Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Santiaguito - 08.03.2016 - photo Luis Gonzalez Reportero Noticiero Primera Linea DX / Twitter

Santiaguito - 08.03.2016 - photo Luis Gonzalez Reportero Noticiero Primera Linea DX / Twitter

Au Santiaguito, une petite explosion a provoqué un effondrement au dôme Caliente et généré des coulées pyroclastiques sur le flanc nord-est du volcan, ainsi qu’un panache de cendres grises qui a enveloppé  celui-ci. Les vents ont poussé les cendres vers un secteur SSE , et e.a. Quetzaltenango.

Source : Conred & Insivumeh

Tungurahua - 08.03.2016 / 13h56 - photo de José Luis Espinosa-Naranjo de  Ficoa-Park.

Tungurahua - 08.03.2016 / 13h56 - photo de José Luis Espinosa-Naranjo de Ficoa-Park.

Au Tungurahua, l’activité se maintient avec, au cours de la nuit du 7 au 8 mars, des explosions accompagnées de panaches allant jusqu’à 3.000 mètres au-dessus du cratère, de chutes de blocs incandescents sur tous les flancs, et de coulées pyroclastiques dans les quebradas ouest sur 1.200 à 1.500 mètres sous le cratère.

Dans la journée du 8 mars, un panache continu de gaz modérément chargé en cendres est rapporté surmontant le cratère de 1.000 mètres. Les cendres liées aux explosions  de la semaine affectent les cultures de maïs ; l’IGEPN a enregistré une accumulation de 7.700 g /m² dans le secteur de Choglontus depuis le 26.02.2016.

Source : IGEPN

Tungurahua - 08.03.2016 / 13h56 - les explosions et leurs panaches se succèdent - photo de José Luis Espinosa-Naranjo de Ficoa-Park.

Tungurahua - 08.03.2016 / 13h56 - les explosions et leurs panaches se succèdent - photo de José Luis Espinosa-Naranjo de Ficoa-Park.

A gauche, Cultures de maïs à Choglontus, à l’ouest du Tungurahua, affectées par les cendres – photo P. Espín Bedón OVT-IGEPN - à droite, aires de dispersions des cendrse pour le 08.03.2016 - un clic pour agrandir.A gauche, Cultures de maïs à Choglontus, à l’ouest du Tungurahua, affectées par les cendres – photo P. Espín Bedón OVT-IGEPN - à droite, aires de dispersions des cendrse pour le 08.03.2016 - un clic pour agrandir.

A gauche, Cultures de maïs à Choglontus, à l’ouest du Tungurahua, affectées par les cendres – photo P. Espín Bedón OVT-IGEPN - à droite, aires de dispersions des cendrse pour le 08.03.2016 - un clic pour agrandir.

Lokon - sismicité en 2016 - doc. VSI

Lokon - sismicité en 2016 - doc. VSI

En Indonésie, le VSI a relevé le niveau d’alerte de deux volcans :

Depuis 0h ce 8 mars, le niveau du Lokon est passé à III / Siaga, suite à une hausse de la sismicité : 3 séismes VT, 25 séismes volcaniques profonds et 138 superficiels ainsi que du trémor volcanique continu ont été enregistrés.

Makian - photo Ruska Hadian  / VSI - carte des risques et sismicité du 1 janvier au 6 mars 2016  / VSIMakian - photo Ruska Hadian  / VSI - carte des risques et sismicité du 1 janvier au 6 mars 2016  / VSI
Makian - photo Ruska Hadian  / VSI - carte des risques et sismicité du 1 janvier au 6 mars 2016  / VSI

Makian - photo Ruska Hadian / VSI - carte des risques et sismicité du 1 janvier au 6 mars 2016 / VSI

Le niveau d’alerte du Gunung Kie Besi sur l’île de Makian est passé le 7 mars à 10h locale à II / waspada, suite à une hausse de sa sismicité, sans autres changements externes visibles.  Ce stratovolcan qui forme une petite île, au sud de Ternate dans les Moluques, a vu le nombre de ses séismes volcaniques peu profonds augmenté depuis janvier.

Depuis fin février, des séismes LP et du trémor, liés aux mouvements de fluides sont enregistrés. Le trémor est devenu continu depuis le 7 mars.

Ces changements sont interprétés par les volcanologues  comme signes d’une intrusion magmatique, et d’une possible remontée de magma vers la surface. Il est recommandé de ne pas approcher à moins d’1,5 km. du cratère sommital.

Le volcan de Makian posséde un cratère sommital  large de 1.500 mètres, contenant un petit lac côté NE ; quatre cônes parasites ponctuent son flanc ouest, et deux vallées s’étendent du sommet jusqu’à la côte sur les côtés nord et est de l’île. Sa dernière éruption date de 1988 ; de VEI 3 , elle a causé de nombreux morts et dégâts.

Sinabung - 09.03.2016 / 7h43 - photo de Payung / Beidar Sinabung
Sinabung - 09.03.2016 / 7h43 - photo de Payung / Beidar Sinabung

Sinabung - 09.03.2016 / 7h43 - photo de Payung / Beidar Sinabung

Le Sinabung poursuit inlassablement son activité, avec hier un panache monté à 2.000 mètres

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog