Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

La caldeira Valles, large de 20-24 km., a été formée suite à deux grandes éruptions qui ont créé le plateau, appelé Bandelier tuff. Avant l’effondrement de la caldeira, aucun grand volcan n’était présent, seuls quelques volcans parsemaient la région.

New Mexico- la caldeira Valles - photo sat. Jesse Allen and Robert Simmon - NASA Earth Observatory

New Mexico- la caldeira Valles - photo sat. Jesse Allen and Robert Simmon - NASA Earth Observatory

Elévation digitale 3D du complexe Valles-Toledo, avec les limites des camdeiras et les strucrtures internes post-caldeira  - doc. New Mexico Museum of Natural History and Science

Elévation digitale 3D du complexe Valles-Toledo, avec les limites des camdeiras et les strucrtures internes post-caldeira - doc. New Mexico Museum of Natural History and Science

Le Bandelier tuff :

Cette formation rhyolitique dans les Jemez mountain est constituée des dépôts de deux éruptions :

- l'unité inférieure correspond à la formation de la caldeira Toledo, il y a  1,45 Ma - volume 400 km³;

- l'unité supérieure à celle de la caldeira Valles, il y a 1,1 Ma - volume 250 km³.

La formation débute lorsqu’une masse de magma granitique riche en eau d’environ 1 million de km³ remonte vers la surface. En arrivant près de la surface, elle brise les roches qui le surmontent créant des fractures en cercle.

Lorsque l’éruption se produit, l’eau présente dans le magma se vaporise et pulvérise le magma en épais nuages de cendres et vapeur. Ces ignimbrites se déposent en tous sens pour former le Bandelier tuff. L'émission de ce gigantesque volume vide la chambre magmatique, causant ainsi l’effondrement d’une vaste caldeira de 20-24 km. de large et 300 mètres de profondeur.

En haut,l'évolution géologique simplifiée de la caldeira Valles - en bas, volume comparé de l'éruption Valles caldeira par rapport à d'autres éruptions importantes - un clic pour agrandir - schémas New Mexico Museum of Natural History and Science
En haut,l'évolution géologique simplifiée de la caldeira Valles - en bas, volume comparé de l'éruption Valles caldeira par rapport à d'autres éruptions importantes - un clic pour agrandir - schémas New Mexico Museum of Natural History and Science

En haut,l'évolution géologique simplifiée de la caldeira Valles - en bas, volume comparé de l'éruption Valles caldeira par rapport à d'autres éruptions importantes - un clic pour agrandir - schémas New Mexico Museum of Natural History and Science

Le Bandelier Ashflow Tuff surmonte des roches rouges du Permien - photo Larry Crumpler / New Mexico Museum of Natural History and Science

Le Bandelier Ashflow Tuff surmonte des roches rouges du Permien - photo Larry Crumpler / New Mexico Museum of Natural History and Science

Bandelier Ash Flow Tuff - paroi dans le Rendija Canyon près de Los Alamos. - photo L.Crumpler  / New Mexico Museum of Natural History and Science.

Bandelier Ash Flow Tuff - paroi dans le Rendija Canyon près de Los Alamos. - photo L.Crumpler / New Mexico Museum of Natural History and Science.

Les eaux de pluie et de fonte emplissent la caldeira, pour donner un lac fumant et sulfureux, étant donné que les éruptions sont encore en cours.

Le volcanisme post-caldeira se poursuit avec la mise en place de

-  dômes de lave situés sur la carte schématique, de droite à gauche dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, sur les fractures circulaires, et se sont établis il y a 1Ma (Cerro del abrigo et del Media), 900.000 ans (Cerro des trasquilar), 800.000 ans (Cerro Seco et San Louis) et 530.000 ans (San Antonio Mt)  

- et d'un soulèvement du plancher de la caldeira, avec la formation de Redondo peak, un dôme de résurgence. En croissant, le dôme de résurgence se brise et se divise, formant des failles.

Il y a environ 500.000 ans, le lac de caldeira se vide de façon brutale au travers du canyon de San Diego, vers le sud, suite vraisemblablement à l’érosion de l’ancestrale rivière Jemez combinée à la sape due aux phénomènes hydrothermaux. La rupture du barrage diminue la quantité d’eau disponible et les manifestations hydrothermales diminuent d’intensité, d’autant que la chambre magmatique commence à se refroidir.

Valles caldeira : Les différents dômes, le dôme de résurgence, Redondo peak et la dépression Valle Grande

Valles caldeira : Les différents dômes, le dôme de résurgence, Redondo peak et la dépression Valle Grande

Valles caldeira - Panorama sur Redondo peak - photo et légendes The great desert.

Valles caldeira - Panorama sur Redondo peak - photo et légendes The great desert.

Valles caldeira - Battleship rock ignimbrites, structures laissées au SO par la vidange du lac de caldeira (voir carte ci-dessus) - photo Ronda

Valles caldeira - Battleship rock ignimbrites, structures laissées au SO par la vidange du lac de caldeira (voir carte ci-dessus) - photo Ronda

Valles caldeira - "Soda Dam" , barrage sur la Jemez river au SO de la caldeira - photo Lee Siebert

Valles caldeira - "Soda Dam" , barrage sur la Jemez river au SO de la caldeira - photo Lee Siebert

Le tuff, érodé par les vents et les pluies , a laissé des cavités dans les parois des canyons. Ces trous furent utilisés par le peuple ancestral Pueblo comme lieux d’habitation et comme matériaux de construction ... à voir dès demain.

 

Sources :

-  New Mexico Museum of Natural History and Science. - Valles caldeira / Jemez volcanic field

- The Bandelier Tuff: A study of ash-flow eruption cycles from zoned Magma Chambers - By R. L. Smith, R. A. Bailey

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog