Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Piton de la Fournaise - la lave a formé un cône éruptig egueulé d'uncôté - photo Richard bouhet / AFP

Piton de la Fournaise - la lave a formé un cône éruptig egueulé d'uncôté - photo Richard bouhet / AFP

L’éruption débutée le 31 janvier 2017 à 19h40 heure locale au Piton de La Fournaise se poursuit. Le trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) se maintient à un niveau moyen (environ la moitié de celui observé en début d’éruption), avec des fluctuations moindres sur les dernières 8h, comparativement aux premières 24h

- Aucune déformation significative n’a été enregistrée au cours de la journée sur le cône terminal.

- Aucune sismicité n’a été enregistrée au cours de la journée sous l’édifice du Piton de la Fournaise.

- Les concentrations en CO2 dans le sol au niveau du Gîte du volcan restent à des valeurs élevées.

Images thermiques du site éruptif prises en vue aérienne le 02/02/2017, 8:45 heure locale (gauche et milieu) et au sol le 01/02/2017, 10:00 heure locale. (©OVPF/IPGP)

Images thermiques du site éruptif prises en vue aérienne le 02/02/2017, 8:45 heure locale (gauche et milieu) et au sol le 01/02/2017, 10:00 heure locale. (©OVPF/IPGP)

Piton de La Fournaise - le site éruptif le 02/02/2017 à 09:20, heure locale. (©OVPF/IPGP)

Piton de La Fournaise - le site éruptif le 02/02/2017 à 09:20, heure locale. (©OVPF/IPGP)

Les relevées et observations réalisés ce matin par l’observatoire ont permis :

- La prise de vue d’images thermiques. Les températures de sortie au niveau de l’évent sont comprises entre 1200 et 1250°C (Figure 2).

- Le suivi de l’édification du cône éruptif. Le cône éruptif continue son édification. Une fontaine principale est à l’origine de l’édification d’une paroi sud plus proéminente que la paroi nord. Une seconde fontaine de lave est toujours visible

Les débits de surface estimés à partir des données satellites, via les plateformes HOTVOLC (OPGC – Clermont Ferrand) et MIROVA (Université de Turin) restent compris entre 3 m3/s et 7 m3/s .

 

Source : OVPF

Turrialba - 02.02.2017 / 8h10 - webcam RSN

Turrialba - 02.02.2017 / 8h10 - webcam RSN

Au Turrialba, les émissions de cendres furent plus intenses en matinée du 2 février, avant de diminuer en cours d'après-midi. L'activité s'accompagne d'un trémor de faible amplitude.

Les vents soufflants vers le sud-ouest, les cendres émisese sont entraînées vers la vallée centrale.

Source : RSN

Hawaii coulée 61 g - la chute de lave le 31.01.2016 - photo Lava Ocean Tours

Hawaii coulée 61 g - la chute de lave le 31.01.2016 - photo Lava Ocean Tours

Hawaii coulée 61 g - la chute de lave le 1°février ; la photo de Bruce omori rend bien compte de l'extrême fluidité de la lave / Extrême exposure.

Hawaii coulée 61 g - la chute de lave le 1°février ; la photo de Bruce omori rend bien compte de l'extrême fluidité de la lave / Extrême exposure.

Au Kilauea, l'épisode 61 g reste très actif, accompagné d'une entrée de lave sous forme de chute impressionnante à Kamokuna.

Une inspection de la falaise le 28 janvier par les équipes de l'observatoire montrait une fissure de 30 cm de large ; cette dernière est passée à environ 70 cm ce 1° février. Des secousses marquent le sol à plus de 100 mètres ; les explosions générées par l'entrée de la lave en mer augmentent l'instabilité de la falaise, et les risques d'effondrement.

Hawaii coulée 61 g - extrémité est de la fissure de la falaise ; la température mesurée à la caméra thermique avoisine le 220°C - un clic pour agrandir - doc. HVO

Hawaii coulée 61 g - extrémité est de la fissure de la falaise ; la température mesurée à la caméra thermique avoisine le 220°C - un clic pour agrandir - doc. HVO

Ce 2 février vers 12h55, un pan de falaise, estimé à 30 mètres sur 5 m., s'est effondré sans aucun signe d'avertissement en provoquant une vague importante, heureusement sans conséquences pour les observateurs.

Source : HVO

Dernière minute : Etna - communication de Boris Behncke .

Une photo juste après le plus forte des explosions qui marquent le cratère sud-est de l'etna ce 3 février au matin. De fragments incandescents roulent sur les flancs du cône.

Etna - des fragments incandescents roulent sur les flancs du cône après une forte explosion - photo 03.02.2017 Boris Behncke

Etna - des fragments incandescents roulent sur les flancs du cône après une forte explosion - photo 03.02.2017 Boris Behncke

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog