Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

La ville d'Orvieto (du latin Urbs Vetus / ville ancienne) , située en Ombrie dans le centre de l'Italie, est bâtie au sommet d'un rocher qui lui confère une allure de forteresse naturelle.

Orvieto sur son promontoire de tuff volcanique - photo Adriano

Orvieto sur son promontoire de tuff volcanique - photo Adriano

Orvieto section géologique - doc. Conversini & al 1955

Orvieto section géologique - doc. Conversini & al 1955

Construite sur ce rocher de surface limitée, environ 1,3 km², par les Etrusques entre le 9° et le 8° siècle avant notre ère, la cité n'a pu se développer longtemps à l'horizontale ... il lui restait la possibilité de le faire à la verticale, en creusant le tuff tendre, relique érodée du plateau Alfina.

Une ville souterraine, constituée de quelques 1.200 grottes, abrite des pressoirs à huile, des caves à vins, de vastes entrepôts et de nombreux puits reliés à des citernes, assurant un approvisionnement en eau qui permettait de résister en cas de siège.

Géologie simplifiée de la région d'Orvieto – 1/ Talus  (Olocène) – 2/ Sédiments alluvionnaires récents et actuels, aussi en terrasse (Olocène-Pléistocène supérieur) – 3/ Roches volcaniques du plateau d'Alfina (Milieu du Pléistocène) – 4/ Graviers, sables et argiles (Sediments marins clastiques – Pléistocène inférieur/Pliocène) – 5/ Marnes et grès (substratum pré-Pliocène) - 6/ la rivière Paglia et ses affluents principaux. - Doc. Corrado Cencetti & al.

Géologie simplifiée de la région d'Orvieto – 1/ Talus (Olocène) – 2/ Sédiments alluvionnaires récents et actuels, aussi en terrasse (Olocène-Pléistocène supérieur) – 3/ Roches volcaniques du plateau d'Alfina (Milieu du Pléistocène) – 4/ Graviers, sables et argiles (Sediments marins clastiques – Pléistocène inférieur/Pliocène) – 5/ Marnes et grès (substratum pré-Pliocène) - 6/ la rivière Paglia et ses affluents principaux. - Doc. Corrado Cencetti & al.

Falaises d'Orvieto - photo Italian visits

Falaises d'Orvieto - photo Italian visits

Orvieto - Le puits dit Pozzo di San Patrizio. Un escalier à double révolution permettait aux animaux de remonter l'eau depuis 53 m. de profondeur sans jamais se croiser- photo Bob Tubbs

Orvieto - Le puits dit Pozzo di San Patrizio. Un escalier à double révolution permettait aux animaux de remonter l'eau depuis 53 m. de profondeur sans jamais se croiser- photo Bob Tubbs

Géomorphologie d'Orvieto :

La configuration géologique de la région est le résultat d’évènements tectoniques et volcaniques datés du Quaternaire. Le substratum est composé d’argiles marine déposées au Pliocène. Après le retrait de la mer, une période d’extension tectonique, au Pléistocène, a causé une faille NO-SE, avec un bloc surélevé. Celui-ci a constitué  une paroi s’opposant aux coulées de lave et coulées pyroclastiques du complexe volcanique Vulsini (*), il y a 315.000 ans.

Le rocher d’Orvieto, fait de pyroclastes de composition trachyte-phonolite, est le résultat du refroidissement d’une coulée pyroclastique ignimbritique, partiellement durcie immédiatement après son dépôt. On peut voir deux faciès distribués de façon homogène : le premier d’apparence rocheuse de couleur rougeâtre à jaune marqué de fissures sub-verticales, l’autre, sans fissures, de couleur gris foncé (pouzzolane).  

 

Evolution shématique de la région d'Orvieto au Quaternaire – D'après Cattuto & al. Modifié - 1994

Evolution shématique de la région d'Orvieto au Quaternaire – D'après Cattuto & al. Modifié - 1994

La rivère Paglia, un des affluents principaux du Tibre, a érodé le plateau de tuff, laissant une mesa ovale, longue de 1500 m, large de 700 m. maximum et épaisse de 40 à 70 m., en pente douce et rejoignant une plaine alluviale formée par la rivière Paglia. Cette structure sujette aux glissements de terrain, a du être stabilisée par drainage, ancrage et constructions de murs de soutènement.

Schéma géomorphologique du rocher d'Orvieto – zones d'érosion verticale et de glissement de terrain  / D'après Conversini & al. 1995 – et ouvrages de stabilisation  photos P.Marconi - un clic sur les documents pour agrandir
Schéma géomorphologique du rocher d'Orvieto – zones d'érosion verticale et de glissement de terrain  / D'après Conversini & al. 1995 – et ouvrages de stabilisation  photos P.Marconi - un clic sur les documents pour agrandir

Schéma géomorphologique du rocher d'Orvieto – zones d'érosion verticale et de glissement de terrain / D'après Conversini & al. 1995 – et ouvrages de stabilisation photos P.Marconi - un clic sur les documents pour agrandir

(*) A suivre : le complexe volcanique Vulsini

 

Source :

Giornale di Geologia Applicata 1 (2005) 103 –112 - The Rock of Orvieto (Umbria, Central Italy) – par C.Cencetti, P.Conversini et P.Tacconi – Universta di Perugia - link

 

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog