Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Des "volcans de boue" - photo MeteoWeb

Des "volcans de boue" - photo MeteoWeb

Le décès dramatique de deux enfants survenu lors d’une visite dans le Parco del Maccalube, près d’Agrigente en Sicile le 27 septembre, nous rappelle que les volcans de boue sont dangereux, bien qu’étant des phénomènes secondaires en regard du péril engendré par les éruptions volcaniques.

Maccalube di Aragona - les secours mobilisés par l'incident du 27.09.2014 - photo MeteWeb

Maccalube di Aragona - les secours mobilisés par l'incident du 27.09.2014 - photo MeteWeb

Vue générale de la zone de Maccalube di Aragona - doc. Google 2014

Vue générale de la zone de Maccalube di Aragona - doc. Google 2014

Un article de l’INGV – Palermo explique le phénomène de formation des volcans de boue, résultants de l’émission intermittente de gaz, d’eau et de sédiments.

Le volcanisme sédimentaire est un phénomène géologique typique des bassins sédimentaires, caractérisés par une tectonique compressive, exprimée en surface par les volcans de boue.

Dans le centre et l’ouest de la Sicile, particulièrement à Caltanissetta et Aragona ; on remarque un dégazage de fluides mantelliques, malgré l’absence de système volcanique proche.

Ces dernières années, une activité explosive intense et soudaine est marquée par l’émission de grands volumes de boue. Les chercheurs ont mis en évidence une corrélation entre l’activité explosive et l’activité sismique à l’échelle locale, nécessitant des études interdisciplinaires plus approfondies (dans les domaines de la géologie structurelle, la géochimie, la sismologie).

Maccalube di Aragona - "Vulcanelli" -  photo ASSI / via Geovol

Maccalube di Aragona - "Vulcanelli" - photo ASSI / via Geovol

Le mécanisme qui régit le volcanisme sédimentaire est en lien avec des remontées mécaniques périodiques de gaz, dont le méthane, et d’eau vers la surface. Au cours de la percolation, les fluides rencontrent des niveaux argileux, qui ont tendance à se liquéfier et à ressortir avec les gaz et l’eau. Les niveaux argileux peuvent constituer un " bouchon imperméable " temporaire, qui va céder soudain sous l’augmentation progressive de la pression, menant à une explosion, accompagnée d’une colonne de liquide et gaz pouvant atteindre 10 à 25 mètres de haut.

 

Dans le Maccalube di Aragona, les sorties de boue peuvent s’effectuer simplement au niveau de fissures centimétriques, ou se produire dans des bassins de taille métrique, ou encore constituer de petits cônes de boue concentrés sur une petite colline … d’où leur dénominantion " Vulcanelli " / petits volcans.

Les volumes de boue émis peuvent atteindre le millier de mètres-cubes.

Le dernier évènement paroxystique a eu lieu le 5 mai 2012, vers 2h du matin, où la colline du Maccalube a été brutalement transformée par l’explosion de boue mêlée aux gaz et l’eau salée, qui a détruit les cônes présents. A diverses occasions, ces manifestations paroxistiques s’accompagnent de l’inflammation du gaz , donnant des fontaines ardentes alimentées en continu par le flux de gaz émis lors de paroxysmes.

Evolution du Maccalube di Aragona entre 2003 et 2013 - Crédit image Franco Ortolani (www.geologi.it) / MeteoWeb

Evolution du Maccalube di Aragona entre 2003 et 2013 - Crédit image Franco Ortolani (www.geologi.it) / MeteoWeb

Sources :

- Meteoweb - Tragica eruzione di fango in Sicilia: era già successo negli anni scorsi, ecco le prove - link

- INGV News – Il vulcanismo sedimentari della Maccalube - link / http://193.206.213.9/intranet/gest_news/uploads/4250Articolo_Macalube_rivisto_con_figure.pdf

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog