Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques
aire de conservation du Ngorongoro - le cratère du Ngorongoro - photo  William Warby / London, England

aire de conservation du Ngorongoro - le cratère du Ngorongoro - photo William Warby / London, England

Il y a 3,66 millions d'années, des proto-humains marchaient dans la cendre volcanique humide à Laetoli en Tanzanie, dans l'aire de conservation du Ngorongoro.

Lorsque le volcan proche est de nouveau entré en éruption, des couches successives de cendres ont recouvert leurs empreintes, considérées comme les plus anciennes connues, et les ont préservées.

Localisation géographique et plan du site de Laetoli - doc.elifesciences.org

Localisation géographique et plan du site de Laetoli - doc.elifesciences.org

Empreintes de pas de Laetoli sur le terrain et moulage - doc. Smithsonian et elifesciences
Empreintes de pas de Laetoli sur le terrain et moulage - doc. Smithsonian et elifesciences

Empreintes de pas de Laetoli sur le terrain et moulage - doc. Smithsonian et elifesciences

Une équipe de paléontologues dirigée par Mary Leakey a retrouvé des empreintes d'animaux cimentées dans la cendre volcanique en 1976, puis en 1978, ils ont trouvés un cheminement long de 27 mètres, et incluant environ 70 empreintes humaines.

Ces empreintes ont été attribuée à l'Australopithecus afarensis, dont un exemplaire fossile fut retrouvé dans la même couche de sédiment.

Les premiers humains qui ont laissé ces empreintes étaient bipèdes et avaient les gros orteils en ligne avec le reste de leur pied. Cela signifie que ces premiers pieds humains étaient plus humains que les singes, car les singes ont des gros orteils très divergents qui les aident à grimper et à saisir les matériaux comme le font les pouces. Les empreintes montrent également que la démarche de ces premiers humains était «heel-strike» (le talon du pied frappe en premier) suivi de «toe-off» (les orteils poussent au bout de la foulée), la façon dont marchent les humains modernes.

Les plus grands et les plus petits fossiles d'hominidés par espèces entre 1 et 4 Ma - un clic pour agrandir - doc. Marco-Cherin / Nature

Les plus grands et les plus petits fossiles d'hominidés par espèces entre 1 et 4 Ma - un clic pour agrandir - doc. Marco-Cherin / Nature

Australopithecus afarensis - reconstruction d' A. afarensis par John Gurche. (Photo Chip Clark)

Australopithecus afarensis - reconstruction d' A. afarensis par John Gurche. (Photo Chip Clark)

Les volcans ont ainsi préservé les traces de l'Australopithecus afarensis , et confirmé sa présence dans la rift est-africain depuis l'Ethiopie actuelle jusqu'en Tanzanie, ainsi que les variations en taille et morphologie (dont le dimorphisme sexuel) ... et permis d'ajouter un jalon de plus à l'histoire de l'homme.

 

Sources :

- Smithsonian - Laetoli Footprint Trails - link 

- New footprints from Laetoli (Tanzania) provide evidence for marked body size variation in early hominins - Fidelis T Masao & al - link  

    - Lallyouneedisbiology.wordpress.com – Lucy in the ground with diamonds.

    Commenter cet article

    Articles récents

    Hébergé par Overblog