Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Piton de La Fournaise - le lac de lave s'est cindé en deux dans le cône éruptif - photo OVPF

Piton de La Fournaise - le lac de lave s'est cindé en deux dans le cône éruptif - photo OVPF

Dans son dernier bulletin, l’OVPF signale que l’éruption qui a débuté le 24 août 2015 à 18h50 au Piton de La Fournaise se poursuit.

" La tendance observée ces derniers jours se maintient : le trémor éruptif reste toujours élevé et nous maintenons l’hypothèse que cette augmentation n’est pas liée à une augmentation du dynamisme du phénomène mais à une modification du conduit d’alimentation.
Les mesures de gaz et de débit réalisées à distance (stations qui mesurent les flux de gaz depuis les remparts et satellites thermiques et infra-rouges) confirment cette hypothèse puisque les valeurs observées restent constantes voire légèrement en baisse au cours des deux jours.

Sur le terrain la même tendance est visible. Le cône éruptif se ferme de plus en plus. A l’intérieur le lac de lave s'est séparé en 2 unités distinctes. Les fontaines sont moins hautes que les jours précédents. Les écoulements des laves se font toujours à la sortie du tunnel située environ 50 mètres en dessous de l’évent. Ce 5 septembre à 11H00, cinq petites coulées étaient présentes au pied du cône. Quatre d’entre elles faisaient une trentaine de mètres de long. La cinquième, plus importante, s’écoulait vers l’est sur une distance inférieure à un kilomètre."

Source : OVPF / IPGP

Cotopaxi - émission de cendres le 05.09.2015 - photo El Comercio

Cotopaxi - émission de cendres le 05.09.2015 - photo El Comercio

En Equateur, un survol du Cotopaxi a permis de constater de nouvelles fissures dans différentes  zones de la partie supérieure des glaciers, principalement sur les flancs Est et nord-est, ainsi que sur la paroi Yanasacha. Cette dernière présente à son pied des zones d’éboulements et d’accumulation de matériaux. Des accumulations de blocs basaltiques sont observées au sommet et sur les parties hautes du cône, de même que de petits cratères d’impact de ces blocs.

Le glacier circulaire présent à l’intérieur du cratère a fortement diminué, en raison de l’activité volcanique, et présente des fractures. Les zones de fonte glaciaire ont augmenté en dimensions sur les flancs supérieurs du volcan ; de l’eau  forme des filets sur le flanc nord, descendant les pentes en direction des drainages principaux du Cotopaxi. La température mesurée dans la colonne éruptive est de 200,3 °C , et celles de certaines régions des flancs sud et est sont en augmentation de quelques degrés, toutes plus élevées par rapport à des mesures effectuées en août.  Dans les autres zones, les températures se maintiennent ou diminuent. De nouvelles anomalies thermiques ont été relevées en différents endroits sur les flancs du volcan.

Cotopaxi - mesures de température à la caméra IR sur le secteur SE du volcan  (Foto P. Ramón IGEPN).

Cotopaxi - mesures de température à la caméra IR sur le secteur SE du volcan (Foto P. Ramón IGEPN).

Cotopaxi - pour comparaison, mesures de température et situation des flancs SO le 26.08.2015 -  (Foto P. Ramón IGEPN).- un clic pour agrandir

Cotopaxi - pour comparaison, mesures de température et situation des flancs SO le 26.08.2015 - (Foto P. Ramón IGEPN).- un clic pour agrandir

Cotopaxi - en haut, fonte partielle du glacier circulaire intra-cratérique / P.Ramon / IGEPN - en bas, comparaison avec une vue du cratère et de son glacier le 28.01.2012 / S.V.Vargas / IGEPN
Cotopaxi - en haut, fonte partielle du glacier circulaire intra-cratérique / P.Ramon / IGEPN - en bas, comparaison avec une vue du cratère et de son glacier le 28.01.2012 / S.V.Vargas / IGEPN

Cotopaxi - en haut, fonte partielle du glacier circulaire intra-cratérique / P.Ramon / IGEPN - en bas, comparaison avec une vue du cratère et de son glacier le 28.01.2012 / S.V.Vargas / IGEPN

Une analyse des cendres effectuée dans les labos du Dr Delmelle de l’Université de Louvain / Belgique montrent qu’elles sont caractérisées par un pH faible (nocif pour les herbivores et corrosif pour les métaux et les toits) et des concentrations en fluor et sulfates peu élevées. Les cendres produites actuellement sont le produit de l’altération des roches du conduit ou du système hydrothermal du volcan. Cette situation est susceptible d’évoluer avec la poursuite du processus éruptif et la montée liée du magma. Des séismes occasionnels alignés dans le conduit à une profondeur comprise entre 3 et 11 km. sous le cratère ont été détectés, en relation avec la présence et la poussée du magma.

Source : IGEPN - Actualización de la Actividad Eruptiva--Volcán Cotopaxi N°14 - 2015

Cotopaxi - localisation des séismes de début septembre, alignés sur le conduit éruptif - doc. IGEPN

Cotopaxi - localisation des séismes de début septembre, alignés sur le conduit éruptif - doc. IGEPN

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog