Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Le Crater Lake du Ruapehu - photo J.Shook

Le Crater Lake du Ruapehu - photo J.Shook

Le lac de cratère du Mt Ruapehu, situé sur North Island / Nouvelle-Zélande, est passé depuis début décembre 2014 de 15°C à  plus de 40°C, d’après le rapport du GNS ce 30 janvier 2015.

Des mesures effectuées mi-janvier montrent des changements de la chimie lacustre, en particulier une décharge accrue de gaz volcanique, ainsi que des courants de convection et un changement de coloration : elle est passée de bleu-vert à gris pâle. Tous ces changements indiquent un nouveau réchauffement du système hydrothermal sous le lac sommital.

Le massif du Ruapehu - photo J.Shook

Le massif du Ruapehu - photo J.Shook

Le volcanologue Brad Scott signale que " depuis 1950, la température du lac de cratère varie entre 9° et 60°C. Le lac est à une température plus élevée que 37°C environ 25% du temps, avec une moyenne de 30°C. Les cycles de température présentés par le lac ne sont pas inhabituels … depuis 2010, on compte cinq cycles de chauffe. {…} Plus rarement, la température augmente au-dessus de 40-42 °C, pouvant donner départ à de petites éruptions de vapeur. La situation actuelle est très semblable au climax d’épisodes de chauffe rencontrés entre 1985 et 1996 … si la température du lac continue à augmenter, des éruptions plus importantes pourraient se produire ".

Malgré le risque d’éruption phréatique, le niveau d’alerte volcanique demeure à 1 / instabilité mineure, et l’alerte aviation à vert.

Vue aérienne du sommet du Ruapehu le 26 septembre 2007, quelques jours après une brève éruption. Le Crater Lake, sur la gauche, a recouvert le sommet de cendres et boue, et engendré un lahar important descendant le glacier Whangaehu (au centre) et un autre, plus petit, à l’exutoire du lac dans une ravine (à l’extrême gauche)  - Photo courtesy of GeoNet, 2007

Vue aérienne du sommet du Ruapehu le 26 septembre 2007, quelques jours après une brève éruption. Le Crater Lake, sur la gauche, a recouvert le sommet de cendres et boue, et engendré un lahar important descendant le glacier Whangaehu (au centre) et un autre, plus petit, à l’exutoire du lac dans une ravine (à l’extrême gauche) - Photo courtesy of GeoNet, 2007

Le Ruapehu est un stratovolcan complexe à dominante andésitique qui s’est édifié depuis 200.000 ans en au moins quatre épisodes. Ce massif volcanique de 110km³ est allongé NNE-SSO et entouré d’une plaine de débris volcanoclastiques.

Il a été marqué entre 22.600 et 10.000 ans par une série d’éruptions sub-pliniennes. Parmi les évents sommitaux et de flancs, seul Crater Lake est considéré comme actif au cours des temps historiques. Il se serait formé il y a seulement 3.000 ans, et présente de fréquentes éruptions explosives . Les lahars produits par les éruptions de type phréatique du Crater lake constituent un danger pour les zone skiable des flancs supérieurs et les vallées plus basses.

Vue des environs du Ruapehu – à gauche, en octobre 2002 – à droite, on remarque la trace du lahar du 25.03.2007 – doc. Nasa Terra ASTER. - un clic pour agrandir Vue des environs du Ruapehu – à gauche, en octobre 2002 – à droite, on remarque la trace du lahar du 25.03.2007 – doc. Nasa Terra ASTER. - un clic pour agrandir

Vue des environs du Ruapehu – à gauche, en octobre 2002 – à droite, on remarque la trace du lahar du 25.03.2007 – doc. Nasa Terra ASTER. - un clic pour agrandir

Sources :

- GNS - bulletin d'alerte volcanique du 30 janvier 2015 - link

- Global Volcanism Program - Ruapehu

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog