Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Au nord de la Columbia River, l’Etat de Washington compte cinq volcans actifs, tous faisant partie de la Chaine volcanique des Cascades, les Monts Adams, St Helens, Rainier, Baker et le plus reculé et le moins connu d’entre eux, Glacier Peak.

Glacier peak en début de saison estivale - photo John schrlock / USGS

Glacier peak en début de saison estivale - photo John schrlock / USGS

Volcans de la Chaîne des Cascades et tectonique - un click pour agrandir - doc. USGSVolcans de la Chaîne des Cascades et tectonique - un click pour agrandir - doc. USGS

Volcans de la Chaîne des Cascades et tectonique - un click pour agrandir - doc. USGS

Ressemblant à la silhouette du Mt St. Helens avant sa "décapitation", il culmine à 3.213 mètres et domine la Glacier Peak  Wilderness Area, couverte de forêts. Le volcan ne mesure en réalité qu’un peu moins de 1.000 mètres, car il s’est établi sur une haute dorsale.

Douze glaciers descendent sur ses flancs, ce qui lui a valu ce nom … et occultant son statut de stratovolcan dacito-andésitique,  jusque dans les années 1850 lorsque des natifs du nord-ouest  mentionnèrent au naturaliste Georges Gibbs " qu'un autre petit pic au nord du Mt Rainier avait émis de la fumée ".

Portant depuis la fin du plus récent âge glaciaire, ce volcan a produit, avec le St Helens , la plupart des éruptions explosives de cette partie du continent nord-américain, au cours d’au moins six épisodes volcaniques séparés.

Glacier peak, la tête dansles nuages - photo Steph Abbeg / Summitpost

Glacier peak, la tête dansles nuages - photo Steph Abbeg / Summitpost

Le sommet de Glacier peak et son ombre - photo John Schurlock / USGS

Le sommet de Glacier peak et son ombre - photo John Schurlock / USGS

Le volcanisme de Glacier Peak, comme celui des autres volcans de l’arc des Cascades, est dû à la subduction de la plaque Juan de Fuca sous la plaque Nord-Américaine.

L’âge du cône volcanique Glacier Peak est mal connu … Il a produit d’importantes éruptions explosives qui ont couvert les environs de dépôts de tephra ; elles se sont accompagnées de croissance de dômes de lave et de coulées pyroclastiques et lahars en direction des zones basses loin du volcan.

Les dépôts éruptifs primitifs ont en effet été érodés par la dernière glaciation puis ensevelis par les dômes plus jeunes, alignés grosso modo nord-sud  en travers du sommet du volcan. Les plus anciennes coulées de lave connues pour être issues du nord et de l’est du volcan ont été datées d’entre 200.000 et 600.000 ans.

En haut, Histoire éruptive de Glacier Peak des 15.000 dernières années - en bas, carte des zones à risques d'avalanches de débris et lahars (principalement dans les drainages ouest) - doc. USGS
En haut, Histoire éruptive de Glacier Peak des 15.000 dernières années - en bas, carte des zones à risques d'avalanches de débris et lahars (principalement dans les drainages ouest) - doc. USGS

En haut, Histoire éruptive de Glacier Peak des 15.000 dernières années - en bas, carte des zones à risques d'avalanches de débris et lahars (principalement dans les drainages ouest) - doc. USGS

Glacier Peak côté nord - les roches exposées sont des coulées de lave du Pléistocène confinées entre des glaciers - photo Heither Bleick / USGS

Glacier Peak côté nord - les roches exposées sont des coulées de lave du Pléistocène confinées entre des glaciers - photo Heither Bleick / USGS

La partie sommitale de Glacier peak peut se subdiviser en trois parts, deux faux sommets et l’actuel sommet, qui est partiellement recouvert par les parties hautes de Chocolate Glacier qui laisse exposées à l’ouest et au sud une épaisse coulée haute d’une cinquantaine de mètres, vestige d’une éruption de dôme, datée d’il y a 5.500 ans.

Plus au nord, un petit plateau abrite les restes d’un dôme de lave récent. Une petite coulée de lave dacitique s’étend du centre de ce faux sommet jusqu’au sommet de Dusty Glacier, sur le flanc NE de Glacier peak.

Au sud du sommet actuel, Disappointment  peak, le dôme-coulée de dacite, s’étend sur 800 mètres sur le côté sud / sud-ouest du volcan. Sa couleur varie du gris clair au rose, et au rouge ; sa vésicularité élevée et la présence de phénocristaux prismatiques  rouge-noir d’oxyhornblende permet de distinguer la dacite de Disappointment peak des autres dacites de Glacier peak.

Glacier Peak - extrémité d'une coule de lave prismée bloquée par la glace - photo Heitherv Bleick / USGS

Glacier Peak - extrémité d'une coule de lave prismée bloquée par la glace - photo Heitherv Bleick / USGS

Disappointment Peak, vu de la montée vers Glacier Peak - photo Summitpost

Disappointment Peak, vu de la montée vers Glacier Peak - photo Summitpost

De bas en haut, des dépôts glaciaires – au niveau du bâton de marche, la couche orangée de cendres de l’éruption du Mazama (il y a 7.700 ans) – au dessus, des téphras des éruptions de Glacier Peak (< 7.000 ans), formés de dépôts co-ignimbritiques issus de coulées pyroclastiques répétées. – photo Bleick Heather  / USGS

De bas en haut, des dépôts glaciaires – au niveau du bâton de marche, la couche orangée de cendres de l’éruption du Mazama (il y a 7.700 ans) – au dessus, des téphras des éruptions de Glacier Peak (< 7.000 ans), formés de dépôts co-ignimbritiques issus de coulées pyroclastiques répétées. – photo Bleick Heather / USGS

Flanc nord-est de Glacier Peak - Dépôts de coulées pyroclatiques et de lahars provenant de l’effondrement d’un dôme, datés d’entre il y a 5.500 à 5.100 ans – les roches beiges à l’avant-plan sont des dépôts altérés hydrothermalement de la Formation Gamma Ridge, emplissant une petite caldeira qui a précédé le Glacier Peak moderne – photo Tyson Berndt / USGS

Flanc nord-est de Glacier Peak - Dépôts de coulées pyroclatiques et de lahars provenant de l’effondrement d’un dôme, datés d’entre il y a 5.500 à 5.100 ans – les roches beiges à l’avant-plan sont des dépôts altérés hydrothermalement de la Formation Gamma Ridge, emplissant une petite caldeira qui a précédé le Glacier Peak moderne – photo Tyson Berndt / USGS

Sources :

- Cascades Volcano Observatory - Glacier Peak

- Global Volcanism Program - Glacier Peak

- Geological survey – Intrusion and eruption of late Cenzoic magmas in the Glacier peak area, North Cascades, Washington -  Late episode of volcanism : Glacier peak volcano and associated rocks.

Commenter cet article

Imag"ne 10/11/2014 17:53

le glacier peak

les orgues ,ne devraient elles pas etre a la vertical?
bonne soirée

Bernard Duyck 10/11/2014 18:05

Les orgues volcaniques s’orientent toujours perpendiculairement à la sortie de lave (debout = coulée / couché = sortie verticale) - L’USGS spécifie dans ce cas que les colonnades ont des orientations irrégulières suite à une forme irrégulière de la coulée rencontrant la glace, et arrosée par une grande quantité d’eau de fonte.

Articles récents

Hébergé par Overblog