Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L’éruption à Holuhraun pourrait durer au moins jusqu’au début de cet été, et même plus loin dans l’année, d’après Andri Stefánsson, professeur de géochimie à l’Université d’Islande.

Ce qui préoccupe les scientifiques, c’est l’accumulation de la pollution – soufre, fluor, chlore et métaux lourds -  dans la couverture neigeuse dans la zone de l’éruption, et son impact sur les humains et l’environnement végétal et animal.

Holuhraun - pollution soufrée sur le site éruptif - photo Lukas Gawenda / Twitter 23.01.2015

Holuhraun - pollution soufrée sur le site éruptif - photo Lukas Gawenda / Twitter 23.01.2015

Un des sites sensibles : le fjord Norðfjörður où est localisé la petite ville de Neskaupsstaður (1.540 habitants) – photo Pjetur Sigurðsson / Iceland Magazine

Un des sites sensibles : le fjord Norðfjörður où est localisé la petite ville de Neskaupsstaður (1.540 habitants) – photo Pjetur Sigurðsson / Iceland Magazine

Lors de la fonte printanière de la neige, la pollution va être relâchée dans l’environnement, et se mélanger à l’eau potable.

Quarante pour cent des eaux de pluies sont déjà considérés comme pollués par les gaz émis, tant par le dioxyde de soufre que par le fluor. La conversion du SO2 en pluie acide est surveillée de près … avec des effets visibles dans l’est du pays, où de nouvelles toitures de zinc présentent de la rouille cet hiver. Les effets des pluies acides sur la mortalité des poissons ont été constatés déjà dans les pays nordiques, ainsi que des décès de souris en Islande.

Installation des nouvelles stations de mesure à Holuhraun le 22.01.2015 - photo IMO

Installation des nouvelles stations de mesure à Holuhraun le 22.01.2015 - photo IMO

De nouveaux équipements de mesures ont été installés voici deux semaines  sur le site éruptif, dans le cadre du projet Futurevolc et en collaboration avec l’université de Palerme et du British Geological Survey : une station météo ( mesures de l’humidité et de la vitesse et direction du vent) et une de mesure MultiGAS (H2O, SO2, CO2, H2S and H2), avec transmission de données aux services du Met Office.

Selon ce dernier, l’éruption produit en ce moment environ 20 tonnes de dioxyde de soufre par jour, contre 30 à 40 tonnes/jour dans les premeirs moments de l’éruption.

Carte prévisionnelle de zone polluée par les gaz de l'éruption à Holuhraun, pour le 07.02.2015 - doc. IMO

Carte prévisionnelle de zone polluée par les gaz de l'éruption à Holuhraun, pour le 07.02.2015 - doc. IMO

Dégazage polluant à Holuhraun le 27.01.2015 -  photo Tomas Freyr Kristjansson / Dailymail

Dégazage polluant à Holuhraun le 27.01.2015 - photo Tomas Freyr Kristjansson / Dailymail

Holuhraun le 03.02.2015 - photo R.Sigurdsson - Artic images

Holuhraun le 03.02.2015 - photo R.Sigurdsson - Artic images

Sources:

- Icelandic Met Office - rapports journaliers

- Iceland Magazine et Iceland Review

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog