Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

A proximité de Manderscheid, et de ses châteaux Oberburg et Niederburg, qui témoignent des déchirements politiques du Moyen-âge, on découvre deux maars, le maar de Meerfeld et celui de Hinkel, et le complexe volcanique Mosenberg.

Les châteaux médiévaux de Manserscheid - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Les châteaux médiévaux de Manserscheid - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Le Meerfelder maar est la plus grande formation résultant d'une éruption phréatomagmatique de l'Eifel occidental.

Située à l’ouest du massif, la structure mesure 1480 mètres sur 1200 mètres; sa profondeur est de 180 mètres. Le maar proprement dit n'occupe qu'une partie, avec 490 mètres de diamètre. La bourgade romantique de Meerfeld et des champs ont investi le reste du cratère d’explosion.

Le maar est peu profond : 17 à 18 mètres et ses eaux sont polytrophes ; durant les mois d'été, l'eau est trouble et de couleur brunâtre, à cause des algues.

M. Krafft le date d’un peu moins de 11.000 ans.

Meerfelder maar - photo Wandermagazin

Meerfelder maar - photo Wandermagazin

Meerfeldermaar et le village de Meerfeld - doc. site officiel

Meerfeldermaar et le village de Meerfeld - doc. site officiel

Au sud du Meerfeldermaar, l’Hinkelsmaar s’est asséché vers l’an 1840 ; Le drainage de l'Hinkelmaar, en vue d'exploiter la tourbe, le vide une partie de l'année de ses eaux. Son cratère de tuff gît sous la couche de tourbe épaisse de 4,8 à 9,5 mètres ... son âge est estimé à 17.000 ans. Superficiellement, la couche de tourbe abrite une couche de tuff provenant de l'éruption du Meerfelder maar.

l'Hinkelsmaar - en haut, la tourbière - en bas, le maar partiellement rempli par les eaux en mars 2009 - photo Panoramio
l'Hinkelsmaar - en haut, la tourbière - en bas, le maar partiellement rempli par les eaux en mars 2009 - photo Panoramio

l'Hinkelsmaar - en haut, la tourbière - en bas, le maar partiellement rempli par les eaux en mars 2009 - photo Panoramio

L’histoire volcanique du groupe Mosenberg-Reihen a débuté voici 80.000 ans avec la première éruption. Les éruptions se sont ensuite succédé sur un axe NNO-SSE, sur lequel on compte six évents.

Le haut Mosenberg se compose de deux cônes de scories, dont une coulée basaltique, épaisse de 17 mètres, s’échappe du cône le plus au sud, et est canalisée  sur 1.600 m dans le Horngraben. Une carrière entaille son cratère en fer-à-cheval.

Les deux maars, Meerfelder maar et Hinkelsmaar, et le groupe volcanique Mosenberg - la zone est recoupée par des failles - d'après un panneau didactique / photo © Bernard Duyck / 08.2015

Les deux maars, Meerfelder maar et Hinkelsmaar, et le groupe volcanique Mosenberg - la zone est recoupée par des failles - d'après un panneau didactique / photo © Bernard Duyck / 08.2015

Au nord du groupe, le cône de scories Windsborn, un peu séparé des jumeaux du Mosenberg, contient un lac de cratère véritable, pas un maar, et le seul lac de cratère au nord des Alpes. Du haut de la grande croix, où l’on trouve des scories d’éjection fortement soudées, on peut admirer en contrebas le Windsborn kratersee.

Le Windsborn kratersee - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Le Windsborn kratersee - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Scories soudées du cône Windsborn - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Scories soudées du cône Windsborn - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Sources :

- Vulkane der Eifel – par H-U. Schmincke – éd. Spektrum

- Guide des volcans d’Europe et des Canaries – par M.Krafft et FD. De Larouzière – éd. Delachaux & Niestlé

- Maarmuseum Manderscheid

- Vulkaneifel geopark - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog