Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu
L'éruption du volcan de Garachico (en 1706) - peinture d'Ubaldo Bordanova Moreno (1898) /  La pintura pertenece a la colección particular de D. Luis Lopez de Ayala y Aznar, XI Marques de Villafuerte.- un clic pour agrandir.

L'éruption du volcan de Garachico (en 1706) - peinture d'Ubaldo Bordanova Moreno (1898) / La pintura pertenece a la colección particular de D. Luis Lopez de Ayala y Aznar, XI Marques de Villafuerte.- un clic pour agrandir.

L’éruption du volcan de Garachico en 1706, sur l’île de Ténérife, par le peintre d’origine Madrilène, Ubaldo Bordanova Moreno, est en fait une copie et interprétation libre, réalisée en 1898, d’une peinture antérieure, d’un artiste non identifié.

L'éruption du volcan de Garachico (1706) - auteur non identifié - l'oeuvre est antérieure à celle  d'Ubaldo Bordonova.

L'éruption du volcan de Garachico (1706) - auteur non identifié - l'oeuvre est antérieure à celle d'Ubaldo Bordonova.

Ubaldo Bordanova (1866 – 1909) est une figure fondamentale du paysage artistique Canarien du dernier tiers du 19° siècle. Formé à Madrid, puis à Paris, il s’établit en 1889 dans les îles Canaries, où il travaille comme peintre-décorateur, portraitiste, paysagiste et graveur sur Gran Canaria et Tenerife. En 1895, il s’installe à La Palma et s’y marie avec une grande bourgeoise. Artiste à la mode, il est fort sollicité, et s’illustre par ses lithographie et articles d’opinions. Sa vie de bohême va s’achever prématurément en raison d’e son alcoolisme.

Garachico - El volcán de Arenas Negras - photo Miguel Bravo

Garachico - El volcán de Arenas Negras - photo Miguel Bravo

La ville de Garachico et son port furent fondés en 1496, juste après la conquête de Ténérife, par le banquier génois Christobal del Ponte. Garachico devint le port le plus important de l’île aux 16° et 17° siècles.

Sa période faste prend fin avec l’éruption d’un cratère secondaire du Teide, selon certaines sources le volcan de Montaña Negra, selon d’autres le volcan de Montaña de Trebejo, ou le volcan de Garachico.

En mai 1706, après plusieurs séismes, une fissure éruptive s’ouvre dans les collines surmontant la ville … en moins de 15 heures, le village d’El Tanque et une partie de la ville de Garachico et son port, établi dans une magnifique anse naturelle, furent ensevelis sous la lave. Une semaine plus tard, une autre coulée de lave a recouvert le village de San Juan del Reparo et ce qui restait de Garachico. L’éruption a duré au total une quarantaine de jours, entre le 5 mai et le 13 juin. Plusieurs bouches éruptives s’y sont mises, faisant dégouliner sept coulées importantes sur la zone de Garachico, en plusieurs phases successives.

Garachico - les piscines naturelles d'El Caletón -  photo Xavigivax

Garachico - les piscines naturelles d'El Caletón - photo Xavigivax

Les marchands se sont installés à Puerto de la Cruz, après cette catastrophe … seul un fort gardant l’entrée de l’ancien port, le Castillo de San Miguel, persiste. A son pied, plusieurs piscines naturelles, formées par les coulées de lave, sont devenues une attraction prisée. Elles se remplissent au gré des marées d’une eau très claire, et après leur aménagement par l’homme, constituent un endroit de baignade abrité de la forte houle de l’océan.

Sources :

- article de Involcan

- Reconstruction of the 1706 Montaña Negra eruption. Emergency procedures for Garachico and El Tanque, Tenerife, Canary Islands – by M.C.Solana & A.Aparicio

- Global Volcanism Program - Tenerife - eruptive history

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog