Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Fouilles à l’un des " perwara " enseveli sous les cendres du Mérapi dans le complexe Kedulan / Java – photo Jakarta Post 28.07.2015 / Bambang Muryanto

Fouilles à l’un des " perwara " enseveli sous les cendres du Mérapi dans le complexe Kedulan / Java – photo Jakarta Post 28.07.2015 / Bambang Muryanto

Le gouvernement indonésien projette la construction d’un centre d’étude d’archéologie volcanique dans le complexe de temple Kedulan, proche de Jogjakarta.

Ce centre permettra aux indonésiens de s’informer sur l’histoire des temples ensevelis sous les cendres des éruptions du Mérapi, et leur impact sur les communautés humaines depuis des milliers d’années. On pourra y voir les épaves d’une voiture et d’une moto détruites toutes deux par une coulée pyroclastique  qui recouvrit le village de Kinahrejo lors de l’éruption de 2010, et où vivait Mbah Maridjan, le gardien spirituel du Gunung Merapi.

Le Candi Kedulan sur Java - photo Jogjapetualang

Le Candi Kedulan sur Java - photo Jogjapetualang

Le temple de Kedulan, un temple hindouiste couvrant 144 m², a été édifié dans le courant du 1° siècle de notre ère, vers l’an 9. Situé à environ 25 km. au sud du volcan Mérapi, il fut enseveli sous 5,5 mètres de matériaux volcaniques, totalisant 15 couches différentes, et retrouvé par hasard par un mineur de sable en 1993. On a retrouvé lors de son excavation des morceaux de lave durcis.

Borobodur toujours sous la menace des cendres du Mérapi, qui l'ont initialement protégé - auteur non référencé.

Borobodur toujours sous la menace des cendres du Mérapi, qui l'ont initialement protégé - auteur non référencé.

Dans les environs de Jogjakarta et du Mérapi, de nombreux temples furent ensevelis sous les cendres du volcan : Borobodur, Prambanan (sous la menace de lahars), Sambisari

Borobodur a été construit entre l’an 775 et l’an 856, sous la dynastie des Saïlendra, trois bons siècles avant Angkor ou la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il est constitué d’un revêtement de blocs de basalte et d’andésite, appareillés sans mortier, sur un tertre artificiel de terre.

Vers 950, Borobodur, comme les autres sites du centre de Java,a été mystérieusement abandonné. A la même époque, le volcan Mérapi a connu une violente éruption qui a recouvert le temple de cendres. La végétation s’y est installée, protégeant et dissimulant le temple pendant près d’un millénaire.

Il fut découvert en 1815 par le gouverneur anglais Thomas Stamford Raffles, qui fit dégager l’édifice. Après le départ de Raffles, le temple fut de nouveau abandonné et plus, pillé ! Sa restauration commença en 1907 avec le hollandais Theodor Van Erp. Il était grand temps … débarrassé de la végétation protectrice, il menaçait de s’effondrer sous l’effet des eaux d’infiltration. Les deux guerres mondiales, puis la guerre d’Indépendance retardèrent les travaux de restauration, puis en 1961, deux séismes provoquèrent de nouveaux dégâts. En 1973, le sauvetage a débuté sous l’égide de l’Unesco, mobilisant 700 hommes durant dix années.

En février 2014, il a fallu protéger Botobodur contre les retombées de cendres de l’éruption du Kelud.

A gauche, porte des lions de Borobodur - à droite, protection des stupas sommitaux de Borobodur contre les chutes de cendres du Kélud, le 14.02.2014 - photo EPA - un clic pour agrandir.A gauche, porte des lions de Borobodur - à droite, protection des stupas sommitaux de Borobodur contre les chutes de cendres du Kélud, le 14.02.2014 - photo EPA - un clic pour agrandir.

A gauche, porte des lions de Borobodur - à droite, protection des stupas sommitaux de Borobodur contre les chutes de cendres du Kélud, le 14.02.2014 - photo EPA - un clic pour agrandir.

Le temple de Sambisari  a été découvert par hasard en juillet 1966 par un paysan qui travaillait sur un champ appartenant au village de Karyowinangun. Sa bêche avait heurté une pierre sculptée appartenant au temple.. Les travaux de fouille et de reconstitution prirent fin en 1987. Le temple a été enseveli sous 5 mètres de cendres d'une éruption volcanique du Merapi.

Panorama du Candi Sambisari / Java - photo Crisco 1492 / CC BY-SA 3.0

Panorama du Candi Sambisari / Java - photo Crisco 1492 / CC BY-SA 3.0

Selon le chef du BPCB / Cultural Heritage Preservation Agency, le futur centre, dont la construction est attendue courant 2019 (ce n’est pas pour tout de suite), devrait enseigner sur différentes cultures, des techniques anciennes de fabrication, et sur l’histoire géologique / volcanologique de cette zone.

Source : The Jakarta Post - Yogyakarta to build volcano archaeology study center – link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog