Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #actu
La fissure et une partie du champ de lave Holuhraun le 02.09.2014 - photo  VÍSIR / Egill Adalsteinssson

La fissure et une partie du champ de lave Holuhraun le 02.09.2014 - photo VÍSIR / Egill Adalsteinssson

L’éruption dans Holuhraun semble avoir atteint un point de stabilité  … l’activité principale dans le dyke se concentre dans sa partie nord.

Suite à la décompression, le nombre de séismes a sérieusement diminué : environ 400 le 02.09, contre 700 la veille. Le ratio de déformation a également diminué aux stations GPS proches du dyke intrusif.

Deux séismes ont marqué le bord de la caldeira du Bárðarbunga, le premier de M4,7 à 11h26, le deuxième de M4,3 à 13h55, ainsi que quelques-uns dans Herðubreiðartögl.

Récapitulatif de la magnitude et localisation des séismes à ce jour - doc. IMO

Récapitulatif de la magnitude et localisation des séismes à ce jour - doc. IMO

La surface du champ de lave est d’environ 6,5 km², pour un volume total émis de 30 à 40 millions de m³. La fissure mesure 1,5 km de long , et se trouve à 4,5 km. du bord du glacier Dyngjujökull. Une vidéo illustre ces données sur : http://www.youreporter.it/video_Il_sorvolo_in_aereo_della_zona_dell_eruzione_il_racconto.

Mais ceci n'est qu'une "photo" à un moment précis, le "film" risque de se dérouler selon un scénario imprévu...

D’après le Dr. Armann Hoskuldsson, volcanologue à l’Université d’Islande, « la lave qui sort de la fissure a une épaisseur d’environ 1 mètre, , mais à l’extrémité de la coulée, son épaisseur atteint 7 à 8 mètres … elle est fort chaude, environ 1200°C au centre de la fissure, mais sa température baisse rapidement. La couche de surface se solidifie alors et crée une sorte de plaque qui se déplace avec la coulée. La lave se déplace vite, et les dalles solidifiée se brise … c’est pourquoi on la dénomme " slabby pahoehoe " (lave pahoehoe en dalles/ en plaques) – interview dans RUV.

Coulée de lave - photo Eggert / mbls

Coulée de lave - photo Eggert / mbls

Positions du panache de SO2 les 1 et 2 septembre - doc Satellite Gone 2 / via Dr. Anja Schmidt

Positions du panache de SO2 les 1 et 2 septembre - doc Satellite Gone 2 / via Dr. Anja Schmidt

Petite anecdote :

on cherche un nom pour le nouveau champ de lave, et déjà plusieurs candidats se présentent : "Flæðahraun" (flæða = flow), parce que la coulée s’est déplacée au dessus d’une région appelée Flæður. Une autre suggestion de l’Université d’Islande est "Thorbjargarhraun", en l’honneur de la jeune géophysicienne Post-Doctorante Thorbjorg Agustsdottir, travaillant sur le terrain dans le cadre du projet Futurvolc. Je vote pour cette dernière appellation, conquis par son sourire " volcanique " !

Le sourire de Thorbjorg Agustsdottir et l'équipe de volcanologues sur le terrain - photo Cambridge Univ. -un clic pour agrandirLe sourire de Thorbjorg Agustsdottir et l'équipe de volcanologues sur le terrain - photo Cambridge Univ. -un clic pour agrandir

Le sourire de Thorbjorg Agustsdottir et l'équipe de volcanologues sur le terrain - photo Cambridge Univ. -un clic pour agrandir

Sources :

- IMO

- Université of Iceland

- RUV

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog