Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Mythes et légendes., #Sismologie

Le 26 janvier 1700, un fort séisme frappe la côte ouest de l'Amérique du nord et engendre un tsunami transpacifique.

D'une magnitude avoisinant 9 sur l'échelle de Richter, il s'est produit dans la zone de subduction des Cascades. La date du 26 janvier a pu être fixée par comparaison entre les anneaux de croissance des arbres des forêts fantômes le long de la côte ouest et ceux de l'intérieur des terres.

La correspondance avec des récits historiques qui décrivent des vagues hautes de 1,8 à 3 mètres sur la côte du Japon les 27 et 28 janvier 1700 et l'utilisation de modèles informatiques concernant les tsunamis, ont permis de déterminer le temps mis par le tsunami pour traverser le Pacifique : une dizaine d'heures ... ce qui précise l'heure du séisme, vers 21h.30 le 26 janvier.

Simulation du tsunami de l'an 1700 - doc. USGS / Japan Geological Survey / via Wired

Simulation du tsunami de l'an 1700 - doc. USGS / Japan Geological Survey / via Wired

Neskowin Ghost Forest sur la côte nord de l'Oregon -photo robertchaen

Neskowin Ghost Forest sur la côte nord de l'Oregon -photo robertchaen

Les légendes amérindiennes racontent des histoires terrifiantes et la réaction des natifs qui ont refusé de partir.

Le peuple Yurok raconte : " La terre tremble, et tremblera encore et encore ... le tremblement de terre courrait le long de la côte, ses pieds étaient lourds, et en courant, il a secoué si fort le sol qu'il s'est effondré, et que la mer s'y est introduite. .. l'eau coulait partout. Les gens ont gagné les collines, portant des bandeaux ornés de plumes de pics, afin d'y danser en sautant pour chasser le tremblement de terre et pouvoir retrouver une vie normale. Mais en regardant vers le bas de la colline, et voyant leur village et toute la côte recouverts par les eaux, ils se rendirent compte qu'ils ne pourraient jamais rétablir leur (ancien) monde. "

Combat de l'oiseau-tonnerre et de la baleine -  Illustration deJeffrey Veregge / Hakai magazine

Combat de l'oiseau-tonnerre et de la baleine - Illustration deJeffrey Veregge / Hakai magazine

" La même nuit, plus loin sur la côte à un endroit connu aujourd'hui comme Washington, l'oiseau-tonnerre (thunderbird) et la baleine eurent un terrible combat, faisant trembler les montagnes et déracinant les arbres ", disent les Quileutes et les Hoh. " l 'océan s'est soulevé et a recouvert tout le pays ".

Plus au nord, sur l'île de Vancouver, le peuple Nuu-chah-nulth rapporte que " des nains vivant sur une montagne ont invité une personne à danser autour de leur tambour ; celle-ci a accidentellement donné un coup de pied au tambour, acquis un "pied-tremblement", et qu'ensuite, à chaque pas, il causa un tremblement de terre. La terre a tremblé et l'océan débordé ... les gens n'ont pas eu le temps de se réveiller et d'entrer dans leurs canoës ... tout à dérivé, tout a été perdu et a disparu ".

l'histoire du pied-tremblement et des séismes  -  par un artiste Nuu-chah-nulth , Tim Paul Royal / BC Museum and archives

l'histoire du pied-tremblement et des séismes - par un artiste Nuu-chah-nulth , Tim Paul Royal / BC Museum and archives

L'interprétation géologuo-tectonique :

La côte ouest de l'amérique du nord a été touchée par ces séismes depuis le nord de la Californie jusqu'au sud de l'île de Vancouver. A ce niveau, la plaque tectonique Juan de Fuca rencontre la plaque nord-américaine. Sa subduction, bloquée, s'est brûtalement et violemment libérée ... le(s) séisme(s) a été de magnitude maximale. La côte a chuté de près de deux mètres et un tsunami a provoqué des inondations à plus de 300 mètres à l'intérieur du côté américain, et des vagues transpacifiques.

Origine des séismes dans les Cascades - doc. Oxford geology

Origine des séismes dans les Cascades - doc. Oxford geology

Les géologues savent aujourd'hui que le Nord-Ouest du Pacifique a subi ces tremblements de terre et ces tsunamis de façon irrégulière tous les 500 ans environ.

Les preuves sont massives: marais submergés, forêts noyées (ghost forests), couches de sédiments montrant d'énormes glissements de terrain qui coulaient sur le fond de l'océan (répertoriés sur 10.000 ans), profils sismiques de la plaque de Juan de Fuca et mesures satellitaires d'une côte déformée par le stress d'une plaque à nouveau bloquée .

Au cours des 50 prochaines années, la probabilité d'un autre séisme de magnitude 9 est de 1 sur 10.

La zone de subduction des Cascades et récapitulatif des séismes historiques des derniers 10.000 ans  - doc. Goldfinger & al. 2012

La zone de subduction des Cascades et récapitulatif des séismes historiques des derniers 10.000 ans - doc. Goldfinger & al. 2012

Il n'y a pas eu de tremblement de terre majeur dans la zone de subduction de Cascades depuis 300 ans, et beaucoup de gens qui vivent dans la région ignorent le danger ou ne sont pas préparés à un fort séisme. De nombreux bâtiments dans les villes sur et à proximité de la côte, comme Portland, n'ont pas été rénovés pour résister à une secousse majeure.

 

Sources :

- Hakai magazine – Coastal science and societies : the Greatt quake and the Great drowning – link

- Wired - Jan. 26, 1700: Northwest Quake Unleashes Trans-Pacific Tsunami – link

- Science Daily - Japanese Shipwreck Adds To Evidence Of Great Cascadia Earthquake In 1700 – link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog