Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Le cratère actif du Poas le 22.08.2017 / 11h15 photo du haut / Ovsicori , photo du bas / RSN, le 11.08.2017 à 12h31
Le cratère actif du Poas le 22.08.2017 / 11h15 photo du haut / Ovsicori , photo du bas / RSN, le 11.08.2017 à 12h31

Le cratère actif du Poas le 22.08.2017 / 11h15 photo du haut / Ovsicori , photo du bas / RSN, le 11.08.2017 à 12h31

L'Ovsicori annonçait le 22 août à 11h une activité relativement calme au Poas, avec un dégazage continu et un panache de vapeur d'eau, gaz magmatiques et aérosols. La bouche B, boca Azufreda, émettait des aérosols contenant des particules très fines de soufre natif. L'Ovsicori rappelle que les particules fines de moins de 2,5 microns peuvent pénétrer dans les poumons et la circulation sanguine des personnes et des animaux, et causer une maladie grave.

L'incandescense de la bouche A, boca roja, se maintenait, malgré une diminution de sa brillance.

A 15h17 le même jour, une éruption de cendres et gaz a été enregistrée, accompagnée d'une colonne éruptive montant à 500 mètres au dessus du fond du cratère (soit 3.208 m asl). Des chutes de cendres sont rapportées sur Esquipulas ainsi que des odeurs de soufre perçues à Tacares de Grecia.
 

Sources : Ovsicori & RSN

Evolution du panache éruptif du Poas respectivement à 15h19, 15h22 et 16h03 - un clic pour agrandir les photos prises par RSNEvolution du panache éruptif du Poas respectivement à 15h19, 15h22 et 16h03 - un clic pour agrandir les photos prises par RSN
Evolution du panache éruptif du Poas respectivement à 15h19, 15h22 et 16h03 - un clic pour agrandir les photos prises par RSN

Evolution du panache éruptif du Poas respectivement à 15h19, 15h22 et 16h03 - un clic pour agrandir les photos prises par RSN

Le Sakurajima présente au matin du 23 août une activité de type strombolien, avec des projections continues à plusieurs dizaines de mètres de hauteur, au niveau du cratère Showa du Sakurajima.

Selon le JMA, entre le 10 et le 14 août, 44 épisodes éruptifs ont marqué le cratère Showa, dont un qualifié d'explosif ; il s'est accompagné d'une éjection de matériaux à une hauteur de 500 mètres , et d'un panache montant à 1.800 mètres au dessus du cratère.

Le niveau d'alerte demeure à 3, sur une échelle de 5.
 

Source : JMA

Eruption of Sakurajima at 2:07 on August 23, 2017

Sakurajima - 23.08.2017 / 01h39 locale   - photo  Koki Arima  / FB

Sakurajima - 23.08.2017 / 01h39 locale - photo Koki Arima / FB

Sakurajima - actuvité du 23.08.2017 /  5h27 loc  et du 24.08.2017 / 01h04 - doc. JMASakurajima - actuvité du 23.08.2017 /  5h27 loc  et du 24.08.2017 / 01h04 - doc. JMA

Sakurajima - actuvité du 23.08.2017 / 5h27 loc et du 24.08.2017 / 01h04 - doc. JMA

En Nouvelle-Zélande, sur White island, des conditions plus calmes ont permis aux scientifiques du GNS de se rapprocher des zones transformées par les éruptions explosives de l'an dernier.

Scientifique du GNS en cours de prélèvement sur une fumerolle à White Island - doc. NZ Herald

Scientifique du GNS en cours de prélèvement sur une fumerolle à White Island - doc. NZ Herald

L'éruption d'Avril 2016 a provoqué un blast si violent qu'il a parcouru le plancher principal du cratère en cachant les voies d'accès touristiques, et enterrant les marqueurs posés par les scientifiques.

Un nouveau lac de cratère stable est revenu depuis avril 2017, complètement différent des lacs précédents. La température du lac acide n'est plus que de 20°C, au lieu des 30 à70°C typiques dans le passé. Sa concentration en éléments volcaniques est la plus faible depuis 15 ans. Cette situation nouvelle résulte d'une moindre entrée de gaz gaz volcaniques et liquides dans le lac, qui est maintenant alimenté principalement par les précipitations et le ruissellement.

White Island - le "nouveau" lac de cratère en août 2017 - photo NZ Herald

White Island - le "nouveau" lac de cratère en août 2017 - photo NZ Herald

L'équipe a également constaté que la température des gaz qui s'écoulaient des fumerolles était passée de plus de 450°C pendant l'épisode 2012, à 330°C après les éruptions de 2016 et enfin à 114°C aujourd'hui.

Depuis le milieu des années 70, un cratère de 100 mètres de profondeur et 300 mètres de large s'est creusé durant une période de 12 années particulièrement intense. Les dernières observations suggèrent que le niveau d'instabilité a diminué, et va permettre une récolte de données impossible à faire jusque là, spécialement en ce qui concerne les gaz émis par le cratère actif.

Source : NewZealand Herald

White Island n'est que la partie émergée d'un volcan sous-marin établi dans la baie de Plenty , et est un des volcans les plus actifs de nouvelle-Zélande - photo R. Fleming

White Island n'est que la partie émergée d'un volcan sous-marin établi dans la baie de Plenty , et est un des volcans les plus actifs de nouvelle-Zélande - photo R. Fleming

Au Piton de La Fournaise, le trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface), se maintient à un niveau stable et faible.

Deux séismes volcano-tectoniques de faibles magnitudes ont été enregistrés sous la région sud-est de l’enclos au cours de la journée du 22 août.

 Aucune déformation significative n’est observée depuis quelques jours.

 Les conditions météorologiques souvent défavorables, ainsi que les flux faibles observés, n’ont pas permis d’effectuer d’estimations fiables du débit de lave par l’utilisation de satellites.

Source : OVPF

Piton de La Fournaise - le site éruptif le 23.08.2017 / 04h30 TU et le 24.08.2017 / 06h09 TU - Caméra du Piton de Bert / OVPF
Piton de La Fournaise - le site éruptif le 23.08.2017 / 04h30 TU et le 24.08.2017 / 06h09 TU - Caméra du Piton de Bert / OVPF

Piton de La Fournaise - le site éruptif le 23.08.2017 / 04h30 TU et le 24.08.2017 / 06h09 TU - Caméra du Piton de Bert / OVPF

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog