Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
Au loin, le Snaefellsjökull - photo © Bernard Duyck 10.2016

Au loin, le Snaefellsjökull - photo © Bernard Duyck 10.2016

Un col enneigé à passer et quelques dykes sur les hauteurs - photo © Bernard Duyck 10.2016
Un col enneigé à passer et quelques dykes sur les hauteurs - photo © Bernard Duyck 10.2016

Un col enneigé à passer et quelques dykes sur les hauteurs - photo © Bernard Duyck 10.2016

En descendant des fjords du nord-ouest, nous verrons au passage différentes structures volcaniques et géothermales.


Gabrokargigar forme un petit champ volcanique appartenant au système volcanique Ljosufjöll, un des trois systèmes d'évents fissuraux du Snaefellsnes, qui court sur 90 km depuis les champs Berserkjahraun jusqu'au village de Bifröst. 
Situé à une trentaine de kilomètres au nord de Borgarnes, en borfure de la route circulaire n°1, il se compose de trois spatter cones et de leur production.
Stóra Grábrók (le grand cratère), Litla Grábrók (le petit, à cause de lexploitation qui a précédé la protection du site) et Grábrókarfell sont composés de basaltes alcalins à olivine datés de moins de 3.600 ans.

 

Gabrokargigar - Stóra Grábrók, le grand cratère - photo © Bernard Duyck 10.2016

Gabrokargigar - Stóra Grábrók, le grand cratère - photo © Bernard Duyck 10.2016

Gabrokargigar - Stóra Grábrók et Litla Grábrók, deux des trois spatter cones - photo © Bernard Duyck 10.2016

Gabrokargigar - Stóra Grábrók et Litla Grábrók, deux des trois spatter cones - photo © Bernard Duyck 10.2016

Deildartunguhver, la source chaude de Deildartunga, serait par son volume la plus importante au monde. Son débit moyen est de 180 litres d'eau à 100°C par seconde. Son potentiel énergétique est d'environ 62 mégawatts, en intégrant celui des deux puits artificiels. L'extraction moderne se fait par pompage, car Deildartunguhver n'est situé qu'à 19 mètres au dessus du niveau marin.
Cette eau chaude, en provenance supposée de précipitations vieilles de 1000 ans sur le plateau dominant la vallée de Borgarfjördur, est utilisée depuis 1925 pour le chauffage domestique. L'entreprise de chauffage urbain d'Akranes et Borgarfjördur gère un réseau long de 74 km. La température moyenne à l'arrivée dans les habitations varie entre 65 et 77°C.

Deildartunguhver, la source chaude de Deildartunga - photo © Bernard Duyck 10.2016
Deildartunguhver, la source chaude de Deildartunga - photo © Bernard Duyck 10.2016

Deildartunguhver, la source chaude de Deildartunga - photo © Bernard Duyck 10.2016

Deildartunguhver, une des sources et son cône de déjection - photo © Bernard Duyck 10.2016
Deildartunguhver, une des sources et son cône de déjection - photo © Bernard Duyck 10.2016

Deildartunguhver, une des sources et son cône de déjection - photo © Bernard Duyck 10.2016

Deildartunguhver, les vapeurs de l'exploitation géothermale se confondent dans le brouillard hivernal ambiant - photo © Bernard Duyck 10.2016

Deildartunguhver, les vapeurs de l'exploitation géothermale se confondent dans le brouillard hivernal ambiant - photo © Bernard Duyck 10.2016

Hraunfossar, littéralement "les cascades du champ de lave", dénomme une série de petites cascades qui s'étire sur environ 1.000 mètres. L'eau de la rivière Litlafjlót ruisselle sous le champ de lave Grahraun avant de s'y jeter dans la rivière Hvítá.
Le Grahraun a été produit par l'éruption d'un des volcans situés sous le glacier Langjökull.

Hraunfossar - cascades dans les laves du Grahraun - photo © Bernard Duyck 10.2016

Hraunfossar - cascades dans les laves du Grahraun - photo © Bernard Duyck 10.2016

Hraunfossar - photo © Bernard Duyck 10.2016

Hraunfossar - photo © Bernard Duyck 10.2016

 Lave cordée du Grahraun, érodée par le passage et le temps - photo © Bernard Duyck 10.2016

Lave cordée du Grahraun, érodée par le passage et le temps - photo © Bernard Duyck 10.2016

Une autre cascade proche, Barnafoss – la cascade des enfants, est associée à l'histoire locale : Le jour de noël, toute la maisonnée de Hraunsas s'était rendue à la messe, à l'exception de deux enfants restés à la maison. Au retour de la famille, les enfants avaient disparus... mais leurs traces menaient à l'arche de pierre qui enjambait la rivière.Ils en étaient tombés et s'étaient noyés. La mère fit abattre ce pont naturel pour empêcher que d'autres ne connaissent le même funeste sort.

Barnafoss - pont de lave - photo © Bernard Duyck 10.2016

Barnafoss - pont de lave - photo © Bernard Duyck 10.2016

Le Langjökull vu de Hraunfossar - photo © Bernard Duyck 10.2016

Le Langjökull vu de Hraunfossar - photo © Bernard Duyck 10.2016

Sources :
Outline of Geology of Iceland - Chapman Conference 2012 - by Thor Thordarson

 

Commenter cet article

Michel Lecouteur 23/11/2016 10:10

Bravo Bernard pour tes magnifiques photos d'Islande

Bernard Duyck 23/11/2016 11:19

Merci Michel ... dommage qu'on n'ai pas eu un peu de soleil, mais les lumières sont spéciales. Amitiés

Articles récents

Hébergé par Overblog