Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'homme, confronté aux risques naturels, a toujours voulu les quantifier, les mettre dans de petites cases ... sentiment obtenu alors de maîtriser le phénomène.

Le risque volcanique, un des plus difficile à mesurer puisque lié à une activité épisodique, toujours différente, a fait se développer toutes sortes de systèmes de surveillance, de contrôle de ces turbulents voisins.

L'aglomération Napolitaine, l'exemple européen type illustrant les risques volcaniques, et le Vésuve  - photo wallpaper Nat Géo 2007 / Photo Robert Clark.

L'aglomération Napolitaine, l'exemple européen type illustrant les risques volcaniques, et le Vésuve - photo wallpaper Nat Géo 2007 / Photo Robert Clark.

Dans un but de protection, doublé d'un esprit de développement du marché et des profits, Swiss Re, pour Swiss Reinsurance Company, deuxième société mondiale de réassurance, a développé le premier modèle mondial d'évaluation du risque volcanique. Il permet de quantifier ces risques et de calculer les pertes attendues en cas d'éruptions.

Les 15 cités risquant des pertes économiques substantielles en cas de chutes de cendres volcaniques - échelle des pertes en milliards de dollars - en orange : proportion des pertes assurées par rapport à la part non assurée, en rouge. - Doc. Swiss Re / the Financial

Les 15 cités risquant des pertes économiques substantielles en cas de chutes de cendres volcaniques - échelle des pertes en milliards de dollars - en orange : proportion des pertes assurées par rapport à la part non assurée, en rouge. - Doc. Swiss Re / the Financial

Seule l'Islande (en orange sur la carte) a actuellement une assurance volcan obligatoire. Dans les autres régions du monde, les pertes liées aux éruptions volcaniques sont peu ou pas du tout assurées, ce qui crée des différences énormes au niveau protection. Avec une urbanisation toujours plus grande, ces différences de système de protection augmentent.

On remarque sur cette carte que les pertes les plus grandes concernent des grandes villes Japonaises, Tokyo (et le Fuji), Kumamoto et Sendai (avec l'Aso, l'Unzen et le Sakura-jima, e.a.), et en Europe, les villes Italiennes sont concernées avec Naples (et le Vésuve et les Champs phlégréens), et Catane (avec l'Etna).

 

Tokyo et le Mont Fuji - photo Kentaro Iemoto from Tokyo, Japan

Tokyo et le Mont Fuji - photo Kentaro Iemoto from Tokyo, Japan

Les coulées de la dernière éruption 2017 de l'Etna (en partie gauche) et l'agglomération de Catane - photo Thomas Pesquet à bord de l'ISS.

Les coulées de la dernière éruption 2017 de l'Etna (en partie gauche) et l'agglomération de Catane - photo Thomas Pesquet à bord de l'ISS.

Le mot final à Martin Bertogg, responsable des risques catastrophiques chez Swiss Re, qui a déclaré: " Le nouveau modèle nous permet de calculer les primes pour ce risque important pour les particuliers, les entreprises et les pays. Il incombe désormais à l'industrie de l'assurance d'utiliser cette nouvelle opportunité, Partenaires, à concevoir une couverture fiable et abordable pour aider à rendre le monde plus résistant lors d'une catastrophe ".

Sources :

- The Financial - Volcanic eruption could cost large cities up to USD 30 billion - link

- L'Islande et le risque volcanique - link

- Earth of fire – Les sept risques volcaniques – aléas et risques – link

Les risque volcaniques en Europe - Henry Gaudru, conseiller scientifique auprès des Nations-Unies pour la réduction des risques volcaniques SVE-UNISDR, commisssion internationale cities and volcanoes (IAVCEI)

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog