Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Après l'éruption sous-marine de 2011, au large de La Restingua, île d'El Hierro, dans l'archipel des Canaries, et une énorme sortie de gaz visible sous forme d'une tâche verte, les fonds marins ont été fortement impactés.

El Hierro et la trace visible de l'éruption sous-marine - doc. Rapideye 10.11.2011

El Hierro et la trace visible de l'éruption sous-marine - doc. Rapideye 10.11.2011

En octobre 2014, deux ans après la fin de l'éruption, un ROV, d'une expédition Italo-Espagnole, en a étudié les conséquences ... et découvert des filaments à 130 mètres de profondeur couvrant une large zone d'environ 2.000 m² autour du cône volcanique, nommé Tagoro.

Les scientifiques ont appelé ces filaments " les cheveux de Vénus ", rappel de la chevelure de la déesse sur une peinture de Botticelli. Une analyse de ces filaments a permis de découvrir une nouvelle bactérie, la Thiolava Veneris et un écosystème nouveau et étonnant.

Image bathymétrique du volcan sous-marin Tagoro - doc. IEO - Instituto Español de Oceanografía

Image bathymétrique du volcan sous-marin Tagoro - doc. IEO - Instituto Español de Oceanografía

"Les cheveux de Vénus" - Thiolava Veneris - photo Vista al mar

"Les cheveux de Vénus" - Thiolava Veneris - photo Vista al mar

Thiolava Veneris - image au microscope - photo Roberto Danovaro

Thiolava Veneris - image au microscope - photo Roberto Danovaro

La bactérie est très mince, 3 à 6 microns d'épaisseur et atteint plusieurs centimètres de longueur. Plusieurs bactéries peuvent croître ensemble dans une gaine plus large, de 36 à 90 microns.

Elle est polyvalente et utilise non seulement le sulfure d'hydrogène, mais aussi la matière organique, les nitrates et l'oxygène.

On ne connait pas avec certitude comment est apparue cette bactérie opportuniste ... elle est apparue juste après que les roches se sont refroidies sous les 100°C. Comme le cône est isolé, on suppose que la bactérie devait être présente dans les eaux, en sommeil, à moins qu'elle n'ait migré d'une autre région.

Thiolava Veneris - image au microscope en lumière nat et fluorescente - Shéma explicatif de la structure - doc. Vista al mar

Thiolava Veneris - image au microscope en lumière nat et fluorescente - Shéma explicatif de la structure - doc. Vista al mar

La colonisation de la zone par les cheveux de Vénus a créé un habitat tridimensionnel, propice à la vie d'autres organismes, tels que les crustacés, les vers et nématodes.

Ce nouvel écosystème peut laisser imaginer un océan primordial, dans lequel l'activité volcanique était commune. La recherche permettra de comprendre comment la vie colonise les volcans sous-marins après leurs éruptions.

 

Sources :

- ABC ciencia - Descubren una nueva forma de vida aparecida tras la erupción del volcán de El Hierro, en Canarias – link

- Republica – Hallan una nueva especie bacteriana tras la erupcion del volcan submarino Tagoro,en El Hierro – link

- New Scientist - Weird, hairy microbes discovered on volcano soonafter eruption – link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog