Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Sombre, mais résistante, la trachyandésite de Volvic a permis l'édification de nombreuses constructions de prestige dans un rayon d'une centaine de kilomètres autour de son site d'extraction.

Façade de la Cathédrale Notre-Dame de l'Assomption à Clermont-Ferrand - photo Fabien 1309

Façade de la Cathédrale Notre-Dame de l'Assomption à Clermont-Ferrand - photo Fabien 1309

La Cathédrale de Clermont-Ferrand vue de Montjuzet - photo Fabien 1309

La Cathédrale de Clermont-Ferrand vue de Montjuzet - photo Fabien 1309

Exploitée par les moines dès le XII° siècle, c'est après le lancement de la reconstruction de la cathédrale de Clermont que la pierre de Volvic acquiert ses lettres de noblesse. Située au sommet de la butte qui forme le centre ancien, Notre-Dame de l'Assomption se détache par sa sveltesse, mais aussi par sa couleur sombre ... qui lui a valut son surnom de "Cathédrale des charbonniers" par les frères Goncourt.

Clermont-Ferrand abrite encore la Maison Savaron, de 1513 en style gothique flamboyant, et la Fontaine d'Amboise, oeuvre de transition entre le gothique et la Renaissance, toutes deux en pierre de Volvic.

Clermont-Ferrand - Hôtel Savaron. Bas-relief au tympan de la porte de l'escalier, dans la cour intérieure, avec deux sauvages tenant l'écu des Savaron. - photo Basvb

Clermont-Ferrand - Hôtel Savaron. Bas-relief au tympan de la porte de l'escalier, dans la cour intérieure, avec deux sauvages tenant l'écu des Savaron. - photo Basvb

Clermont-Ferrand - La Fontaine d'Amboise - photo Tony Castle

Clermont-Ferrand - La Fontaine d'Amboise - photo Tony Castle

En quelques dizaines d'années, la pierre va parer les villes environnantes de Basse-Auvergne de sa teinte grise qui noircit un peu avec le temps : Volvic, Riom et Clermont-Ferrand.
 

A Riom, le centre ville possède quelques immeubles, qui peuvent sembler austère, mais emblématiques de la pierre de Volvic.

La Tour de l'horloge est un ancien beffroi, reconstruit à la Renaissance sur sa base médiévale. Au sommet, une salamandre , emblème de François 1er rappelle que Riom fut ville royale de 1521 à 1532.

Le Musée Mandet possède une cour et un porche d'entrée aux formes originelles.

Riom - Cour du Musée Mandet - photo Joëm Damase / Office Tourisme de Riom

Riom - Cour du Musée Mandet - photo Joëm Damase / Office Tourisme de Riom

Riom - les arches de la Maison des Consuls - photo France Voyages

Riom - les arches de la Maison des Consuls - photo France Voyages

Le Puy de la Nugère :

La Pierre de Volvic provient des coulées de trachyandésite émises par le Puy de la Nugère.

C'est une pierre de couleur grise avec de nombreuses petites bulles et du feldspath. Elle résiste au gel, aux produits chimiques. Elle présente un faible coefficient de dilatation. Toutes ces caractéristiques en font un matériau intéressant pour la construction.

Puy de la Nugère - photographies aériennes d'Auvergne par www.photo-paramoteur.com

Puy de la Nugère - photographies aériennes d'Auvergne par www.photo-paramoteur.com

Etapes de formation du complexe éruptif de La Nugère - doc. A.Gourgaud et Camus 1984

Etapes de formation du complexe éruptif de La Nugère - doc. A.Gourgaud et Camus 1984

Le complexe éruptif de la Nugère est formé d’un anneau de projections, de cônes stromboliens, d’un lac de lave figé et de plusieurs coulées.

La Grande Nugère s'est édifiée en recouvrant partiellement deux petits cônes existants, dont l'ancienne Nugère.

Plus tard, une éruption explosive a détruit le flanc Est de la grande Nugère et édifié un anneau de tuff, qui s'est rempli par un lac de lave, solidifié aujourd'hui : C'est l'étape Nouvelle Nugère.

Quatre cônes stromboliens, dont le puy de La Louve, générateurs de coulées de trachyandésite, sont nés sur le lac de lave solidifié. Les deux dernières coulées, vieilles de 12.000 ans, ont fourni la pierre de Volvic. Sur le flanc ouest du cône, on remarque les restes partiellement enfouis de 2 appareils stromboliens antérieurs à la Nugère.

La Nugère, en grande partie boisée, fut la première montagne d’Auvergne a être reconnue comme étant un volcan en 1751, par J.E.Guettard.

 

Sources :

- Guide des volcans d'Europe et des Canaries - par M.Krafft & de Larouzière - ed. Delachaux et Niestlé / Puy de la Nugère-Volvic p.53-56

Magma mixing at La Nugère Volcano (Chaîne des Puys, Massif Central, France): Role in the trachyandesites genesis – by A.Gourgaud & G.Camus 1984

- Le chemin fais'art – Earth of fire - link

- Thierry Courtadon expose la pierre de Volvic – Earth of fire - link

Commenter cet article

sertain 07/01/2017 12:04

j aime beaucoup tout ceci qui se rapporte aux volcans;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

Chantal 07/01/2017 08:03

Merci pour cet excellent article sur ma région

Articles récents

Hébergé par Overblog