Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques

Les effets "directs" de l’éruption de 1815 :

On estime que des milliers de personnes moururent des effets directs dans les quatre mois suivant l’éruption.

Les importantes coulées pyroclastiques, les nuées de gaz toxiques, et les tsunamis ont fait les premières victimes sur Sumbawa, environ 10.000 personnes.

Avec la pulvérisation du sommet du volcan lors de l’éruption, le volume érupté au cours du premier jour avoisine les 150 km³ de cendres, et 25 km³ d’ignimbrites. Les cendres sont retombées jusqu’à 1.300 km du Tambora, ensevelissant la végétation des îles environnantes, et polluant les eaux potables. Les pluies acides causées par les émanations gazeuses vont tuer le peu de végétaux restant et empoisonner les sols pour des années. Bien que ce soit difficilement quantifiable, on pense que la famine consécutive à la perte des récoltes va causer la perte de plus de 80.000 vies. (d’après les sources de Zollinger et Raffles)

Isopaques des retombées de cendres du Tambora, couvrant le sud de Sulawesi, Bali, Lombok, l'est de Java et le sud de Bornéo. - The base map was taken from NASA picture and the isopach maps were traced from Oppenheimer (2003).

Isopaques des retombées de cendres du Tambora, couvrant le sud de Sulawesi, Bali, Lombok, l'est de Java et le sud de Bornéo. - The base map was taken from NASA picture and the isopach maps were traced from Oppenheimer (2003).

Des écrits de l’époque en témoignent :

«  On my trip towards the western part of the island, I passed through nearly the whole of Dompo and a considerable part of Bima. The extreme misery to which the inhabitants have been reduced is shocking to behold. There were still on the road side the remains of several corpses, and the marks of where many others had been interred: the villages almost entirely deserted and the houses fallen down, the surviving inhabitants having dispersed in search of food ...
Since the eruption, a violent diarrhoea has prevailed in Bima, Dompo, and Sang'ir, which has carried off a great number of people. It is supposed by the natives to have been caused by drinking water which has been impregnated with ashes; and horses have also died, in great numbers, from a similar complaint.
 »

( Lt. Philips, ordered by Sir Stamford Raffles to go to Sumbawa./ cité par Oppenheimer 2003)

Caldeira du Tambora – des gaz soufrés montent de la caldeira - 1988

Caldeira du Tambora – des gaz soufrés montent de la caldeira - 1988

Le " Royaume perdu de Tambora ".

Deux scientifiques de l’Université de Rhode Island s’y sont intéressés depuis 1986 : Haraldur Sigurðsson et Steve Carey. En 1988 lors d’une exploration de la caldeira, un de leurs guides leur parle de fragments de poteries et de pièces de bronze trouvées dans la jungle à 25 km à l’ouest de la caldeira.

2004.08 - Excavation du Tambora - doc.Siggurdsson -  Lewis Abrams  -  Univesity of Rhode Island via AP

2004.08 - Excavation du Tambora - doc.Siggurdsson - Lewis Abrams - Univesity of Rhode Island via AP

Les scientifiques vont utiliser un radar à pénétration de sol pour examiner les dépôts volcaniques de 1815. Les fouilles, réalisées en association avec l’Institut indonésien de volcanologie en 2004, s’avèrent de suite prometteuses : dans une ravine, sous 3 mètres de cendres, les traces d’une habitation et des plats de bronze, des pots de céramique sont retrouvés intacts, ainsi qu’une femme carbonisée et enveloppée de lave au moment où elle s’apprêtait à saisir une bouteille en verre, qui a fondu sous l’effet de la chaleur. Les objets présentent une parenté avec ceux circulant à cette époque au Vietnam et au Cambodge et témoignent d’un certain niveau de vie. Un autre cadavre est retrouvé figé devant sa porte.

Fouilles du Tambora – zone délimitée par les équipes de l’Université de Rhode Island et résultat de fouilles. - un clic pour afficher -– photos URI news Fouilles du Tambora – zone délimitée par les équipes de l’Université de Rhode Island et résultat de fouilles. - un clic pour afficher -– photos URI news

Fouilles du Tambora – zone délimitée par les équipes de l’Université de Rhode Island et résultat de fouilles. - un clic pour afficher -– photos URI news

Ce village, situé à cinq kilomètres dans les terres, était à l’abri des pirates qui contrôlaient le trafic maritime … et il est plus que probable que ses habitants furent ensevelis et carbonisés par une coulée pyroclastique.

Les trouvailles archéologiques suggèrent une culture propre à Sumbawa, balayée brutalement et complètement par l’éruption de 1815. Les habitants de Tambora étaient connus comme marchands dans les Indes orientales ; Du miel, des chevaux, du bois de Sappan pour produire un colorant rouge, du bois de santal pour l’encens et les médicaments, faisaient l’objet de ce commerce. Les décors retrouvés sur les objets usuels laissent penser à un langage en relation avec celui des groupes Mon-Khmer, et différents des parlers indonésiens. La civilisation de Sumbawa avait d'ailleurs intrigué les explorateurs Hollandais et Britanniques au début des années 1800 ; ils furent surpris d’y entendre un langage parlé nulle part ailleurs en Indonésie.

Cette découverte ouvre en fait une fenêtre sur une culture que Sigurdsson n’hésite pas à appeler : " La Pompéï de l’Est ".

Squelettes d’habitants de Tambora pris dans une coulée pyroclastique - un clic pour agrandir - Images Rik StoetmanSquelettes d’habitants de Tambora pris dans une coulée pyroclastique - un clic pour agrandir - Images Rik Stoetman

Squelettes d’habitants de Tambora pris dans une coulée pyroclastique - un clic pour agrandir - Images Rik Stoetman

Rouleau de cordes retrouvés dans les restes d’une habitation carbonisée – photo Rik Stoetman

Rouleau de cordes retrouvés dans les restes d’une habitation carbonisée – photo Rik Stoetman

Sources :

  • Global Volcanism Program – Tambora
  • Scientific American  - April 10, 1815: The Eruption that Shook the World
  • "Plinian and co-ignimbrite tephra fall from the 1815 eruption of Tambora volcano". Bulletin of Volcanology 51 / Sigurdsson, H.; Carey, S. (1983)
  • Nat Geo  - "Lost Kingdom" Discovered on Volcanic Island in Indonesia - link
  • Past Horizons, adventures in archeologia – Lost Kingdom of Tambora - By Rik Stoetman and Dan McLerran. - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog