Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Arlempdes (prononcez Arlandes),commune de la Haute-Loire, dans la région auvergnate, est connue surtout pour son château éponyme assis sur un dyke volcanique … son bourg est classé parmi les plus jolis villages de France, encaissé au fond de la vallée de la Loire, à une trentaine de kilomètres de ses sources, sous le Mont Gerbier de Jonc.

Le paysage est dominé par des coulées basaltiques, parfois agrémentées d’orgues, qui lui ont valu son nom: en Celte, la région s’appelle "la vallée des éboulis", vraisemblablement en référence à ces orgues volcaniques effondrées, et fracturées en centaines de morceaux.

Arlempdes - formations prismées - un clic sur la photo pour l'agrandir  - photo ©  Michel Lecouteur / 2017

Arlempdes - formations prismées - un clic sur la photo pour l'agrandir - photo © Michel Lecouteur / 2017

Arlempdes - à gauche, surmontant la paroi basaltique, les ruines du château; à droite, la chapelle Saint-Jacques, en tuff rouge  - photo ©  Michel Lecouteur / 2017

Arlempdes - à gauche, surmontant la paroi basaltique, les ruines du château; à droite, la chapelle Saint-Jacques, en tuff rouge - photo © Michel Lecouteur / 2017

Le volcanisme producteur de dykes serait à rattacher à celui du bassin du Puy et au volcanisme basaltique du Devès, qui a affecté la zone entre La Loire et l'Allier, du Pliocène supérieur (vers 3 Ma) au début du Pléistocène moyen (vers 0,6 Ma).

Age en Ma des principaux ensembles volcaniques du Massif central Français - Modifié d’après Maury et Varet, 1980

Age en Ma des principaux ensembles volcaniques du Massif central Français - Modifié d’après Maury et Varet, 1980

Evolution Plio-quaternaire du bassin du Puy - la localisation d'Arlempdes : étoile rouge. - d'après A. de Goër

Evolution Plio-quaternaire du bassin du Puy - la localisation d'Arlempdes : étoile rouge. - d'après A. de Goër

Coupe du Devès - croquis in " Le volcanisme en Auvergne" -  Ed Chamina

Coupe du Devès - croquis in " Le volcanisme en Auvergne" - Ed Chamina

Le plateau basaltique du Devès, couvre 600 kilomètres carrés Le volcanisme y est fondamentalement de type fissural et strombolien, on a pu y dénombrer plus de 230 cônes de scories, ou reste d'anciennes bouches éruptives appelées "gardes" dans la région, et de 58 maars, des cratères d'explosions phréatomagmatiques. Les cônes de scories sont formés de basalte à olivine et d'ankaramite avec de nombreux nodules de lherzolites à spinelle, arrachés au manteau supérieur, à 40-50 kilomètres de profondeur.

La marge nord-est de ce plateau couvre le comblement sédimentaire du graben du Puy-en-Velay; comblement qui est composé de deux séquences bien différentes : une séquence inférieure, gréseuse puis marno-calcaire, paléogène et une séquence supérieure, fluvio-lacustre, villafranchienne. Cette dernière a enregistré le début des éruptions basaltiques du Devès.

L’étalement des coulées formant le plateau masque la structuration du substratum; néanmoins, les alignements constitués par les cônes de scories, les orientations des dykes (N140 à N160) et les évidences de fissures éruptives, témoignent de la distension et de la fracturation synchrones du volcanisme. Les nombreuses datations géochronologiques sur l'ensemble du plateau montrent statistiquement deux paroxysmes éruptifs nets à 1 et 2 Ma; la durée des évènements éruptifs dans cet ensemble ne dépasse pas 3 Ma.

(Les volcans du Massif Central, Pierre NEHLIG et al., août 2003)

Arlempdes - le château - photos ©  Michel Lecouteur / 2017
Arlempdes - le château - photos ©  Michel Lecouteur / 2017

Arlempdes - le château - photos © Michel Lecouteur / 2017

Le site domine une boucle de la Loire et sert de "verrou" entre plusieurs vallées. C’est ce qui lui a valu d’être choisi, depuis l’antiquité, comme site militaire et religieux.

Les Romains installèrent un camp sur une colline avoisinante au temps de la Guerre des Gaules, au 1° siècle avant JC : le camp d’Antoune, partiellement bordé de falaises basaltiques.

Au haut Moyen-âge, le dyke d’Arlempdes est habité. La chapelle Saint-Jacques, construite en tuff rouge, date dans sa configuration actuelle du 12° siècle, mais a été construite sur un édifice plus ancien. Le château est construit du 13° au 16° siècle, avec de nombreux remaniements, en s’adaptant à la morphologie du dyke; ses remparts sont naturellement prolongés par la roche volcanique, et son ascension est quasi impossible.

Jusqu’au 16° siècle, il sera possédé par divers seigneurs locaux, dont la famille de Monlaur, puissante dans le sud de l’Auvergne. Il passera,par le biais de mariage à Diane de Poitiers, qui fit construire le logis seigneurial. La forteresse servit ensuite de garnison aux troupes royales, sous la direction de seigneurs locaux, parmi lesquels on trouve au 18° siècle, la famille de Goÿs de Mézeyrac.

Arlempdes - Mur constitués de morceaux de colonnes basaltiques prismées - photo ©  Michel Lecouteur / 2017

Arlempdes - Mur constitués de morceaux de colonnes basaltiques prismées - photo © Michel Lecouteur / 2017

Perdant son intérêt stratégique, il est abandonné, tombe en ruines et sert de carrière aux habitants du coin.

En 1963, une association, regroupant des descendants de Goÿs de Mézeyrac et des passionnés, rachète la ruine et entreprend de la restaurer.

 

Sources :

- Merci à Michel Lecouteur pour le partage de ses récentes photos.

- L'évolution Plio-Quaternaire du bassin du Puy (Massif Central, France) rythmes morphosédimentaires et volcanisme -  par E. Defive, A. Gauthier et JF. Pastre.

- Guide des volcans d'Europe et des Canaries - M.Krafft & F.D.de Larouzière - éd. Delachaux et Niestlé

- BRGM - Les volcans du Massif Central - par P. Nehlig & al.

- Massif du Mezenc Gerbier, et régions environnantes - par Alexandre Aubry

Commenter cet article

Noual 03/09/2017 10:02

Également dénommé Plio-Quaternaire, le Villafranchien couvre la fin du Tertiaire (Pliocène final) et le début du Quaternaire (Pléistocène initial). Il dure d'environ - 5,2 à - 1,2 / - 0,9 millions d'années. (Wikipedia)

Articles récents

Hébergé par Overblog