Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Piton de La Fournaise - photo juin 2017 © Bernard Duyck

Piton de La Fournaise - photo juin 2017 © Bernard Duyck

Au mois d'octobre 2017, l’OVPF a enregistré au total pour le Piton de La Fournaise :
• 29 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2 km de profondeur) sous les cratères sommitaux ;
• 3 séismes profonds (> à 2 km de profondeur) ;
• 570 effondrements (dans le Cratère Dolomieu, au niveau des remparts de l’Enclos Fouqué ainsi qu’au niveau du site éruptif de juillet/août 2017) .

La sismicité volcano-tectonique superficielle s’est maintenue tout le mois d’octobre à une moyenne de 1 évènement par jour avec une légère augmentation depuis le 22 octobre.

Suite à une phase d’accalmie en septembre et début octobre, l’inflation (gonflement) du volcan a repris à la mi-octobre.

Source : OVPF bulletin mensuel.

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sommitale sur 2 mois du 31.08 au 31.10.2017 . Est ici représentée une ligne de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu (cf. localisation). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. Les éventuelles périodes coloriées en rose clair correspondent aux éruptions. - Doc.OVPF

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sommitale sur 2 mois du 31.08 au 31.10.2017 . Est ici représentée une ligne de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu (cf. localisation). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. Les éventuelles périodes coloriées en rose clair correspondent aux éruptions. - Doc.OVPF

Le PVMBG fait lui aussi le bilan de l'activité sismique de deux de ses volcans les plus turbulents du moment, l'Agung et le Sinabung.

Durant le mois d'octobre, la sismicité de l'Agung a été dominée par les séismes volcaniques superficiels VB et profonds VA, avec respectivement 6.248 et 11.207 événements. Le niveau d'alerte du volcan est passé du niveau maximum IV /Awas à III / Siaga le 29 octobre à 16h locale.

Agung - Bilan sismique d' Octobre 2017 en chiffres - PVMBG

Agung - Bilan sismique d' Octobre 2017 en chiffres - PVMBG

Agung - lever du soleil le 30.10.2017 - photo PVMBG

Agung - lever du soleil le 30.10.2017 - photo PVMBG

Au Sinabung, le mois d'octobre est marqué par les séismes liés aux avalanches et les séismes de basse fréquence, avec respectivement 1.666 et 584 événements. Les avalanches ont marqué de façon préférentielle l'Est sur 500-2.500 mètres et le sud sur 500-2.000 mètres. Quarante-sept éruptions furent observées, et 8 coulées pyroclastiques sur les flancs est-sud-est et sud, descendant sur 1.000 à 4.500 mètres.

Source : PVMBG

 Sinabung - Coulée pyroclastique du 24.10.2017 / 14h48 - photo Endro Lewa

Sinabung - Coulée pyroclastique du 24.10.2017 / 14h48 - photo Endro Lewa

Sinabung- avalanche de blocs vers S le 27.10.2017 / 23h11 -  photo Sadrah Peranginangin

Sinabung- avalanche de blocs vers S le 27.10.2017 / 23h11 - photo Sadrah Peranginangin

Caldeira sommitale remplie de glace de l'Oraefajökull - photo Oddur Sigurdsson / Icelandicvolcanoes.is

Caldeira sommitale remplie de glace de l'Oraefajökull - photo Oddur Sigurdsson / Icelandicvolcanoes.is

Au cours de la semaine du 23 au 29 octobre, environ 500 séismes ont été enregistrés par l'Icelandic Met Office.

Les plus importants sont situés sur le côté nord du Bárðarbunga aux environs de minuit le 26 octobre. A 23h02, un séisme de M3,9 ; un second à 23h03, de M 3,2, suivi de deux séismes de M4,7 , à 23h26 et le 27 octobre à 0h16. Ces deux derniers sont les plus importants sous la caldeira depuis l'éruption qui s'est terminée en 2015 à Holuhraun.

Un essaim sismique a été mesuré fin octobre sous l'Oraefajökull; 30 séismes se sont succédé, le plus important étant de magnitude 2,2 le 29 octobre.

Bien qu'aucun autre signe ne soit annonceur d'une éruption, la littérature ancienne précise qu'avant la principale éruption de l'Oraefajökull, seuls deux séismes furent ressentis. Les données historiques montrent que les éruptions de ce volcan ont été puissantes, et de durée variable : courte en 1362, plus longue, de 11 mois pour celle de 1727-1728.

L'activité sismique de la semaine a marqué surtout très largement les limites des plaques tectoniques, dans les basses terres du sud, sous le Vatnajökull, et au nord du pays, sur la zone de fracture de Tjörnes.

Source : Icelandic Met Office

Séismes sous l'Oreafajökull (au sud du Vatnajökull ) au  2017.10.29 / 19h20 - doc. IMO
Séismes sous l'Oreafajökull (au sud du Vatnajökull ) au  2017.10.29 / 19h20 - doc. IMO
Séismes sous l'Oreafajökull (au sud du Vatnajökull ) au  2017.10.29 / 19h20 - doc. IMO

Séismes sous l'Oreafajökull (au sud du Vatnajökull ) au 2017.10.29 / 19h20 - doc. IMO

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog