Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Piton de La Fournaise, cratère Dolomieu - photo Imazpress

Piton de La Fournaise, cratère Dolomieu - photo Imazpress

Après à une accalmie observée depuis début Janvier, l’inflation (gonflement) et la sismicité volcano-tectonique superficielle (0 à 2km de profondeur) ont repris de manière significative depuis le 22 Janvier au Piton de La Fournaise.

Trente-cinq séismes volcano-tectoniques superficiels ont été enregistrés sous les cratères sommitaux (0-2 km de profondeur) entre le 22 Janvier et le 26 Janvier, et l’inflation du volcan a repris à des taux similaires à ceux observés à la fin Décembre (élongation de 0.5-1 mm par jour entre les stations de la zone sommitale).

En haut : Bilan de la sismicité volcano-tectonique superficielle au Piton de la Fournaise du 18 Septembre 2016 (fin de la dernière éruption) au 26 Janvier 2017.  - en bas : déformation depuis la dernière éruption (11-18 Septembre 2016, en jaune). Est ici représentée une ligne de base (distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu du nord au sud (en noir les données brutes, en bleu les données lissées sur une semaine). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan - doc. OVPF - IPGP
En haut : Bilan de la sismicité volcano-tectonique superficielle au Piton de la Fournaise du 18 Septembre 2016 (fin de la dernière éruption) au 26 Janvier 2017.  - en bas : déformation depuis la dernière éruption (11-18 Septembre 2016, en jaune). Est ici représentée une ligne de base (distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu du nord au sud (en noir les données brutes, en bleu les données lissées sur une semaine). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan - doc. OVPF - IPGP

En haut : Bilan de la sismicité volcano-tectonique superficielle au Piton de la Fournaise du 18 Septembre 2016 (fin de la dernière éruption) au 26 Janvier 2017. - en bas : déformation depuis la dernière éruption (11-18 Septembre 2016, en jaune). Est ici représentée une ligne de base (distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu du nord au sud (en noir les données brutes, en bleu les données lissées sur une semaine). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan - doc. OVPF - IPGP

Parallèlement, les concentrations en CO2 dans le sol sur les stations de Bourg Murat (site de l’observatoire) et du gîte du volcan ont commencé à chuter, témoignant de l’arrivée du magma vers des niveaux plus superficiels. Il est à noter que les éruptions de 2015 et de 2016 ont été précédées par une chute de CO2 sur ces stations lointaines.

L'OVPF conclut que les signaux enregistrés depuis le 22 Janvier montre que les apports profonds de magma ont repris et viennent alimenter le réservoir superficiel situé aux alentours de 1.5-2 km de profondeur sous les cratères sommitaux.

 

Source : OVPF – Bulletin d'activité du 27 janvier 2017

Sabancaya - 27.01.2017 / 6h46 loc.- webcam 1 OVI-Ingemmet

Sabancaya - 27.01.2017 / 6h46 loc.- webcam 1 OVI-Ingemmet

Après 18 ans de calme, le Sabancaya, situé à 75 km d'Arequipa, est entré dans une nouvelle phase éruptive depuis le 6 novembre 2016. Elle se caractérise par des explosions et émissions régulières de gaz et cendres, affectant les populations et les terres cultivées dans un rayon de 40 km. Le volcan est sous le monitoring de l'OVI, qui ne distille ses rapports qu'avec parcimonie.

Source : webcams OVI - Ingemmet

Turrialba - 27.01.2017 / 8h13 - webcam sommet RSN

Turrialba - 27.01.2017 / 8h13 - webcam sommet RSN

Le Turrialba a passé une semaine sans émissions de cendres, depuis le 20 janvier.

Cette situation n'a pas duré, puisque ce 27 janvier vers 8h15, une émission de cendres a été observée par les webcams. Le panache est faible et ne dépasse pas les 300 mètres au dessus du cratère, rapidement dispersé par les vents vers le sud-est. L'activité s'accompagne de trémor volcanique d'amplitude un peu plus grande que celle enregistrée ces derniers jours.

Sources : Ovsicori & RSN

Colima - 26.01.2017 / 22h04 - la magie d'une belle explosion captée par Sergio Tapiro - un clic pour agrandir.

Colima - 26.01.2017 / 22h04 - la magie d'une belle explosion captée par Sergio Tapiro - un clic pour agrandir.

L'activité explosive se maintient au Colima, magnifiée par les photos. Celle de Sergio Tapiro est exceptionnelle et mérite une observation en détails.

Une nouvelle éruption explosive a débuté le 27 à 8h24 AKST / 17h24 UTC au Bogoslof, accompagnée d'un nuage de glace et cendres qui a atteint 7.500 mètres, se dirigeant vers l'est. La sismicité en rapport avec l'émission de cendres est resté élevée durant 48 minutes, avant de decroitre vers 9h12 locale.

Cette semaine,on compte cinq épisodes explosifs significatifs ; les 20, 22, 24, 26, & 27.01. Les nuages volcaniques sont restés détectables par les satellites durant des heures, transportés par les vents dominants vers Unalaska ; ils sont riches en glace, ce qui marque l'afflux d'eau de mer dans la colonne éruptive.

Changements morphologiques au Bogoslof - carte Chris Waythomas / AVO

Changements morphologiques au Bogoslof - carte Chris Waythomas / AVO

La morphologie de l'île et son trait de côte continuent de changer avec les éruptions qui se succèdent ; l'évent éruptif demeure sous le niveau marin dans la partie nord, marqué par la présence de gaz volcaniques ascendants. Il n'y a pas de signes de lave à la surface.

Source : AVO

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog