Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Environnement marin profond de Loki's Castle, un évent géothermal sur la dorsale médio-Atlantique - . Credit R.B. Pedersen-Centre for Geobiology-University of Bergen

Environnement marin profond de Loki's Castle, un évent géothermal sur la dorsale médio-Atlantique - . Credit R.B. Pedersen-Centre for Geobiology-University of Bergen

Dans les sédiments marins de l’arctique, plus précisément sur la zone géothermique de Loki’s Castle, une forme inédite de vie a été découverte par des scientifiques de l’Université d’Uppsala en Suède.

Elle ne rentre en effet dans aucune classification établie pour identifier la vie sur Terre, … et pourrait bien être le chainon manquant de l’évolution. Son  nom : Lokiarchaeota.

Les êtres vivants sont classés en deux catégories fondamentales : les procaryotes, dont la structure cellulaire ne comporte pas de noyaux, apparus il y a 4 milliards d’années, et les eucaryotes, soit les animaux, les plantes, les champignons et certains unicellulaires, disposant d’un noyau cellulaire. Les eucaryotes sont de plus caractérisés par la présence de mitochondries, sorte de batterie énergétique.

A gauche, illustration faite par ordinateur de cellules bactériennes - doc. Corbis - à droite, localisation de Loki's Castle sur la dorsale médio-Atlantique A gauche, illustration faite par ordinateur de cellules bactériennes - doc. Corbis - à droite, localisation de Loki's Castle sur la dorsale médio-Atlantique

A gauche, illustration faite par ordinateur de cellules bactériennes - doc. Corbis - à droite, localisation de Loki's Castle sur la dorsale médio-Atlantique

Le Lokiarchaeota, simplifié en "Loki", n’a pas de mitochondries, mais son patrimoine génétique contient des gènes liés à la présence de certaines protéines qu’on ne retrouve que chez les eucaryotes. "Les eucaryotes et les archées partageraient des ancêtres communs", selon Thijs G. Ettema, à l’origine de la découverte. Il est possible que le " Loki " utilise son squelette pour ramper sur des surfaces.

Le lochiarchaeota a été retrouvé sur le fond marin à environ 10 km de l’évent hydrothermal appelé Loki's Castle, situé sur la dorsale entre le Groenland et la Norvège à une profondeur de 2.352 mètres. Le " Loki " pose cependant un problème : les microbes retrouvés décèdent avant que les scientifiques ne soient capables de les étudier.  Leur croissance très lente en milieu difficile ne leur permet qu’une division cellulaire environ tous les dix ans … inconcevable au niveau d’études en laboratoire.

Le challenge va maintenant consister à trouver des " Loki-like "ayant une ascendance plus récente avec les eucaryotes, et tenter de reconstruire leurs génomes pour trouver des pièces supplémentaires au puzzle complexe des origines de la vie.

Près de Loki's Castle - doc. R.B. Pedersen / Centre for Geobiology-University of Bergen

Près de Loki's Castle - doc. R.B. Pedersen / Centre for Geobiology-University of Bergen

Ceci démontre bien l'influence et l'importance des zones géothermales profondes sur les origines et l'évolution de la vie sur Terre.

 

Sources :

- New York times science - Under the Sea, a Missing Link in the Evolution of Complex Cells - link

- The Independent - Discovery of 'missing link' between the two main life-forms on Earth could explain evolution of animals, say scientists - link

Commenter cet article

Catté 10/05/2015 13:32

relisez la dernière excellente revue LAVE de mars 2015 avec son dossier sur les extrêmohiles en milieu volcanique...

Bernard Duyck 10/05/2015 17:22

C'est fait ... article super intéressant de Michel Detay. J'avais fait une projection à LAVE-Nord l'an passé avec mes photos du Yellowstone sur ce sujet (en moins pointu évidemment).

Articles récents

Hébergé par Overblog