Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Gunnuhver - les évents de vapeur sont visibles de très loin - photo © Bernard Duyck 10.2016

Gunnuhver - les évents de vapeur sont visibles de très loin - photo © Bernard Duyck 10.2016

A proximité de Reykjanesviti, se trouve Gunnuhver, une aire géothermale de haute température et une exception islandaise : les eaux d’infiltration, probablement mêlées à l’eau de mer, sont chauffées par le magma, et la vapeur qui en émane atteint plus de 300°C. Ces eaux riches en chlorures et chargées en silice, peuvent constituer des cônes de geysérite. 

Gunnuhver - dépôts et cônes de geysérite - photo © Bernard Duyck 10.2016
Gunnuhver - dépôts et cônes de geysérite - photo © Bernard Duyck 10.2016

Gunnuhver - dépôts et cônes de geysérite - photo © Bernard Duyck 10.2016

La péninsule est soumise à des essaims sismiques qui ont causé un glissement sur une fissure passant par Gunnuhver, il y a une quarantaine d’années ; le séisme de 1918 avait formé un puissant geyser avec une bulle de 5 mètres, nommé "Hverinn 1918". Réactivé en septembre 1967 par un séisme, il est entré en éruption avec un jet de plus de 12 mètres de haut. Un forage géothermique a mis fin à son existence en 1983. Les bouches des deux anciens geysers sont visibles à Kisilholl (Silica hill) .

Les eaux acidifiées par les gaz, principalement du dioxyde de carbone et de l’hydrogène sulfuré, ont altéré les roches volcaniques pour les transformer aujourd’hui en pots de boue.

Les vapeurs sortant du sol ont vu leur importance augmenter après le début de l’exploitation industrielle en 2006. De 2008 à 2010, la zone fut partiellement fermée par la Défense civile en raison du risque éruptif. La destruction des passerelles de circulation le 15 septembre 2014 vint confirmer le danger.

Gunnuhver - destruction d'un ponton le 15.09.2014 - photo VF-myndir Hilmar Bragi

Gunnuhver - destruction d'un ponton le 15.09.2014 - photo VF-myndir Hilmar Bragi

Gunnuhver - l'endroit est resté tel quel en 2016 - photo © Bernard Duyck 10.2016

Gunnuhver - l'endroit est resté tel quel en 2016 - photo © Bernard Duyck 10.2016

Le nom Gunnhuver dérive de celui d’un fantomme, Guðrún Önundardóttir, surnommée "Gunna". Selon une des légendes courantes à ce propos, elle était une fermière près de Kirjubol, une propriété appartenant à un homme de loi, Vihjalmur Jonsson. Lorsque Gunna n’honora pas le versement de son loyer, Vihjalmur lui enleva son seul bien, une marmite. Gunna en devint furieuse, refusa de boire l’eau bénite et tomba morte. Sur le chemin du cimetière, les porteurs de son cercueil notèrent qu’il devenait étrangement plus léger. Et lorsque la tombe fut creusée, les gens entendirent ; " No need deep to dig, no plans long to lie " ("pas nécessaire de creuser plus profond, aucune intention d’y rester longtemps") … c’était évidemment Gunna qui parlait, devenue maintenant un spectre haineux ! La nuit suivante, le corps de Vihjalmur fut retrouvé sur la lande, tout bleu et les os brisés … la revanche de Gunna.

Une autre histoire raconte qu’un prêtre du nom d’Eirikur se sentit capable de l’exorcisme, et jeta finalement Gunna dans un geyser, qui prit son nom. Selon les contes de l’époque, vous devriez pouvoir la voir refusant de s’y laisser pousser.

Gunnnuhver - Panneau explicatif de la légende de "Gunna" - un clic pour agrandir .Gunnnuhver - Panneau explicatif de la légende de "Gunna" - un clic pour agrandir .

Gunnnuhver - Panneau explicatif de la légende de "Gunna" - un clic pour agrandir .

Un projet appelé IDDP / Iceland Deep Drilling Project, initié dans les années 2000, a pour objectif d'étudier la faisabilité et les retombées économiques des ressources géothermales profondes comme possible sources d'énergie.

Le premier puits IDDP-1 fut foré au Krafla en 2009, avec intention d'atteindre 4.500 mètres de profondeur, mais à moins 2.100 mètres, le forage a atteint de la roche fondue et le forage stoppé. 

Magma well at Krafla: Temperature World Record - Landsvirkjun – National Power Company of Iceland

Le site de l'IDDP-2 à gauche du phare de Reykjanes. - photo IDDP

Le site de l'IDDP-2 à gauche du phare de Reykjanes. - photo IDDP

Le projet IDDP-2 implique l'approfondissement du puit existant RN-15 dans le champ géothermal de Reykjanes.

Le forage, débuté le 12 août 2016, a atteint 3.640 mètres en fin octobre. L'objectif reste de forer à 5.000 mètres de profondeur, dans une extension de la dorsale Médio-Atlantique, à la recherche d'une zone de vapeur supercritique, d'après Albert Albertsson, directeur-adjoint de l'ORKA, une compagnie d'énergie géothermique islandaise. Le magma y chauffe l'eau sous le plancher océanique, où règne une pression de l'ordre de 200 atmosphères ... l'eau y sera trouvée à l'état de "vapeur supercritique" : ce n'est ni un état liquide, ni un état gazeux, partageant les propriétés des deux, mais plus important, il peut stocker plus d'énergie que les autres états.

L'utilisation de fluides géothermaux supercritiques pourrait produire dix fois plus de puissance que les puits d'ancien type.

Reykjanes- puit de forage RN15 /IDDP-2 - photo IDDP

Reykjanes- puit de forage RN15 /IDDP-2 - photo IDDP

Projet à suivre donc, puisque la technique en cours de développement en Islande pourrait être utilisée par d'autres pays dans le monde.

Sources :

- IDDP - Iceland Deep Drilling Project - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog