrie multibeam 3D - doc.PIBHMC / Univ. d'Hawaii Manoa.

Contrairement à la plupart des atolls, seulement découvert à marée basse, l’île Jarvis possède une plate-forme récifale " à sec ", où des dépôts importants de guano se sont accumulés.

Cette  île corallienne isolée a une surface de 4,5 km², et son point le plus élevé 8 mètres au-dessus du niveau des eaux. Le sol est constitué principalement de sable corallien, et n’abrite que de rares herbes et arbustes bas.

Les côtés extérieurs des récifs frangeants sont bordés de pentes abruptes, sauf sur la côte Est, où un plateau de faible profondeur (moins de 20 mètres) s’étend sur 500 à 1000 mètres.

L’habitat est favorable pour la faune et les oiseaux marins, protégé naturellement car l’île ne possède pas de point d’eau fraîche, ni de port.

Panneau interdisant de pénétrer Jarvis island - Jarvis island Wildlife refuge.

Panneau interdisant de pénétrer Jarvis island - Jarvis island Wildlife refuge.

Jarvis island - photodu dessus : Corail / Jarvis Island National Wildlife Refuge - Photo credit USFWS-Jim Maragos - - photodu dessous : Colonie de porites, coraux massifs et digités, bioconstructeurs, qui participent à la construction des récifs. (dans l'insert, les cercles de croissance) - doc.http://www.lgt.lt
Jarvis island - photodu dessus : Corail / Jarvis Island National Wildlife Refuge - Photo credit USFWS-Jim Maragos - - photodu dessous : Colonie de porites, coraux massifs et digités, bioconstructeurs, qui participent à la construction des récifs. (dans l'insert, les cercles de croissance) - doc.http://www.lgt.lt

Jarvis island - photodu dessus : Corail / Jarvis Island National Wildlife Refuge - Photo credit USFWS-Jim Maragos - - photodu dessous : Colonie de porites, coraux massifs et digités, bioconstructeurs, qui participent à la construction des récifs. (dans l'insert, les cercles de croissance) - doc.http://www.lgt.lt

Découverte en 1821 par le Capitaine Brown, commandant du navire Eliza Francis, propriété de la famille Jarvis, elle fut proclamée en 1856, par les Etats-Unis, dans le Guano Act, une législation fédérale permettant aux citoyens américains de prendre possession des îles à guano non habitées et non réclamées … mais ne donnant aucune obligation une fois l’exploitation stoppée. Les dépôts de guano ont été exploités de 1857 à 1879. Annexée par les Britanniques en 1889, elle fut revendiquée en 1935 par les Etats-Unis. Elle n’est pas habitée en permanence, et les rares colons présents furent évacués durant la seconde guerre mondiale. Les seuls vestiges d’occupation sont un petit phare et les restes du "Guano tramway". En 1974, le Jarvis Island National Wildlife Refuge, incluant 5,15 km² de terres et 1.734 km² de domaine marin, fut créé et intégré en 2009 au Pacific Remote Islands Marine National Monument.

Jarvis island : photo de gauche, le phare sur la côte ouest / Joann94024 - photo de droite : vestiges du Guano tramway Jarvis island : photo de gauche, le phare sur la côte ouest / Joann94024 - photo de droite : vestiges du Guano tramway

Jarvis island : photo de gauche, le phare sur la côte ouest / Joann94024 - photo de droite : vestiges du Guano tramway

Jarvis island - Gygis blanche/ Gygis alba / white tern.

Jarvis island - Gygis blanche/ Gygis alba / white tern.

Jarvis abrite 14 espèces d’oiseaux marins nicheurs, dont des fous masqués, bruns ou à pieds rouges, des frégates, des noddis bruns et bleus, des puffins, des phaétons à brins rouges, des Gygis blanche ... sans compter les petits échassiers, Courlis, pluviers et tournepierres. Sa colonie de Sternes fukigineuses (Sooty tern) est une des plus grandes au monde, comptant un millions d’individus.

 

Sources:

- Geology and geochronology of the line islands - Schlanger - 2012 - Journal of Geophysical Research  Solid Earth (1978–2012) -

- Center for coastal and ocean mapping / Joint Hydrographic center – Line islands - link

- Pacific Remote Island Area (PRIA) - link

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog