Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
.Bassin d'arrière-arc des Mariannes - plongée 9 : pillow lava vitreuses - Image courtesy of NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

.Bassin d'arrière-arc des Mariannes - plongée 9 : pillow lava vitreuses - Image courtesy of NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

Suite du complexe volcanique Fina Nagu …

Le navire Okeanos Explorer du NOAA a poursuivi en avril 2016 son exploration du centre d’expansion de l’arrière arc des Mariannes dans une zone récemment concernée par une éruption volcanique.

Par rapport aux bathymétries du plancher océanique faites entre 2013 et 2015, plus de 100 mètres de nouvelles coulées de lave sont remarquées. A moins 4.061 mètres, des basaltes vitreux en coussins et frais confirment une formation récente.

Une grande diversité morphologique des laves reflète les différentes températures et /ou teneurs en gaz des magmas originaux.

Mariannes - monticule  de pillow lavas  - Image courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas. - apr30-hires

Mariannes - monticule de pillow lavas - Image courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas. - apr30-hires

Une falaise haute de 60 mètres constituées de basaltes en coussins a été examinée ; elle est constituée de fragments qui se sont cassés et tombés de trois monticules, dont l’un présente des pillow lavas avec une texture vitreuse et une morphologie étrange : certains tubes sortant avec un angle de 90°.

L’eau de mer à basse température refroidit la lave en éruption, créant un tube arrondi, ressemblant à un pillow, et recouvert d’une croûte. Comme les arrivées de lave fraîche poussent en passant dans cette croûte refroidie en surface, elle peut y laisser des stries.

Mariannes - plongée 11 : fumeur noir - Image courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

Mariannes - plongée 11 : fumeur noir - Image courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

La première plongée réalisée en mai le fut sur un site d’évents hydrothermaux actifs. A 3.293 mètres de profondeur, une cheminée haute de 30 mètres émet des fluides noirs.

La base de la cheminée est constituée de sulfures éteinte, tandis que le sommet montre de nombreux orifices de black smokers / fumeurs noirs, à structure en nid d’abeilles, et de petites flèches de cheminées, tous deux faits de précipités de fer et anhydrite. La température y est de 339°C, soit la température la plus élevée relevée sur un évent dans la région des Maraiannes.

Ce fumeur noir est colonisé par de nombreux organismes vivants, montrant une forte zonation sur une échelle spatiale réduite.

Mariannes - cheminée d'évents hydrothermaux - au centre, le fluide, chargé en minéraix et sulfures, parait noir ; les parois externes sont couvertes de crevettes Chorocaris et crabes Austinograea wiliamsi  -  Image courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas..

Mariannes - cheminée d'évents hydrothermaux - au centre, le fluide, chargé en minéraix et sulfures, parait noir ; les parois externes sont couvertes de crevettes Chorocaris et crabes Austinograea wiliamsi - Image courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas..

Sources : NOAA Okeanos Explorer - 2016 Deepwater exploration of the Marianas - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog