Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
La calotte du Myrdalsjökull, chapeautant le Katla - photo Chris 73

La calotte du Myrdalsjökull, chapeautant le Katla - photo Chris 73

FutureVolc a effectué fin janvier un exercice de simulation d’une éruption au Katla.

Des étudiants de l’Université d’Islande ont mis au point de nouveaux échantillonneurs de cendres ; des procédures pour l’envoi d’équipes de surveillance sur le terrain et la mise en place de ces nouveaux équipements ont été testées avec succès.

A gauche, le Myrdalsjökull , vu par le satellite Landsat-8 OLI - à droite, la localisation de la caldeira du Katla et des dépressions qui s'y sont formées avec dates. - un clic pour agrandir.A gauche, le Myrdalsjökull , vu par le satellite Landsat-8 OLI - à droite, la localisation de la caldeira du Katla et des dépressions qui s'y sont formées avec dates. - un clic pour agrandir.

A gauche, le Myrdalsjökull , vu par le satellite Landsat-8 OLI - à droite, la localisation de la caldeira du Katla et des dépressions qui s'y sont formées avec dates. - un clic pour agrandir.

Les partenaires de FuturVolc ont été capable d’évaluer en temps réel les données de surveillance de sismomètres, de stations radar et GPS, l’acquisition de données satellitaires et l’exécution de modèles afin de déterminer différentes infos, dans un cadre précis et sous le contrôle d’un conseil scientifique.

Le scénario préétabli était une petite inondation glaciaire et une explosion de vapeur le 1° jour, avec une augmentation de la sismicité en après-midi. Le 2° jour, l’activité était sensée culminer avec une éruption de explosive de VEI 4, générant un panache montant à 10.000 mètres, s’éloignant en direction du NE sous les vents dominants. Le 3° jour, l’intensité était en décroissance dans la matinée.

Carte prévisionnelle des dépôts de tephra sur le sol grâce à l’utilisation du code VOL-CALPUFF et des données météo ECMWF. Les résultats montrent une charge au sol en kg/m² après deux jours de simulation – doc. FuturVolc

Carte prévisionnelle des dépôts de tephra sur le sol grâce à l’utilisation du code VOL-CALPUFF et des données météo ECMWF. Les résultats montrent une charge au sol en kg/m² après deux jours de simulation – doc. FuturVolc

Le Katla repose sous la calotte glaciaire du Myrdalsjökull, par endroits sous 700 mètres de glace. Sa dernière éruption en 1918 s’est accompagnée d’énormes débâcles glaciaires … et son activité constitue une menace multifactorielle pour la population, locaux et visiteurs en augmentation.

Sources :

- FUTUREVOLC conducts exercise for an eruption of Katla volcano - link

- Global Volcanism Program - Katla

Fumerolles dans le champ géothermal de Reykjanes-Grindavik - photo Bernard Duyck 2015

Fumerolles dans le champ géothermal de Reykjanes-Grindavik - photo Bernard Duyck 2015

Importance des émanations diffuses de gaz en géothermie :

Une étude scientifique, menée en collaboration entre l’ISOR / Iceland Geosurvey, INVOLCAN / Institut volcanologique des Canaries et l’ITER / Instituto Tecnológico y de Energías Renovables, sur le champ géothermique de Reykjanes en Islande a fait l’objet d’une publication dans la revue Renewable Energy (Energie renouvelable).

L'une des conclusions de cette étude montre que l'analyse et l'évaluation de la distribution spatiale des concentrations de gaz dans l'atmosphère du sol sous forme d’hélium (He) et de dioxyde de carbone (CO2) , que le flux de diffusion du dioxyde de carbone et les températures de sol enregistrés dans l'environnement superficiel de systèmes géothermiques peuvent fournir une information très importante pour les promoteurs de projets relatifs au développement de la  géothermie, au niveau de la définition des endroits de forage les plus appropriés pour l’exploitation.

Centrale géothermique de Reykjanes-Grindavik - photo Bernard Duyck 2015

Centrale géothermique de Reykjanes-Grindavik - photo Bernard Duyck 2015

Un autre aspect de ce type de recherche peut être utile pour la surveillance des systèmes géothermiques, en réalisant une évaluation quantitative de l’ampleur des changements du processus de dégazage des systèmes volcano-géothermiques en environnement superficiel, comme conséquence de variations dans la production de ce champ géothermique ou d’une activité naturelle liée à l’activité volcanique.

Il a été constaté que l’activité de surface du champ géothermique de Rekjanes s’est considérablement accrue depuis la mise en service de la centrale géothermique de 100 MWe en 2006 … au total, l’augmentation de l’activité superficielle entre 2004 et 2007 est de l’ordre de 50%.

L’étude a aussi permis d’étudier la potentielle utilisation du ratio CO2/He dans les gaz du sol pour la rétention du CO2 dans la calcite du sous-sol rocheux.

Sources :

- ITER – Cientificos del ITER, INVOLCAN e ISOR revelan la importancia de las emanaciones difusas de gases para la geotermia - link

- Science Direct - Application of diffuse gas flux measurements and soil gas analysis to geothermal exploration and environmental monitoring : example from the Reykjanes geothermal field - T.Fridriksson & al.2016 / in Renewable Energy - link

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog