Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Piton de la Fournaise - la lave a formé un cône éruptig egueulé d'uncôté - photo Richard bouhet / AFP

Piton de la Fournaise - la lave a formé un cône éruptig egueulé d'uncôté - photo Richard bouhet / AFP

L’éruption débutée le 31 janvier 2017 à 19h40 heure locale au Piton de La Fournaise se poursuit. Le trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) se maintient à un niveau moyen (environ la moitié de celui observé en début d’éruption), avec des fluctuations moindres sur les dernières 8h, comparativement aux premières 24h

- Aucune déformation significative n’a été enregistrée au cours de la journée sur le cône terminal.

- Aucune sismicité n’a été enregistrée au cours de la journée sous l’édifice du Piton de la Fournaise.

- Les concentrations en CO2 dans le sol au niveau du Gîte du volcan restent à des valeurs élevées.

Images thermiques du site éruptif prises en vue aérienne le 02/02/2017, 8:45 heure locale (gauche et milieu) et au sol le 01/02/2017, 10:00 heure locale. (©OVPF/IPGP)

Images thermiques du site éruptif prises en vue aérienne le 02/02/2017, 8:45 heure locale (gauche et milieu) et au sol le 01/02/2017, 10:00 heure locale. (©OVPF/IPGP)

Piton de La Fournaise - le site éruptif le 02/02/2017 à 09:20, heure locale. (©OVPF/IPGP)

Piton de La Fournaise - le site éruptif le 02/02/2017 à 09:20, heure locale. (©OVPF/IPGP)

Les relevées et observations réalisés ce matin par l’observatoire ont permis :

- La prise de vue d’images thermiques. Les températures de sortie au niveau de l’évent sont comprises entre 1200 et 1250°C (Figure 2).

- Le suivi de l’édification du cône éruptif. Le cône éruptif continue son édification. Une fontaine principale est à l’origine de l’édification d’une paroi sud plus proéminente que la paroi nord. Une seconde fontaine de lave est toujours visible

Les débits de surface estimés à partir des données satellites, via les plateformes HOTVOLC (OPGC – Clermont Ferrand) et MIROVA (Université de Turin) restent compris entre 3 m3/s et 7 m3/s .

 

Source : OVPF

Turrialba - 02.02.2017 / 8h10 - webcam RSN

Turrialba - 02.02.2017 / 8h10 - webcam RSN

Au Turrialba, les émissions de cendres furent plus intenses en matinée du 2 février, avant de diminuer en cours d'après-midi. L'activité s'accompagne d'un trémor de faible amplitude.

Les vents soufflants vers le sud-ouest, les cendres émisese sont entraînées vers la vallée centrale.

Source : RSN

Hawaii coulée 61 g - la chute de lave le 31.01.2016 - photo Lava Ocean Tours

Hawaii coulée 61 g - la chute de lave le 31.01.2016 - photo Lava Ocean Tours

Hawaii coulée 61 g - la chute de lave le 1°février ; la photo de Bruce omori rend bien compte de l'extrême fluidité de la lave / Extrême exposure.

Hawaii coulée 61 g - la chute de lave le 1°février ; la photo de Bruce omori rend bien compte de l'extrême fluidité de la lave / Extrême exposure.

Au Kilauea, l'épisode 61 g reste très actif, accompagné d'une entrée de lave sous forme de chute impressionnante à Kamokuna.

Une inspection de la falaise le 28 janvier par les équipes de l'observatoire montrait une fissure de 30 cm de large ; cette dernière est passée à environ 70 cm ce 1° février. Des secousses marquent le sol à plus de 100 mètres ; les explosions générées par l'entrée de la lave en mer augmentent l'instabilité de la falaise, et les risques d'effondrement.

Hawaii coulée 61 g - extrémité est de la fissure de la falaise ; la température mesurée à la caméra thermique avoisine le 220°C - un clic pour agrandir - doc. HVO

Hawaii coulée 61 g - extrémité est de la fissure de la falaise ; la température mesurée à la caméra thermique avoisine le 220°C - un clic pour agrandir - doc. HVO

Ce 2 février vers 12h55, un pan de falaise, estimé à 30 mètres sur 5 m., s'est effondré sans aucun signe d'avertissement en provoquant une vague importante, heureusement sans conséquences pour les observateurs.

Source : HVO

Dernière minute : Etna - communication de Boris Behncke .

Une photo juste après le plus forte des explosions qui marquent le cratère sud-est de l'etna ce 3 février au matin. De fragments incandescents roulent sur les flancs du cône.

Etna - des fragments incandescents roulent sur les flancs du cône après une forte explosion - photo 03.02.2017 Boris Behncke

Etna - des fragments incandescents roulent sur les flancs du cône après une forte explosion - photo 03.02.2017 Boris Behncke

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog