Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Au Piton de La Fournaise, les volcanologues de l’OVPF rapportent que le front de coulée s’est figé et n’est plus alimenté. Une seule bouche reste active, d’où s’échappe un bras de coulée, qui se divise en deux au niveau du cratère Cornu.

Depuis le 26 août au soir, des fluctuations d’activité se traduisent par des variations de la hauteur des fontaines et du panache. L’intensité de l’activité sismique est globalement stable.

Source : OVPF

Eruption en cours au Piton de La Fournaise - photo Alexandre Bertucat non datée sur Fournaise info

Eruption en cours au Piton de La Fournaise - photo Alexandre Bertucat non datée sur Fournaise info

Piton de la Fournaise - courbe du trémor entre le début de l'éruption et le 27 août à 19 h. Doc OVPF / IPGP 08.2015

Piton de la Fournaise - courbe du trémor entre le début de l'éruption et le 27 août à 19 h. Doc OVPF / IPGP 08.2015

Au Cotopaxi,  des éclaircies ont permis d’apercevoir des émissions de gaz et cendres montant à environ 2.000 mètres avent de se diriger vers l’ouest-nord-ouest.

Au cours de la matinée, des retombées de cendres sont signalées sur  Concordia,  San  Jacinto, Puerto  Limón. Une odeur de soufre est présente sur  Amaguaña. Dans l’après-midi, des chutes de cendres sont confirmées sur les cantons de Quevedo, Mocache et Buena Fe.

Source : IGEPN

Emission de cendres et gaz au Cotopaxi le 27.08.2015 / 23h01 UTC - webcam IGEPN

Emission de cendres et gaz au Cotopaxi le 27.08.2015 / 23h01 UTC - webcam IGEPN

Au Mexique, un survol du Colima a permis de constater l’agrandissement du diamètre et l’approfondissement du cratère sommital, suite à la dizaine d’explosions journalières.

Le cratère s’est approfondi d’une vingtaine de mètres en 15 jours, et est mesuré à 60 mètres au lieu de 40. Son diamètre est d’un peu plus de 270 mètres, ce qui reste inférieur à celui mesuré après l’éruption de 1913, où il avait atteint 350 mètres. La coulée de lave sud a parcouru , dans la barranca Monte Grande , une distance un peu plus longue que celle de l’éruption de 1998-99.

La situation du Colima est stable avec une tendance légère à la baisse ; la fluctuation des panaches émis reste fonction de l’intensité des vents soufflants sur le sommet, le nombre  d’épisodes d’émission  est en baisse et l’énergie sismique libérée lors de ces évènements est plus faible . Il reste cependant recommandé de ne pas accéder à la barranca de Monte Grande : le matériel volcanique n’y étant pas compacté et toujours chaud, le risque de lahar demeure en cas de précipitations.

Source : Université de Colima.

Colima - survol du 25.08.2015 par l'Université de Colima - vues sur la morpholigie du cratère sommital et la coulée de lave - photos Université de Colima
Colima - survol du 25.08.2015 par l'Université de Colima - vues sur la morpholigie du cratère sommital et la coulée de lave - photos Université de Colima

Colima - survol du 25.08.2015 par l'Université de Colima - vues sur la morpholigie du cratère sommital et la coulée de lave - photos Université de Colima

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog