Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu
Le cratère du Colima - peinture de Johann Moritz Rugendas 1831

Le cratère du Colima - peinture de Johann Moritz Rugendas 1831

Cette peinture de Rugendas illustre le cratère fumant du Volcan de Colima tel qu’il était lors de la première expédition scientifique au sommet du volcan. Il résulte de l’activité explosive majeure du 15 février 1818, une éruption de VEI 4 ayant produit des coulées pyroclatiques et d’importantes émissions de cendres, signalées jusqu’à 440 km. du site éruptif. (GVP)

Un style riche en couleurs et contrastes dramatiques, un coup de pinceau à la manière impressionniste, et caractérisé par le mouvement, le jeu de la lumière, le sensationnalisme et la monumentalité de ses compositions … ce qui fait comparer son travail à celui de Delacroix. (The Biography)

Crtaère du Colima - peinture de Johann Moritz Rugendas.

Crtaère du Colima - peinture de Johann Moritz Rugendas.

Ces peintures du Colima font parties d’un riche ensemble d’illustrations ayant trait au Mexique et d’autres pays d’Amérique latine.

Ce sont des œuvres de Johann Moritz Rugendas (1802-1858), artiste allemand, descendant d’une illustre famille de graveurs d’Augsburg. Après avoir eu un premier contact avec le continent américain, en tant que rapporteur et illustrateur du Baron de Langsdorff au Brésil, il revient en Europe de 1825 à 1830, où il voyage en Italie, France et Angleterre … avec une intention, obtenir des fonds pour réaliser une œuvre illustrant l’Amérique sous tous ses aspects.

En 1831, il arrive au Mexique, où il reste trois ans, pendant lesquels il parcourt différentes régions, et participe au passage à un complot contre le Président, don Anastasio Bustamante … ce qui lui vaut la prison et son expulsion du pays.

Le lac de Zapotlan et le Nevado de Colima. - par Johann Moritz Rugendas

Le lac de Zapotlan et le Nevado de Colima. - par Johann Moritz Rugendas

Il voyage ensuite au Chili, où il réalise le meilleur de son œuvre puis au Pérou, avant de retourner en 1846 en Europe.

Ses observations et notes, classées par critères géographiques, ses illustrations de monuments archéologiques ou coloniaux, ainsi que de nombreux portraits durant son séjour en Amérique centrale et latine lui vaudront le qualificatif de " Humboldt de la peinture " enAmérique.  (Humboldt of painting in America).

Elles seront éditées pour part dans son livre " Mexico: Landschaftsbilder und Skizzen aus dem Volksleben ".

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Colima

- The biography.us - Biography of johann Moritz Rugendas - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog