Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Cratère du Villarica et son cône pyroclastique le 28.10.2016 - doc.POVI

Cratère du Villarica et son cône pyroclastique le 28.10.2016 - doc.POVI

Entre les 27 octobre et 30 novembre, les éclaboussures de lave au fond du cratère du Villarica ont constitué une succession de quatre cônes pyroclastiques semi-circulaires, dont trois se sont effondrés rapidement (en termes d'heures ou de jours). Quatre émissions de particules et /ou poussières volcaniques ainsi que la chute de matériaux balistiques ont été enregistrés dans le périmètre du cratère, ainsi que de brusques variations dans la viscosité de la lave.

 

Source : POVI

Laché du "planeur à vagues" à proximité de Nishinoshima - doc. Kobe Univ.

Laché du "planeur à vagues" à proximité de Nishinoshima - doc. Kobe Univ.

Au cours du mois d'octobre, une équipe de chercheurs Japonais ont testé lors de leur visite à Nishinoshima un nouveau système de surveillance.

Ce système comporte un " planeur à vagues ", autonome en énergie, équipé de caméras pour l'observation visuelle, une jauge d'onde GPS pouvant détecter un tsunami provoqué par l'effondrement possible du volcan, une jauge détectant les séismes et les vibrations de l'air reliée à un hydrophone.Les données recueuillies sont transmises en temps réel à un serveur situé sur l'archipel Japonais à 1000 km par transmission satellite.

Ce test sur Nishinoshima constitue le premier pas du développement d'un système de surveillance des volcans insulaires Japonais.

 

Source : Physorg

Illustration du nouveau dispositif de contrôle dans son entièreté -  Credit Kobe University / Physorg

Illustration du nouveau dispositif de contrôle dans son entièreté - Credit Kobe University / Physorg

En Islande, le lagon glaciaire de Jökulsárlón a commencé à apparaître dans les années 1930, quand le retrait du glacier Vatnajökull a débuté.

Depuis, cette retraite du glacier se poursuit et à un rythme accéléré depuis 1995, et va mener finalement à la transformation du lagon en un fjord.

En 1890, le glacier était à 250 mètres de l'océan ; aujourd'hui, il se trouve à 7-8 km à l'intérieur des terres ... et les perspectives prévoient que les mensurations du lagon pourraient passer prochainement à 25 km de longueur sur 5 km de large.

Selon le physicien Helgi Björnsson, l'augmentation du retrait glaciaire est un signe évident du réchauffement climatique en Islande, augmenté suite à l'apport d'eaux plus chaudes dans le lagon à chaque marée.

Source : Iceland Review

Le lagon glaciaire de Jökulsárlón - photo © Bernard Duyck

Le lagon glaciaire de Jökulsárlón - photo © Bernard Duyck

Jökulsárlón - le lagon glaciaire et ses glaçons plus ou moins bleutés selon leur âge - photo © Bernard Duyck

Jökulsárlón - le lagon glaciaire et ses glaçons plus ou moins bleutés selon leur âge - photo © Bernard Duyck

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog