Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Sismologie

Des précisions concernant le mécanisme du séisme du 16 septembre au Chili viennent d'être apportées par Marianne Métois, du Laboratoire de géologie de Lyon, sur le site du CNRS :

"Les premières analyses du mécanisme au foyer indiquent qu’il s’agit d’un séisme de subduction « classique ». La rupture s’est produite à l’interface des plaques Nazca et Amérique du Sud, avec un hypocentre dont la profondeur a été estimée entre 11 et 25 km. Ce type de mécanisme (dit en faille inverse) positionné sur la fosse de subduction explique le tsunami éprouvé sur la côte chilienne à proximité de l'agglomération La Serena/Coquimbo avec une amplitude des vagues (hauteur des crêtes) de 4 à 5m, et plus au sud à Valparaiso avec une amplitude des vague de 1 à 2m  Page tsunami du NOAA / PTWC, http://www.ioc-sealevelmonitoring.org/

Des équipes françaises du Laboratoire de Géologie de l’ENS (CNRS, ENS Paris, Paris Sciences & Lettres) et de l’Institut de Physique du Globe de Paris (CNRS, Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité) travaillent dans cette zone de Coquimbo depuis 2004 en procédant notamment à des mesures géodésiques de déplacement du sol, dans le cadre d’une coopération franco chilienne avec l'Université du Chili à Santiago (Laboratoire International Associé Montessus de Ballore).

Le séisme d'aujourd'hui avait été précédé par un séisme intra-plaque, c’est-à-dire dans la plaque plongeante, en 1997 (Séisme de Punitaqui, Mw 7.1), à peu près à la même latitude mais plus vers l'Est.  Les spécialistes notent que les séismes inter-plaques de Iquique 2014 et Maule 2010 avaient également été précédés par des ruptures intra-plaque (Tarapaca 2005 et Chillan 1937 respectivement).

Lors de ce séisme d’Illapel, la rupture semble s'être propagée à la fois vers le nord et vers le sud depuis l’hypocentre (propagation bi-latérale), avec des premières analyses de la source indiquant un glissement plus important au Nord qu'au Sud. Le séisme reprend la rupture de 1943, mais avec une magnitude plus forte (8.4 au lieu de 7.9 à 8.2 suivant les estimations), probablement due à l'extension vers le Sud ou à un plus fort glissement entre les plaques. Le tsunami, également plus puissant qu'en 1943, semble indiquer une rupture plus intense et/ou plus superficielle."

 

Séisme de Coquimbo / Chili - Degré de blocage et distribution de glissement - Source : Figure originale de Marianne Métois Laboratoire de géologie de Lyon-Terre Planète Environnement (CNRS, Université Claude Bernard, ENS Lyon)

Séisme de Coquimbo / Chili - Degré de blocage et distribution de glissement - Source : Figure originale de Marianne Métois Laboratoire de géologie de Lyon-Terre Planète Environnement (CNRS, Université Claude Bernard, ENS Lyon)

Le Cidvc / Centro de investigation y difusion de Volcanes de Chile précise que :

"La zone touchée par le récent tremblement de terre enregistre un déficit sismique depuis 1943. Après 72 ans, un tremblement de terre de M 8.3 (Usgs, dernière mise à jour) a affecté la région. Des rapports indiquent qu'il a été perçu depuis la Araucanía jusqu'à Tarapacá ( soit environ sur une distance de  3000 km ). "

Zone de déficit sismique depuis 1943 et zone zffectée par le séisme du 16.09 et ses répliques - photo: LUN.COM

Zone de déficit sismique depuis 1943 et zone zffectée par le séisme du 16.09 et ses répliques - photo: LUN.COM

Dans le cadre du programme de l'Union Européenne Copernicus, le stallite Sentinel-1  a permis de générer des images interférométriques de la zone affectée (images du 245 aout et du 17 septembre); leur analyse permettra de préciser les déplacements suite aux séismes.

Séisme de Coquimbo / 16.09.2015 - image interférométrique par InSARap / Google earth

Séisme de Coquimbo / 16.09.2015 - image interférométrique par InSARap / Google earth

L' ERCC / Emergency Respone Coordination Center  a émis une carte relative à la localisation des différents séismes et les hauteurs des vagues du tsunami, répertoriées au nord et su sud de l'épicentre du séisme du 16.09.2015

Séismes et tsunami - doc. ERCC / Echo Daily map 17.09.2015

Séismes et tsunami - doc. ERCC / Echo Daily map 17.09.2015

Sources :

- Actualités du CNRS- INSU - Séisme offshore d'Illapel , Chili M 8,2 à 8,4 - link

- Cidvc / Centro de investigation y difusion de Volcanes de Chile

- ESA - INSARAP Project - Interferometry results derived from processing standard products generated from the data acquisitions of the Sentinel-1 mission from the European Union Copernicus programme.- link

- ERCC - Emergency Respone Coordination Center

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog