Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Fernandina - 05.09.2017 / 19h50 loc Fernandina - photo Galapagos Naciente / Twitter

Fernandina - 05.09.2017 / 19h50 loc Fernandina - photo Galapagos Naciente / Twitter

Sur Fernandina / Galapagos, l'anomalie thermique reste très élevée ce 6 septembre, avec 1.359 MW, mais a substantiellement baissée depuis le début de l'éruption, où Mirova indiquait 19.697 MW.

D'après le Galapagos National Park Directory, une fissure radiale sur le côté sud-ouest du volcan serait à l'origine d'au moins deux coulées de lave principales se déplaçant en direction de l'océan.

Sources : Mirova & Galapagos N.P.

Fernandina - L'anomalie thermique reste élevée - 06.09.2017 / 4h loc. - Doc. Mirova Modis

Fernandina - L'anomalie thermique reste élevée - 06.09.2017 / 4h loc. - Doc. Mirova Modis

 Pacaya - photo Conred / 13.08.2017

Pacaya - photo Conred / 13.08.2017

Sismogramme du Pacaya – doc. Insivumeh – Bulletin spécial du 04.09.2017 / 13h locale

 

L'activité du Pacaya, en hausse depuis quelques jours, est caractérisée par une sismicité associée à l'ascension du magma dans les conduits et des explosions stromboliennes modérées, qui atteignent 40 à 80 mètres au dessus du cône Mackeney. Une colonne de dégazage est observée par moments, ne dépassant pas les 100 mètres au dessus du cratère.

Source : Insivumeh – Bulletin spécial du 04.09.2017 / 13h locale.

Chaudron dans la calotte glaciaire du Vatnajökull - Screenshot from RÚV.

Chaudron dans la calotte glaciaire du Vatnajökull - Screenshot from RÚV.

De larges trous, de plus de 400 mètres de large se sont formés dans la calotte glaciaire du Vatnajökull près de la zone abritant le Bárðabunga. La photo a été prise par Ómar Ragnarsson sur le Köldukvíslarjökull, un glacier émissaire au N.O. du Vatnajökull.

Il y a trois ans, des essaims sismiques sous le Bárðabunga ont précédé l'éruption à Holuhraun.

D'après Magnús Tumi Guðmundsson, géologue, l'ensemble du paysage du Bárðabunga s'est modifié après l'éruption : un accroissement de la chaleur géothermique a fait fondre la glace sur une centaine de mètres d'épaisseur et formé ces chaudrons. C'est la première fois depuis des centaines d'années qu'on peut voir le sol sous le glacier, et ces formations pourraient annoncer un possible jökulhlaup (une débâcle glaciaire) suite à une accumulation des eaux de fonte sous la calotte.

Sources :

RÚV - Gat í gegnum jökulinn  

- Iceland Review - Geothermal heat forms giant holes in glacier.

L'éruption fissurale à Holuhraun en septembre 2014 - photo Ragnar Og Ásdís

L'éruption fissurale à Holuhraun en septembre 2014 - photo Ragnar Og Ásdís

Une belle photo hivernale du Copahue, vu de Caviahue à la frontière Chilio-Argentine, ce 5 septembre au matin.

Source : Valecaviahue / Twitter.

Copahue, vu de Caviahue - photo Valecaviahue / Twitter - un clic pour agrandir

Copahue, vu de Caviahue - photo Valecaviahue / Twitter - un clic pour agrandir

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog