Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'éruption d'octobre 2011 à 1.800 mètres au sud du port de la Restinga sur l'île d'El Hierro (archipel des Canaries)a produite en six mois un édifice volcanique sous-marin de 312 mètres de hauteur et dont le sommet est à 89 mètres sous la surface marine. Sa base est de forme sub-circulaire de 738 mètres sur 950 mètres, pour une pente de 18,4 degrés.

El Hierro - décoloration de l'océan consécutive à l'éruption sous-marine - photo Nasa Rapid eye 31.10.2011

El Hierro - décoloration de l'océan consécutive à l'éruption sous-marine - photo Nasa Rapid eye 31.10.2011

Bathymétrie du volcan Tagoro - un clic pour agrandir - doc.Geociencias Marinas  # TagoroBathymétrie du volcan Tagoro - un clic pour agrandir - doc.Geociencias Marinas  # Tagoro

Bathymétrie du volcan Tagoro - un clic pour agrandir - doc.Geociencias Marinas # Tagoro

Ce volcan a été désigné en mai dernier par le nom de volcan Tagoro.

Tagoro est un mot d'origine berbère signifiant "enceinte circulaire de pierre" ou encore "lieu de rencontre".

Cartographié dès 2011 par le Ramon Margalef, le navire océanographique de l'IEO, il a été analysé par diverses institutions : outre l'Institut Espagnol d'océanographie, les universités de Las Palmas et La Laguna, et le Musée de la Nature et de l'homme de Tenerife ont pris part aux études physico-chimiques, biologiques et géologiques.

Le volcan Tagoro porte bien son nom, puisqu'il qualifie d'une part cette structure minérale de forme circulaire, et d'autre part un lieu de rencontre de centaines de scientifiques internationaux, de journalistes, de dirigeants politiques de pêcheurs, tous surpris par sa capacité de destruction, mais aussi par l'extraordinaire récupération des écosystèmes marins en mer de Las Calmas.

Ana R. Díaz-Marrero, chimiste et chercheuse de l'Institut Universitaire de bio-organique Antonio Gonzalez de l'Université de La Laguna - doc.  Vulcano 1016 - Buscando farmacos en El Tagoro

Ana R. Díaz-Marrero, chimiste et chercheuse de l'Institut Universitaire de bio-organique Antonio Gonzalez de l'Université de La Laguna - doc. Vulcano 1016 - Buscando farmacos en El Tagoro

Durant la campagne Vulcano1016, la cartographie sera affinée, pour visualiser les variations morphologiques du volcan, en particulier celle de ses cratères secondaires, qui présentent des cheminées hydrothermales.

Une jeune chimiste et chercheuse de l'Institut Universitaire de bio-organique Antonio Gonzalez de l'Université de La Laguna, Ana R. Díaz-Marrero, va se joindre à l'expédition pour analyser l'écosystème microscopique développé dans les roches volcaniques. Une fois isolées les différentes espèces de bactéries et d'actinomycètes, ceux-ci seront mis indépendamment en culture. Les composés chimiques produits par ces organismes seront étudiés et évalués pour leur activité biologique, dans ce cas particulier comme agents potentiellement anticancéreux.

Les études ne font que débuter, mais il serait formidable que les volcans soient capable d'apporter leur pierre à cette recherche fondamentale, et arriver à redonner une seconde chance aux personnes atteintes de cette maladie.

Sources : - Vulcano 1016 - Buscando farmacos en El Tagoro

- Vulcano II - link

- IEO - El volcán submarino de la isla de El Hierro ha sido bautizado oficialmente como «volcán Tagoro»     

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog